Vers l'aperçu

Que ferait-on sans ces inventions?

07.02.2018 |
  • Expérience

De quelles inventions les enfants ne peuvent-ils pas se passer? Les bonbons, la glace ou le karting? Les enseignants et les parents évoquent, eux, des innovations bien pratiques quand on leur demande laquelle est leur préférée. Tout ce qui facilite le quotidien plaît. Nous vous présentons ci-dessous trois de ces inventions.

 

Les élèves de quatrième année se balancent impatiemment d'avant en arrière. Depuis plusieurs minutes déjà, leur enseignant cherche désespérément ses transparents soigneusement préparés. Il a tout dessiné, écrit et a même préparé un texte à trous pour que les élèves puissent réfléchir à des adjectifs correspondant à l'image et au texte. Lorsqu'il retrouve enfin ses transparents, c’est le rétroprojecteur qui rend l'âme. Frustré et agacé, l'enseignant commence alors à recopier le contenu des transparents au tableau.

Beaucoup d'enseignants connaissent cette scène ou d'autres semblables, qui sont habituelles dans les salles de classe. L’apprentissage nécessite souvent l'association de différents supports, documents et objets. Par ailleurs, la surenchère constante de matériel, les innombrables copies, les outils technologiques défectueux et le manque permanent de place dans la salle de classe font malheureusement aussi partie du quotidien. Le rétroprojecteur, obsolète, est une véritable épine dans le pied de beaucoup d'enseignants: «soit il est dans notre chemin, soit il ne fonctionne pas quand on en a besoin» explique Isabelle Fontolliet (36 ans), institutrice dans une école primaire de Zurich. A-t-on encore besoin d'un rétroprojecteur dans les salles de classe modernes? «En réalité, non» répond l'institutrice. En effet, le visualiseur remplace désormais lentement mais sûrement le rétroprojecteur, appareil dépassé depuis longtemps. «Il s'agit sans conteste de l'une des inventions qui a le plus facilité mon quotidien d'institutrice» souligne Isabelle Fontolliet.

Une enseignante réalise une expérience sur les couleurs en utilisant le visualiseur.

A l'école, les visualiseurs sont utilisés au quotidien: une enseignante réalise ici une expérience sur les couleurs et les enfants peuvent la suivre depuis leur bureau. / Crédit photo: Elmo Switzerland

Les visualiseurs permettent de gagner du temps, sont pratiques et respectueux de l'environnement. Ces appareils remplacent tout autant le rétroprojecteur que le tableau noir. Il est en effet possible de projeter directement sur le mur une page de livre, les notes de l'enseignant ou les solutions du manuel scolaire. Le visualiseur permet même de projeter des objets tridimensionnels. «Je ne dois plus m'échiner à préparer des transparents, ni photocopier autant de pages de livres et si je dois improviser et montrer quelque chose à toute la classe, je peux le faire sans que tout le monde ne doive le prendre en main ou se lever de sa place», explique Isabelle Fontolliet. Malheureusement, toutes les salles de classe de Suisse ne disposent pas encore d'un visualiseur. «Nous espérons qu'il fera bientôt partie de l'équipement de base de toutes les écoles. Le visualiseur devrait en effet toujours être à portée de main de l’enseignant» affirme l'institutrice passionnée.

 

Fermer et ouvrir: un jeu d'enfant avec la fermeture Velcro

Que ce soit à cause de la chaussure droite introuvable ou d'une petite crise de colère causée par un mauvais choix de casquette, quitter la maison avec de jeunes enfants à l'heure, et sans aucune goutte de sueur, est un défi bien connu par de nombreux parents. Il n'y a vraiment pas besoin d'embûches supplémentaires, qui freinent encore davantage l'habillage et le départ de la maison. C'est pourquoi une invention suisse futée se profile depuis de nombreuses années comme aide indispensable au quotidien, pour les adultes autant que pour les enfants: car grâce aux fermetures Velcro, plus besoin de s'échiner à faire ses lacets.

