Vers l'aperçu

«La Fondation Suisse pour le climat devrait être en mesure de soutenir encore plus de projets.»

11.07.2018 |
  • Société

La Fondation Suisse pour le climat célèbre son dixième anniversaire, avec sa devise «Protéger le climat. Renforcer les PME». Depuis sa création, la Fondation a soutenu plus de 1’400 petites et moyennes entreprises via quelque 2’500 projets, pour un montant total de 18 millions de francs. Ses objectifs sont l'efficacité énergétique et la protection du climat et elle a permis d'économiser ainsi environ 580’000 tonnes de CO2.

Un homme saisit une poignée de copeaux d’un tas de bois.

Les PME qui se chauffent avec des copeaux de bois, issus de forêts situées à proximité, peuvent facilement diminuer leurs émissions de CO2. La Fondation Suisse pour le climat contribue à financer le passage à des systèmes de chauffage écologiques.

La Fondation Suisse pour le climat, créée le 4 juillet 2008, s'engage à faire réduire la consommation d'énergie en Suisse. Ce faisant, elle répond également à la volonté de l'électorat Suisse, déterminé lors du vote sur la stratégie énergétique 2050. Depuis dix ans, la Fondation Suisse pour le climat s'engage en faveur de la protection du climat, auprès de PME prospères en Suisse et au Liechtenstein. «Notre modèle fonctionne», dixit Gabriele Burn, qui en est convaincue. Cela peut également être exprimé en chiffres: les tonnes de CO2 économisé correspondent approximativement aux émissions de 500’000 petites voitures en un an (calculées avec essence, consommation de 5 litres/100 km, 10’000 km par an). L'experte en finances préside en effet la Fondation Suisse pour le climat depuis sa création. Nous avons dressé le bilan avec elle.

 

Portrait de Gabriele Burn, membre de la Direction de Raiffeisen Suisse et responsable du département Succursales & Régions.

Gabriele Burn est membre de la Direction de Raiffeisen Suisse depuis dix ans et dirige le département Succursales & Régions.

10 ans de la Fondation Suisse pour le climat: une raison de se réjouir aussi pour vous, en tant que présidente?

Gabriele Burn: oui, je suis très fière de pouvoir contribuer à cette Fondation importante.

 

Qu'est-ce qui vous a particulièrement plu, pendant vos dix années en tant que Présidente de la Fondation?

En tant qu'experte en finances, je m'occupe toujours de produits abstraits et de chiffres froids. Grâce à mon travail à la Fondation Suisse pour le climat, je peux contribuer à la réduction des gaz à effet de serre. Cela me plaît et me motive également.

 

De quels projets êtes-vous particulièrement fière?

Les projets sont aussi qualitatifs que les personnes qui les développent et les mettent en œuvre. Je pourrais citer des dizaines de projets qui m'ont convaincue. Un exemple actuel: l'entreprise lucernoise Good Soaps a lancé le premier détergent sans huile de palme, à base d'huiles végétales européennes.

 

Précédent
  • Trois paquets de détergent végétal sans huile de palme, de la firme Good Soaps.
    Un exemple actuel: l'entreprise lucernoise Good Soaps a lancé sur le marché le premier détergent sans huile de palme, à base d'huiles végétales européennes.
  • Regine Schneider, qui a élaboré l'agent de cire végétale sans huile de palme, présente un échantillon du détergent écologique final.
    Regine Schneider a élaboré un détergent végétal sans huile de palme. La préparation du détergent de Good Soaps est tenue secrète.
  • Un paquet de détergent Good Soap dans un panier à linge rempli de vêtements, sur un balcon à Lucerne.
    La Fondation Suisse pour le climat apporte son soutien financier à Good Soaps, car le bilan CO2 de ce détergent est nettement meilleur que celui d'autres détergents, à base de plantes.
Suivant

    Quels défis devez-vous traverser?

    À maintes reprises, je constate les grands défis auxquels notre économie est confrontée, en matière de changements climatiques. Nous devrions être en mesure de soutenir beaucoup plus de projets. Cependant, la Fondation Suisse pour le climat manque de moyens financiers, ainsi que d'autres entreprises partenaires, pour y parvenir.

     

    Est-il si difficile que cela, de trouver de nouvelles entreprises partenaires?

    Chaque entreprise établit ses priorités différemment. Pour certains, le changement climatique n'est pas une question d'actualité, tandis que d'autres proposent leurs propres programmes. La force de la Fondation Suisse pour le climat réside dans la mise en commun de ressources et de leur gestion.

     

    Comment le public perçoit-il la Fondation Suisse pour le climat et quelle est sa notoriété?

    La Fondation Suisse pour le climat s'est établie au niveau national parmi les consultants, les associations professionnelles et les cantons. Elle complète les programmes existants de la Confédération, des cantons ou des communes. Compte tenu du faible montant des fonds utilisés pour la communication, nous sommes très satisfaits de notre taux de notoriété.

     

    Pourquoi vous concentrez-vous sur des partenaires financiers?

