Vers l'aperçu

Oui aux énergies renouvelables – mais «swiss made», s'il vous plaît!

01.06.2018 |
  • Société

Que pensent les Suisses des énergies propres, et comment les utilisent-ils à la maison? L'étude représentative menée par l'Université de Saint-Gall «Baromètre clients Energies renouvelables» paraît chaque année en coopération avec Raiffeisen et donne des réponses sur moultes questions sociétales liées à l'environnement et à l'énergie.

Le changement climatique est un sujet important – les Suisses en sont conscients. Fukushima, l'accord de Paris sur le climat, le débat sur les moteurs au diésel ainsi que la stratégie énergétique 2050 adoptée par la Confédération: autant de raisons qui expliquent pourquoi le consommateur suisse s'inquiète de plus en plus du changement climatique et des émissions liées à la circulation routière, explique Erol Bilecen, responsable chez Raiffeisen de la durabilité des produits et chargé de l'étude «Baromètre clients Energies renouvelables».

Pictogramme «Interdiction des véhicules au diésel dans les villes», tiré du Baromètre clients Energies renouvelables 2018

68% de la population sont en faveur d'interdire les véhicules au diésel les plus polluants dans les villes.

Pour la huitième année consécutive, cette enquête représentative a permis d'interroger un millier de Suisses romands et alémaniques, âgés de 15 à 74 ans, pour connaître leur avis sur les énergies renouvelables (c'est-à-dire de l'énergie créée à partir de sources renouvelables comme l'hydroélectricité, l'éolien, le solaire, la biomasse et la géothermie). Les résultats de la dernière édition montrent notamment que les Suisses se préoccupent de l'impact de la circulation routière sur l'environnement. La majorité des répondants, souhaitant un air plus pur (52%), moins de bruit (22%) et plus de sécurité pour les enfants (10%), se prononcent pour une limitation du trafic. Par ailleurs, 68% optent pour l'interdiction des véhicules au diésel dans les villes, les femmes davantage que les hommes (respectivement 73% et 63%). 

Les énergies renouvelables ont donc le vent en poupe. La conscience écologique des Suisses et leur opinion sur les questions environnementales sont en général très positives, explique l'auteur de cette étude, le professeur Rolf Wüstenhagen, dans une entrevue publiée sur le blog Raiffeisen. «La seule pierre d'achoppement, c'est la mise en pratique au quotidien», nuance Rolf Wüstenhagen, directeur de l'Institut pour l'économie et l'écologie de l'Université de Saint-Gall (HSG).

 

D'où proviennent notre électricité, nos carburants, notre chauffage? 

La population suisse fait preuve de conscience écologique et affiche des opinions claires sur les énergies propres: près de 90% des personnes interrogées préfèrent l'électricité générée en Suisse à celle importée. Cela concorde avec la Stratégie énergétique 2050 mise en place par la Confédération qui entend développer de façon systématique la production d'énergies renouvelables en Suisse. Une position clairement en faveur de l'innovation suisse et des emplois locaux, car l'argent est investi au sein même de notre pays.

Pictogramme «Manque de connaissances sur la dépendance énergétique envers l'étranger» tiré du Baromètre clients Energies renouvelables 2018

Seuls 7% des Suisses savent que 75% de l'énergie qu'ils consomment provient de l'étranger.

Il reste encore du chemin à faire, car pour le moment, les trois quarts de l'énergie sont importés; la plupart des gens (93%) l'ignorent, ce qui les conduit à sous-estimer la forte dépendance de notre pays envers l'étranger en matière énergétique. Une avancée importante dans la promotion du marché intérieur de l'énergie serait l'installation de fermes éoliennes supplémentaires. Or, dans ce domaine, les défis de la Suisse sont doubles: premièrement, les très longs délais de réalisation, qui peuvent dépasser dix ans, soit le double que dans les autres pays européens. Deuxièmement, le public suisse semble être mal renseigné sur les installations éoliennes et se montre donc réticent à les accepter.

Le simple fait d'en connaître les principes techniques permet souvent de susciter un changement d'attitude. Ainsi, 78% des sondés acceptent la construction d'éoliennes du moment qu'ils ont déjà eu l'occasion de visiter une ferme éolienne, mais ce taux chute de 13% chez les gens qui n'en ont jamais vue. S'agissant d'accroître les connaissances de la population en termes d'environnement, 78% des participants à l'enquête seraient d'accord que les jeunes à l'école soient davantage sensibilisés aux énergies renouvelables et au changement climatique.

