Vers l'aperçu

Interview du photographe suisse Hannes Schmid: «Une vie sans amis, c'est comme un torrent sans eau»

07.12.2016 |
  • Expérience

Hannes Schmid, 70 ans est l'un des photographes suisses les plus réputés de notre époque, il a déjà parcouru le monde entier pour photographier de près des stars du rock et réaliser d'excellentes campagnes publicitaires internationales. En tant que fondateur de l'organisation d'aide humanitaire «Smiling Gecko», il passe depuis plus de cinq ans, beaucoup de temps au Cambodge pour offrir aux plus démunis de nouvelles perspectives. De plus, Hannes Schmid est le parrain du Concours International Raiffeisen pour la Jeunesse sur le thème «L'amitié est ... multicolore!». Nous lui avons posé quelques questions à ce sujet.

 

Monsieur Schmidt, quelle est l’importance de l’amitié à vos yeux?

Hannes Schmid
Hannes Schmid

Sans amis, rien ne va dans la vie. L’amitié est essentielle. Avec ses amis, on peut discuter dans les bons comme dans les mauvais moments, partager ses soucis, rire et parfois aussi dire des bêtises.

Votre métier de photographe et d’artiste vous a permis de voyager énormément et certainement de nouer de nombreuses amitiés interculturelles. Comment ces amitiés ont-elles enrichi votre vie?

Ce que j’adore dans mon métier, c’est de pouvoir faire la connaissance de personnes et nouer des amitiés parfois pour quelque temps ou pour la vie. J’ai eu la chance dans ma vie d’avoir pu nouer de nombreuses amitiés avec des gens de culture et pays différents. Ces amitiés continuent encore d’enrichir ma vie aujourd’hui.

 

Qu’avez-vous appris d’important des autres cultures concernant l’amitié?

En général, le plus important est de respecter la culture et les conditions de vie de l’autre.

 

Est-ce que cela signifie que la couleur de peau, les croyances ou les origines ne doivent pas jouer de rôle avec ses vrais amis?

La couleur de peau, les croyances ou les origines ne doivent pas jouer de rôle et pas seulement avec ses vrais amis.

 

Votre organisation d’aide humanitaire «Smiling Gecko» soutient des familles défavorisées des bidonvilles de Phnom Penh (au Cambodge) grâce à des projets durables et judicieux sur le plan économique et écologique, comme par exemple un projet de farming community ou de construction d’une école dans un village. Avez-vous l’impression de tisser des liens d’amitié avec la population locale par votre travail?

Le plus important dans un projet d’aide humanitaire est de faire partie de la société et des familles et de vivre avec les gens. C’est la seule manière de savoir ce que cela signifie de vivre dans ces conditions. Je dis toujours: il ne suffit pas d’en être témoin, il faut le vivre.

Photo: Mirko Ries – Hannes Schmid avec des enfants dans un bidonville de Phnom Penh, 2016 Cambodge

Photo: Mirko Ries – Hannes Schmid avec des enfants dans un bidonville de Phnom Penh, 2016 Cambodge

Qu’est-ce que cela représente pour vous d’être le parrain du Concours Raiffeisen pour la Jeunesse sur le thème «L’amitié est … multicolore!»?

C’est un grand honneur pour moi d’être le parrain du Concours Raiffeisen pour la Jeunesse. D’un côté, parce que la jeunesse me tient très à cœur, en Suisse et en particulier dans nos projets au Cambodge. De l’autre, le thème de l’amitié est très important et il n’est jamais trop tôt pour s’y sensibiliser.

 

Une dernière question: quel message souhaitez-vous transmettre aux enfants et aux jeunes sur le thème de l’amitié?

Il est essentiel d’avoir des amis dans sa vie. Alors, parlez aux gens, ouvrez-vous, entretenez vos amitiés même dans les moments difficiles. Une vie sans amis, c’est comme un torrent sans eau.

 

 

A propos

Hannes Schmid (*né le 13 octobre 1946 à Zurich) est un photographe suisse qui a longtemps travaillé comme photographe publicitaire et de mode. Il a commencé sa carrière par des reportages de voyages et il est devenu célèbre en photographiant des cowboys pour les campagnes publicitaires Marlboro que l’on retrouve désormais dans les collections de grands musées d’art. (Source: Wikipedia)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Hannes Schmid.