Vers l'aperçu

Il n'est jamais trop tôt pour devenir musicien: les enfants dans des groupes de musique

15.02.2019 |
  • Expérience

La Suisse compte plus de 600'000 membres d’associations musicales, ce qui favorise les liens et l'union entre les gens. Cependant, le nombre de membres d’associations baisse. Nous nous sommes entretenus avec Dai Kimoto, chef d'orchestre du célèbre groupe d'enfants musiciens Swing Kids, à propos de la musique, de l'amitié et de l'avenir des associations musicales en Suisse. 

Dai Kimoto, chef d'orchestre du célèbre groupe d'enfants musiciens Swing Kids
Dai Kimoto, chef d'orchestre du célèbre groupe d'enfants musiciens Swing Kids

Cela fait 40 ans que Dai Kimoto est installé en Suisse et il enseigne la musique depuis 30 ans. Japonais de naissance, il est musicien corps et âme. «La musique est ma religion», déclare-t-il, avant de rajouter: «Je pense que la musique est la plus grande richesse de l'humanité.» Pas étonnant donc que ce trompettiste et chef d'orchestre passionné consacre sa vie à la musique et à la transmission de sa passion à la jeune génération. Il y a 16 ans, Kimoto a fondé le groupe pour enfants Swing Kids en Suisse orientale. Le groupe, composé de musiciens en herbe, ne donne pas seulement de représentations dans les salles de concert suisses et lors d'événements d'entreprises, mais parcourt également le monde entier. Ils se sont déjà rendus plusieurs fois au Japon, en Argentine et aux Etats-Unis, mais aussi sur les plateaux TV de diverses chaînes. Le célèbre groupe a même fait l'objet d'un documentaire.

L'avenir des associations musicales en Suisse

En plus de la joie que procurent les représentations publiques, la musique développe les compétences sociales et cognitives. Néanmoins, l'avenir de nombreuses associations musicales reste incertain. En effet, l'Association suisse des musiques (ASM) indique que le nombre de membres d’associations ne cesse de diminuer. Celles-ci ont du mal à conserver leurs membres et à attirer de jeunes talents, et cela pour de nombreuses raisons: d'une part, l'offre de loisirs a connu une forte croissance, de même que la concurrence entre associations sportives, scolaires et musicales. Mais on manque aussi de programmes d'incitation pour les jeunes, qui favoriseraient par exemple la collaboration entre les associations musicales et les écoles de musique et écoles primaires.

Beaucoup de parents sont d'avis que les écoles de musique remplissent un mandat de formation important. Néanmoins, Dai Kimoto pense que notre système d'éducation musicale est trop axé sur l'enseignement individuel. «Beaucoup d'enfants suivent des cours pendant des années sans même avoir l'occasion de jouer dans un groupe ou un orchestre. Or, c’est complètement différent du fait de jouer d’un instrument de musique seul. C’est pourquoi, beaucoup d'enfants abandonnent la musique par ennui», explique Dai Kimoto. Le groupe Swing Kids peut accueillir jusqu'à 15 enfants et jeunes ; il leur permet de faire de la musique avec d'autres et de se présenter face au public. «Cela leur redonne du plaisir à jouer,» nous explique le chef d'orchestre.

Dai Kimoto est convaincu que si les enfants grandissent dans un environnement musical dès leur plus jeune âge, le don et l’enthousiasme pour la musique se développeront de manière naturelle: «Le sens du rythme, l'oreille et l'expression musicale déterminent notre avenir de musicien. Or, tout cela s'apprend enfant. Par ailleurs, il faut jouer pour le plaisir. Rien ne va sans plaisir. Et pour moi, le plaisir passe presque uniquement par la pratique musicale en groupe», explique D. Kimoto, depuis sa maison familiale située dans le canton de Thurgovie.

Le groupe pour enfants Swing Kids

Le groupe pour enfants Swing Kids existe depuis 16 ans: les enfants âgés de 8 à 18 ans qui composent ce groupe donnent plus de 60 représentations par an, avec beaucoup d’enthousiasme et d'engagement.

