Vers l'aperçu

Six endroits à visiter au Tessin, pour les passionnés de culture

28.07.2017 |
  • Expérience

Outre une architecture et des œuvres d'art spectaculaires, le «canton du soleil» recèle des bijoux historiques et héberge des manifestations culturelles qui valent certainement le détour!
 

Admirer les collections d'art du LAC Lugano

Admirer les collections d'art du LAC Lugano

Admirer les collections d'art du LAC Lugano

Si l'on s'intéresse aux beaux-arts, hors de question d'envisager un séjour au Tessin sans inclure une visite au LAC (Lugano Arte e Cultura). Ce centre d'art et de culture est véritablement un phénix ressuscité des cendres: le bâtiment marquant conçu par l'architecte Ivano Gianola, en verre et pierre polie, a été érigé sur les ruines de l'ancien hôtel Palace, sur le front de lac. Aujourd'hui, il héberge une salle de concert, un théâtre ainsi que les collections d'art tessinois du Museo d'arte della Svizzera italiana. Sur cinq étages, les amateurs passeront à travers diverses époques et mouvements artistiques, allant de l'Antiquité à l'avant-garde contemporaine.
 

Un voyage architectural – et temporel – à travers Lugano

Un voyage architectural – et temporel – à travers Lugano

Un voyage architectural – et temporel – à travers Lugano

Sur le plan architectural, le LAC n'est qu'un exemple parmi tant d'autres de la façon dont Lugano marie si harmonieusement le passé et la modernité. Une balade guidée est le meilleur moyen de découvrir le patrimoine architectural local: depuis les demeures cossues des entrepreneurs du Moyen-Age – comme les Maestri Comacini ou les Intelvesi – au campus ultramoderne de l'Università della Svizzera italiana, en passant par les réalisations, emblématiques du 20e siècle, de Mario Chiattone et Livio Vacchini. Ce voyage spatiotemporel de deux heures vous permettra d'admirer d'imposants palazzi, des édifices vénérables ou futuristes, sans oublier les pittoresques arcades qui caractérisent la vieille ville.
 

Les trois châteaux de Bellinzone

Les trois châteaux de Bellinzone

Les trois châteaux de Bellinzone

La capitale du canton est surtout connue pour ses fortifications médiévales: le Castelgrande, le Castello di Montebello et le Castello di Sasso sont inscrits, avec les remparts de la ville et la muraille Murata, au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces constructions datent du Moyen-Age, lorsque les ducs de Milan cherchaient à se protéger contre les incursions des Confédérés. Les murailles couronnées d'étain, les tours majestueuses et les portiques des remparts font partie des grandes fiertés du Tessin. Les trois châteaux sont reliés par un petit train touristique. Pour plonger dans le monde des ducs, chevaliers et joutes médiévales de l'histoire mouvementée de Bellinzone, rien de tel que de faire le circuit qui relie les fortifications et les musées qui y sont logés.
 

Le Walserhaus à Bosco Gurin

Le Walserhaus à Bosco Gurin

Le Walserhaus à Bosco Gurin

Le village historique de Bosco Gurin – le plus haut perché du canton – en vaut le détour: le village tessinois est entouré d'un panorama de sommets imposants et de chalets de bois pittoresques, on se croirait au fin fond du Valais. Et pour cause: au Moyen-Age, de hardis Valaisans ont traversé les Alpes pour établir, dans les hauteurs tessinoises, ce qui est aujourd'hui le seul village germanophone du canton! La culture et l'idiome locaux sont restés préservés pendant des siècles; aujourd'hui encore, on entend parler dans les prés ou les tavernes le dialecte originel – le «Ggurijnartitsch». Mais c'est au Walserhaus, un vénérable bâtiment de bois datant de 1386 qui héberge le musée du village, que l'on découvre le mieux l'origine et la vie ancestrale des «Walser», et la façon dont leur langue et leur culture ont réussi à survivre.
 

Au plus près de l'histoire, dans le massif du Gothard

Au plus près de l'histoire, dans le massif du Gothard

Au plus près de l'histoire, dans le massif du Gothard

Durant la Seconde Guerre mondiale, le Gothard a joué un rôle crucial pour la Suisse. Pour comprendre l'importance politique, économique mais aussi culturelle de ce col légendaire, rien ne vaut une visite au Musée national du Saint-Gothard. Celui-ci est situé directement sur le col, à 2'100 mètres d'altitude, dans un bâtiment qui date de 1834 et accueillait à l'époque les coches et diligences qui traversaient le massif montagneux. A l'aide d'installations modernes, le musée explique les grands jalons de la conquête d'un des cols de montagne les plus importants d'Europe, et comment l'humain a lutté contre une nature hostile pour se frayer un passage à travers les Alpes. Outre des documents historiques précieux, la collection comprend aussi des armes, des uniformes et des véhicules. 

Car l'histoire ne s'est pas seulement déroulée sur le Gothard mais aussi dans le Gothard – à savoir, dans le Sasso San Gottardo, une forteresse creusée dans le roc qui, durant la Seconde Guerre mondiale, a été complétée par un fort d'artillerie, «le Sasso da Pigna». Le lieu est resté quasi inchangé – et opérationnel – jusqu'en 1998, lorsque l'Armée a décidé d'en faire un site historique national. A l'époque, le fort pouvait héberger jusqu'à 420 soldats; lorsqu'on y pénètre, on a l'impression qu'ils viennent de quitter les lieux! Toutes les salles – préservées à l'identique – peuvent être visitées, dans le musée Sasso San Gottardo.
 

Des festivals ensoleillés

Des festivals ensoleillés

Des festivals ensoleillés

Un voyage culturel au Tessin ne serait pas complet sans quelques festivals – les occasions ne manquent pas. Chaque année, fin juillet, près de 50'000 visiteurs se pressent sur la Piazza Grande à Locarno, pour le très populaire festival musical «Moon and Stars». Entre façades romantiques, boutiques et restaurants, les fans de musique font vibrer les pavés – cette année, on attend notamment Amy Macdonald, Macklemore et Zucchero. Si vous préférez le silence ou souhaitez reposer vos tympans après les concerts, les îles paradisiaques de Brissago ne sont qu'à 30 minutes de Locarno. Dotées d'un climat subtropical, ces deux îles arborent, sur plus de 3'700 m2, une diversité végétale unique en Suisse: plus de 1'700 espèces de plantes de Méditerranée, d'Afrique du Sud et des régions chaudes d'Asie, d'Amérique et d'Océanie – et ce, en plein milieu du lac Majeur!