Vers l'aperçu

Vous êtes adepte de la scientologie!

10.06.2016 |
  • Société

«Ce n'est pas la peine de m'interroger, je n'adhèrerai pas!» Les sondages de rue ne sont pas faciles à réaliser. Dégoutés des mendiants, des pétitionnaires et des idéologues, la plupart des passants à Zurich étouffaient dans l'œuf la moindre tentative d'approche. Une femme a même été jusqu'à traiter notre reporter de missionnaire au service de la doctrine religieuse de la scientologie. Elle n'avait d'ailleurs pas la moindre intention d'y adhérer.

Il faut beaucoup de charme (et de patience) pour surmonter le premier obstacle de la prise de contact. Mais notre reporter en a eu suffisamment (aussi de la fameuse patience), ce qui lui a donc permis d’aborder de nombreuses personnes, jusqu’à ce que le deuxième obstacle ne soit franchi. En effet, une fois la première communication établie, il s’est très vite avéré que les coopératives n’étaient pas si connues que cela, comme on pouvait s’y attendre. A l’exception des coopératives de construction et d’habitation, ce qui n’a rien d’étonnant. Vu la pénurie des offres sur le marché de l’habitation, tous les Zurichois savent très bien ce qu’est un modèle d’habitat coopératif. Mais beaucoup de gens ignorent que la coopérative est une forme juridique au même titre qu’une société anonyme.

Le reporter a constaté avec surprise que même des coopératives comme Migros, Coop ou la meilleure banque du monde (Raiffeisen bien sûr!) ne sont pas vraiment perçues comme telles. Avant que certains passants ne puissent expliquer si les coopératives étaient en vogue ou démodées, il a donc fallu faire un gros travail d’information. Mais toutes les personnes interrogées ont finalement été d’accord pour dire ce que le reporter savait depuis longtemps, à savoir que les coopératives sont formidables.

Que pensez-vous des coopératives?

Lisez quelques commentaires supplémentaires pour savoir si les coopératives sont si bien que cela, ce dont notre reporter est persuadé, ou s’il s’agit d’un concept suranné. Donnez-nous votre avis sur les coopératives: Vers l’article sur le sondage de rue