Vers l'aperçu

La Banque Raiffeisen Prättigau-Davos: Du chash ou du choc?

25.11.2016 |
  • Notre entreprise

Un bancomat qui fournit du chocolat. Un banquier qui, en plus d'un conseil compétent, vous offre un bon café. Un espace conseil élégant sur un coussin d'air pouvant être déplacé pour les grands événements et un bar confortable pour les discussions stimulantes entre les clients et les conseillers. Cela paraît utopique? Pas pour les clients de la Banque Raiffeisen Prättigau-Davos!

La fête d’inauguration de la Banque Raiffeisen Prättigau-Davos du 12 novembre fait partie de l’histoire; les dix collaborateurs de la Banque ont pris leurs fonctions au centre de la ville la plus haute d’Europe. La Banque fait mine de fraîcheur, de «vivacité» et d’innovation. Roger Bürgler, président de la direction de la Banque, nous livre ses impressions:

Roger Bürgler, président de la direction de la Banque, Prättigau-Davos
Roger Bürgler, président de la direction de la Banque, Prättigau-Davos

Parlez-nous de la journée «Trésors ouverts»…

Dès 6 heures du matin, nous avons déblayé la neige fraîche et installé les tentes événementielles chauffées. Dès 10h00, le soleil était au rendez-vous pour la fête du jour, et plus de 1’000 visiteurs «curieux» ont pris d’assaut notre Banque de conseil. Difficile de savoir si l’affluence était due aux nouveaux locaux ou aux 700 soupes et 600 saucisses distribuées…

Pourquoi avoir investi dans ce nouvel immeuble de la Banque?

C’est un investissement dans notre avenir. Dans le contexte actuel de la digitalisation, il est extrêmement important de ne pas perdre la proximité physique avec la clientèle. Nous avons saisi l’occasion pour repenser profondément la relation entre notre Banque et les clients: ils doivent se sentir bien chez nous et avoir envie de revenir.

 

Il paraît que vous servez maintenant du chocolat?

Tout à fait! Notre zone «24heures» est équipée d’un «chocomate». Cet appareil complètement unique dans le monde bancaire a été conçu spécialement pour notre établissement. Notre «Sweety» est devenu une petite attraction Une manière littéralement «douce» d’attirer les titulaires de cartes bancaires encore hésitants vers les bancomats…

 

Quand fonctionne le distributeur de chocolats?

Jour et nuit, dès qu’un client présente sa carte de crédit ou de débit à notre chocomate. Il suffit de l’insérer, de choisir sa friandise et de la déguster. Comme autrefois le boucher qui nous offrait une tranche de saucisson, c’est notre manière de récompenser les clients. On voit parfois des classes entières d’écoliers venir chercher leur ration! La Banque est vivante et bien fréquentée.

 

Et vous n’avez pas peur qu’un glouton vide d’un coup votre chocomate?

(Rires) Impossible! Contrairement au bancomat ordinaire, on ne peut pas se servir plusieurs fois dans la journée – une seule friandise par jour et par carte de débit ou crédit!

Chocomat Prättigau-Davos

Chocomat Prättigau-Davos

Comment vos visiteurs réagissent-ils au chocomate?

C’est sensationnel! Un bancomat qui distribue du chocolat, ça irrite et ça amuse.

 

Quoi de neuf encore dans la zone 24 heures?

Un autre succès, c’est notre «trésor 24h/24», où les clients ont accès jour et nuit à leur compartiment de coffre-fort, sans rendez-vous. Très utile, par exemple, pour chercher ses bijoux précieux juste avant d’aller au théâtre.

 

Quelles sont les grandes attractions de votre zone de conseil?

Les espaces conseil en bois de mélèze, ornées de peau de vache s’y trouvent Pendant que nos clients dégustent un «latte macchiato» ou un thé chaï, nos conseillers leur exposent les solutions sur écran tactile. L’un des espaces conseil élégants installé sur coussins d’air peut être déplacé pour laisser place à des manifestations plus importantes.

Zone de conseil, Prättigau-Davos

Zone de conseil, Prättigau-Davos

Quels types de manifestations envisagez-vous organiser dans cette zone de conseil?

Tout récemment, nous avons eu un dîner de gala. A la lueur des chandelles et à la chaleur d’un feu de cheminée, nous, collaborateurs de la Banque, avons servi des spécialités culinaires, tandis que des violonistes divertissaient nos invités entre les plats. Les espaces sont très propices à la créativité!

 

Est-ce qu’à l’avenir, il y aura encore des guichets?

Il est possible que les opérations de guichet traditionnelles disparaissent dans quelques années; mais le service compétent et personnel sera maintenu.

 

Envisagez-vous transformer vos cinq agences de la même manière en Banques de conseil?

D’abord, nous allons tirer les enseignements de ce projet; ensuite nous évoluerons progressivement.