 

Pour plus d'investissements innovants et des solutions de prévoyance durables

L'étude «Baromètre clients Energies renouvelables» fournit aussi des renseignements intéressants sur les attentes qu'ont les consommateurs envers les prestations découlant des investissements novateurs et durables. Ainsi, 40% sont intéressés par les solutions de prévoyance liée (pilier 3a) qui investissent dans les énergies renouvelables. Les moins de 30 ans notamment se montrent les plus concernés (46%), contre 29% seulement chez les personnes de plus de 59 ans.

Pictogramme «Caisses de retraite verte», tiré du Baromètre clients Energies renouvelables 2018

46% des jeunes sont intéressés par les solutions de prévoyance durables.

S'agissant des investissements, les propriétaires de logement (62% des répondants) ont été interrogés en détail sur leurs projets de rénovation. 64% d'entre eux ont indiqué qu'ils seraient prêts à consacrer des moyens financiers pour une installation photovoltaïque (IPV) avec batterie, suivi par la rénovation de la cuisine / salle de bains (64%), l'installation d'une pompe à chaleur (61%), d'une station de recharge pour voiture électrique (46%), d'une IPV sans batterie (37%) et d'une installation wellness (21%). Il est très réjouissant de constater que l'IPV avec batterie se situe en tête de liste; cela montre l'intérêt croissant des Suisses pour les énergies propres, affirme Erol Bilecen.

«La nouvelle étude démontre que non seulement les propriétaires immobiliers mais aussi les locataires affichent une nette préférence pour les infrastructures énergétiques propres et modernes, comme les panneaux solaires, par exemple. D'un côté, le consommateur suisse tient à contribuer à un avenir énergétique propre, et de l'autre, les équipements durables lui procurent un sentiment d'indépendance», poursuit Erol Bilecen. La popularité avérée de projets solaires financés par les citoyens n'est donc point surprenante, au vu de la relative autonomie qu'ils promettent. En effet, toute personne intéressée peut investir dans de tels projets régionaux sans pour autant être elle-même propriétaire d'un logement ou d'un terrain. L'an dernier, 61% des personnes interrogées disaient s'intéresser à participer à de telles initiatives collectives; cette année, le chiffre est de 63%.

 

Raiffeisen intègre à son conseil à la clientèle l'ensemble des leçons tirées de cette enquête

Les résultats de l'étude renseignent sur les consommateurs et leurs avis qui intéressent fortement aussi bien les milieux engagés dans la politique environnementale que les établissements financiers comme Raiffeisen. En tant que troisième groupe bancaire de Suisse, Raiffeisen se doit d'explorer en détail les opportunités et les risques que présentent les énergies renouvelables, affirme Erol Bilecen.

«Il faut arriver à se débarrasser de l'image traditionnelle que l'on a de la banque comme étant simplement un intermédiaire financier. Nous sommes bien plus que cela. En effet, nous voulons accompagner nos clients, et nous le pouvons proactivement en tant qu'experts-conseil et partenaires dans les questions environnementales et notamment dans les projets de construction et rénovation énergétiques. Nous prenons très au sérieux les résultats de cette étude, qui nous incitent à perfectionner toujours plus nos produits et services. J'avoue que dans ce domaine, nous avons engagé beaucoup de nouveaux projets enthousiasmants et qui répondent aux besoins actuels de nos clients», conclut Erol Bilecen.

 

8e Baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables
8e Baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables

J'aimerais en savoir plus sur l'étude intitulé «Baromètre clients Energies renouvelables» 2018:

Télécharger ici le 8e Baromètre des consommateurs d’énergies renouvelables (PDF, 3.3MB).

 

Ceci pourrait vous intéresser également:

Grüner Fussabdruck
Économiser l'énergie, c'est lutter contre le changement climatique – tout en protégeant son porte-monnaie.

Faisons la chasse aux énergivores!

Economiser de l'énergie, c'est facile: myclimate, partenaire de Raiffeisen pour la protection du climat, nous révèle huit astuces pour réduire drastiquement la consommation d'énergie dans le ménage.

Lire l'article

Fünf Bauherren von Raiffeisen Schweiz auf der Baustelle der Raiffeisenbank St.Gallen
Nous nous réjouissons déjà de l'inauguration au début de l'année prochaine», indique le chef de projet Raiffeisen A. Hüttenmoser.

Plus moderne, plus lumineuse, plus durable: rénovation de la Banque Raiffeisen St.Gallen

Pour Raiffeisen, durabilité est synomyne d'efficacité énergétique, de confort et de santé. Ces exigences sont respectées dans le cadre de la rénovation de la Banque Raiffeisen St.Gallen sur la Vadianstrasse.

Lire l'article