La musique crée des amitiés pour la vie

Selon plusieurs études de l'université d'Oxford en lien avec le phénomène de la «musique en groupe», l'homme préhistorique connaissait déjà les effets bienfaisants de la musique. La musique et la danse collectives renforçaient sans doute leur sentiment d'appartenance à la communauté car elles libèrent de l'endorphine. Et les choses n'ont pas changé aujourd'hui: jouer de la musique en groupe rend heureux, unit et crée des amitiés.

Les Swing Kids se sont déjà rendus plusieurs fois en Argentine

Ensemble, ils parcourent le monde entier. Les Swing Kids se sont déjà rendus plusieurs fois en Argentine, où ils ont découvert entre autres les chutes d'Iguaçu.

Les Swing Kids se sentent particulièrement unis par la musique, les voyages et les représentations collectives. «Nous donnons en moyenne 60 représentations par an et parcourons ensemble différents pays et continents. Nous sommes devenus une véritable famille, grâce à la musique et au bonheur de jouer ensemble», nous raconte D. Kimoto. Ainsi, les anciens de Swing Kids continuent de se rencontrer régulièrement et de très belles amitiés ont vu le jour. «Certains anciens Kids sont devenus de très bons amis à moi», déclare le musicien passionné et père de trois enfants.

Le prochain événement-phare des Swing Kids aura lieu en avril 2019: le groupe se rendra au Japon pour la neuvième fois et donnera 13 concerts dans 12 villes, en l'espace de 17 jours. «Les Kids et moi, nous réjouissons beaucoup. Certains sont heureux de retrouver leur famille d’accueil du dernier voyage, d'autres sont contents de manger japonais mais surtout, tout le monde a hâte de jouer en concert», explique Dai Kimoto tout sourire. On sent littéralement que la musique est toute sa vie, ou plutôt sa religion. Il ne songe pas à s'arrêter, même pas après 30 ans consacrés à son art. Dai Kimoto a toujours vécu le moment présent, depuis qu'il est tout jeune. C’est sa philosophie de vie: «Je pense que l'on n'est pas maître de sa propre vie.» C'est pourquoi, il continue de transmettre son enthousiasme infini pour la musique aussi bien aux jeunes de Swing Kids, qu'aux spectateurs exaltés d'ici ou d'ailleurs.

 

Les points principaux en résumé:

  • Le chef d'orchestre japonais Dai Kimoto pense que notre système d'éducation musicale est trop axé sur l'enseignement individuel. Bien souvent, on prend plus de plaisir à jouer d'un instrument en groupe.
  • Le nombre de membres diminue dans les associations musicales, qui sont confrontées à des problèmes de relève, notamment en raison de la vaste palette d'offres de loisirs et de l'intérêt des enfants / jeunes pour d'autres hobbies.
  • Jouer de la musique en groupe unit et crée des amitiés pour la vie, à l'image des Swing Kids, qui donnent plus de 60 représentations par an et parcourent le monde ensemble. Cela les unit les uns aux autres.

 

Sur le 49e Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse

Cet article fait partie d'une série d’articles sur le thème «LAISSE LA MUSIQUE TE TRANSPORTER», publiée exclusivement sur le blog Raiffeisen. Depuis de nombreuses années, Raiffeisen organise le Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse. L'objectif du concours est d’encourager la créativité des enfants et des jeunes, et d’aiguiser le sens civique des classes. Le parrain du 49e Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse est Adrien Garrault, Directeur Universal Music & Brands chez Universal Music Switzerland.

 

 

Ceci pourrait vous intéresser également:

Adrien Garrault est Director Universal Music & Brands chez Universal Music Switzerland.
Si Adrien Garrault était lui-même une star de la musique, il se nommerait «Tivoli» - un surnom que ses collègues chez Universal Music lui ont donné.

Adrien Garrault sait exactement trouver la bonne pièce manquant au puzzle. Chez Universal Music, il met ainsi en relation des stars de la musique et des marques pour des collaborations. 7 questions au parrain du Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse 2019.

Lire l'article

Une fille joue du piano.
Conseils pour réussir ton apprentissage musical

«Tous les enfants sont musiciens»

La musicologue et écrivaine Kristin Thielemann nous livre ses conseils pour que l'apprentissage musical des enfants soit un succès.

Lire l'article