Vers l'aperçu

#DigitalDay – Ballet de drones et robots

21.11.2017 |
  • Innovation

La première Journée du digital suisse s'est déroulée le mardi 21 novembre: l'importance considérable de la numérisation et les opportunités qui y sont liées ont été mises en avant de diverses manières. Raiffeisen était partenaire de cette journée d'action avec 40 autres entreprises, hautes écoles et institutions suisses.

Comment la numérisation modifie-t-elle nos métiers et notre comportement en matière de mobilité? Serons-nous bientôt commandés par des robots? Les machines deviennent-elles de plus en plus intelligentes? La Journée du digital s'est penchée sur les questions qui préoccupent la population suisse et a mis en évidence les opportunités considérables qu'apporte la numérisation. La Journée du digital est une initiative nationale qui s'est déroulée pour sa première édition dans les gares de Zurich, Genève, Lugano, Coire et dans beaucoup d'autres lieux.
 

Un voyage dans la Suisse numérique

Le «train numérique» des CFF, en libre accès, a circulé toute la journée entre Genève et Saint-Gall suivant les horaires de train. Il était intégré dans le train régulier et se composait de deux wagons aménagés spécialement comme espace de coworking roulant innovant pour la Journée du digital.
 

De nombreux visiteurs

De nombreux événements étaient organisés dans la gare principale de Zurich avec la participation de la présidente de la Confédération Doris Leuthard et du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Doris Leuthard a ouvert officiellement la Journée du digital. Son allocution a été accompagnée par un impressionnant ballet de drones dirigés par le célèbre cyber-illusionniste Marco Tempest.
 

Dialogue avec la population

Le grand hall de la gare principale de Zurich a accueilli pendant toute la journée un programme d'animations sur les univers thématiques de la mobilité, des médias, de la formation et du travail, de la technologie et de l'innovation, de la santé et de la réalité virtuelle. Pepper a ainsi montré ses talents de danseur tandis que le robot Mario circulait dans le hall.

Des discussions publiques étaient également organisées sur les différents univers thématiques.