    Le remboursement du CO2 aux entreprises en Suisse et au Liechtenstein est calculé sur un pourcentage des salaires AVS. Toutes les entreprises de services ont tendance à avoir une consommation de carburant gérable par rapport à leurs employés, c'est pourquoi elles bénéficient de ce système fédéral. Fondamentalement, chaque entreprise est la bienvenue.

     

    La Fondation Suisse pour le climat encourage également le rajeunissement des forêts. D’où ce projet provient-il?

    L'Office fédéral de l'environnement nous a demandé si nous pouvions aussi faire quelque chose pour les forêts qui ne peuvent pas être utilisées, économiquement parlant, aujourd'hui. Il s'agit de la gestion des forêts dans des zones forestières difficilement accessibles, afin de maintenir l'écosystème dans un état optimal, pour le stockage du carbone, et d'empêcher ainsi les forêts de vieillir, de devenir instables et de devenir une source de CO2 lorsqu'elles s'effondrent.

     

    Malgré l’engagement important de la Fondation Suisse pour le climat, le réchauffement climatique continue de progresser...

    Malheureusement, c'est le cas. Fin juin 2018, des températures record ont de nouveau été mesurées à de nombreux endroits dans le monde. Le changement climatique est mondial. La Fondation Suisse pour le climat contribue, certes, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais il y a encore trop peu d'investissements dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables en Suisse et dans le monde. En outre, il y a souvent un manque de volonté politique, incompréhensible au vu des faits et des risques.

     

    Vous êtes également membre de la Direction de Raiffeisen Suisse: que fait Raiffeisen pour atteindre les objectifs de la stratégie énergétique, fixés par le gouvernement suisse?

    Le Groupe Raiffeisen s'est fixé comme objectif de réduire ses émissions de CO2 de 30% d’ici à 2020. Pour ce faire, nous nous appuyons sur un système d'incitation dans les opérations bancaires, avec plus de 50 mesures pour nos banques coopératives indépendantes. L'accent est mis sur l'énergie du bâtiment – électricité et chaleur – dans nos agences et pour nos trajets professionnels. En outre, nous poursuivons également la modernisation énergétique du parc immobilier suisse et aidons nos clients à évaluer l'efficacité énergétique de leurs biens immobiliers.

     

    Quelles sont les incitations offertes par les Banques Raiffeisen, pour soutenir leurs clients par rapport à cette thématique, de plus en plus importante?

    Nous sommes la première et actuellement la seule banque de Suisse à intégrer systématiquement l'évaluation énergétique dans le conseil en propriété du logement. Nous identifions les besoins en investissements et pouvons simuler des scénarios d'assainissement et fournir à nos clients des conseils complets. Environ 10‘000 évaluations énergétiques confirment l'importance croissante de ce sujet.

     

    Raiffeisen est également partenaire exclusif pour le Certificat énergétique cantonal des bâtiments.

    Exactement, nous assurons ainsi une compétence professionnelle et soutenons financièrement nos clients, dans la préparation de l’acquisition de cette certification. Il ne faut pas oublier qu'une rénovation énergétique ne réduit pas seulement les coûts énergétiques et préserve la valeur de la propriété; elle augmente en effet aussi considérablement le confort des habitants.

     

    Comment fonctionne la Fondation Suisse pour le climat?

    Représentation d’une réunion, avec le logo de la Fondation Suisse pour le climat en arrière-plan.

    La Fondation Suisse pour le climat accorde de l'importance à la simplicité des demandes et à l'efficacité des processus.

    La Fondation a pour but de réduire directement et indirectement les émissions de gaz à effet de serre et d'améliorer l'efficacité énergétique en Suisse et au Liechtenstein. Elle soutient des projets de recherche à ce sujet et des mesures durables de protection du climat, en mettant l'accent sur les petites et moyennes entreprises (PME). La Fondation ne poursuit ni but lucratif, ni but d'entraide. 

    Les entreprises partenaires de la Fondation Suisse pour le climat font don de l'excédent de la taxe sur le CO2 suivant la devise «de l’économie, pour l'économie» et agissent ainsi en faveur du climat et des PME en Suisse et au Liechtenstein. La Fondation soutient les PME comptant jusqu'à 250 employés qui réduisent leur empreinte écologique, économisent de l'énergie et développent des produits respectueux du climat. Elle encourage spécifiquement les PME par un financement d'incitation. Grâce au processus de demande disponible en ligne et à un traitement efficace, il est très facile de demander des fonds d’incitation.

     

    Ceci pourrait vous intéresser également:

    Pro Futura Applikation von Raiffeisen Schweiz
    L'app «Pro Futura» contribue à la protection du climat

    Protection du climat et banking

    Raiffeisen a développé l'application «Pro Futura» pour un banking responsable. Des représentants de deux Banques Raiffeisen nous expliquent comment l'app maison fonctionne.

    Lire l'article

    Abbildung Schweiz mit Möglichkeiten zur Gewinnung von erneuerbaren Energien
    Baromètre clients Energies renouvelables 2018

    Oui aux énergies renouvelables – mais «swiss made», s'il vous plaît!

    L'étude représentative menée par l'Université de Saint-Gall «Baromètre clients Energies renouvelables» paraît chaque année en coopération avec Raiffeisen. Découvrez ici ce que pensent les consommateurs suisses des énergies propres.

    Lire l'article