Chaussures pour enfants à fermetures Velcro

Les chaussures pour enfants à fermetures Velcro sont pratiques pour les parents. Mais aussi pour les jeunes enfants: les chaussures s'enlèvent aussi vite qu'elles s'enfilent!

Mais qui a inventé la fameuse fermeture Velcro, célèbre dans le monde entier? C’est en 1941 que l'ingénieur électricien vaudois Georges de Mestral a eu une idée lumineuse; celle de créer ce système de fermeture par crochets et boucles, lors d'une partie de chasse. Les graines d'une plante sauvage s'étant accrochées aux poils de son chien et à ses chaussettes en laine, il a cherché un moyen simple de s’en débarrasser. De retour chez lui, Georges de Mestral a donc examiné les graines au microscope et en est resté stupéfait. En s'inspirant de la nature, il a alors développé sa fermeture faite de crochets et de boucles – une première mondiale – et a fondé plus tard l'entreprise Velcro, qui fabrique encore aujourd'hui le système de fermeture et le commercialise partout dans le monde. Il lui a fallu des années pour mettre au point son invention et perfectionner sa composition, à partir des textiles et des techniques appropriés. C’est en 1955 qu’il a finalement breveté son invention sous le nom de «Velcro». Le mot Velcro est composé des termes «velours» et «crochet».

On retrouve aujourd'hui les fermetures Velcro dans presque tous les domaines du quotidien, mais la NASA, l'armée et le secteur de la santé l'utilisent également. Le Velcro a même servi à assembler le premier cœur artificiel. Avec cette invention, accrocher et décrocher sont devenus un jeu d'enfant. En fait, le seul problème avec les chaussures pour enfants à fermetures Velcro, c'est que les enfants peuvent aussi très facilement les enlever, et il faut alors tout recommencer!

 

Difficile d'imaginer notre quotidien sans elles: les photographies

Dans un monde débordant de selfies et de clichés instantanés, nous devrions nous arrêter un moment et rendre hommage à l'inventeur du premier appareil photo. En effet, sans cet inventeur ingénieux, nous serions encore occupés à nous faire faire le portrait au lieu de nous laisser photographier.

Pellicule photographique

Qui sait encore ce que c'est? Développée en 1889 et incontournable jusqu'à l'invention de l'appareil photo numérique, la pellicule argentique est l'une des inventions majeures de l'histoire de la photographie.

Les deux français Nicéphore Niepce et Louis Daguerre, ainsi que le britannique Henry Fox Talbot, sont considérés comme les inventeurs de la photographie. Tous trois ont mis au point, entre 1825 et 1839, des techniques et procédés chimiques qui, assemblés, ont permis de produire des photographies et d'en réaliser plusieurs tirages. Pendant les décennies suivantes, la technologie s'est continuellement perfectionnée jusqu'à l'invention, en 1889, de la pellicule argentique. Vers la fin du XXe siècle, l'électronique puis le digital ont révolutionné l'ensemble de ce domaine.

Aujourd'hui, nous ne devons plus attendre plusieurs jours pour que nos photos soient développées, nous les enregistrons tout simplement sur des supports digitaux et pouvons les consulter immédiatement, où que nous soyons. Et si les photos ne nous plaisent pas, nous pouvons directement les supprimer ou utiliser un filtre pour améliorer nos selfies, en trichant un peu... Ne me dites pas que cette invention n'a pas, elle aussi, rendu notre quotidien beaucoup plus facile!

 

 

À propos du 48e Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse

Cet article fait partie d'une série dédiée au thème: «Les inventions changent notre vie», publiée en exclusivité sur le blog Raiffeisen. Raiffeisen organise depuis plusieurs années le Concours pour la Jeunesse. Il vise à promouvoir la créativité des enfants et des jeunes, et à renforcer l'esprit communautaire dans les classes. Le parrain du 48e Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse n'est autre que Martin Bütikofer, directeur du Musée suisse des transports de Lucerne (VHS).