Vous avez trouvé la maison de vos rêves. Voici les démarches à entreprendre

L'achat d'une maison fait appel à votre ressenti. Si la première visite est un coup de cœur, nous vous recommandons de vous arrêter quelques instants et de prendre une grande inspiration! Vous devriez en effet continuer votre prise d’informations auprès des voisins et de la commune et effectuer une contre-visite, avant toute prise de décision hâtive. Avant de signer quoi que ce soit, il est également préférable de discuter avec votre banque et de faire expertiser et estimer le bien par un professionnel.

Vérifiez chaque élément plutôt deux fois qu’une et n’hésitez pas à exiger des documents détaillés

Afin de confronter votre première impression à la réalité, il est recommandé d'effectuer une contre-visite. Ne vous laissez pas déstabiliser par une éventuelle pression de la part du vendeur. Si d'autres acheteurs sont cependant intéressés, il vaut mieux ne pas attendre pour fixer le second rendez-vous. Si possible, veillez à ce que celui-ci ait lieu à un moment différent de la journée et dans d'autres conditions météorologiques, afin de pouvoir vous faire une impression complète de l'ensoleillement, du bruit du voisinage et de la vie de quartier. Demandez également au vendeur de vous faire parvenir, avant le deuxième rendez-vous, les documents qui vous manqueraient encore comme les plans ou les extraits du registre foncier. Relisez également votre check-list de la première visite, afin de vous remettre en mémoire les points négatifs et les éventuelles questions restées sans réponse. 

 

Renseignez-vous sur le lieu de vie, informez-vous auprès des voisins et de la commune

Si la contre-visite confirme l'impression positive de la première visite et renforce votre intention d'acheter, poursuivez votre prise d’informations. Il est conseillé d’observer les environs et de discuter avec quelques voisins. Si vous êtes intéressé par une maison mitoyenne ou un appartement dans un lotissement, vous devriez étudier l'ambiance qui y règne, car vous allez vivre à proximité immédiate de ses habitants. Comment les habitants s'entendent-ils entre eux? Quelle impression l’intendance donne-t-elle?

Il est également conseillé de s'informer auprès de la commune et du service de la construction sur les différents projets prévus dans les environs. Il est possible, par exemple, que ces constructions nuisent à votre future qualité de vie en raison du bruit occasionné par les travaux, d'une vue qui risque d'être limitée, d’un  ensoleillement réduit de votre terrasse, etc.

 

Prenez les aspects écologiques en considération

On ne peut se loger sans consommer de l'énergie et des ressources. Pour savoir si le bien immobilier que vous envisagez d’acheter vous convient vraiment, vous devriez également prendre en compte ses aspects écologiques. Les points suivants ont, de nos jours, toute leur importance:

  • le trajet quotidien du domicile au bureau sera-t-il plus long, de même que le trajet pour aller faire vos courses, amener vos enfants à l'école ou encore rejoindre le lieu de vos activités de loisirs?
  • La superficie du bien est-elle optimale pour vous et votre famille? N’oubliez pas que plus de surface habitable signifie aussi souvent plus de consommation de chauffage et d’électricité.

 

Contactez votre banque

Si tous ces renseignements ne révèlent rien qui puisse rendre le bien immobilier  moins attractif, il est alors temps de prendre rendez-vous avec votre banque. Pour cela, un dossier complet sera nécessaire, comprenant l'extrait du registre foncier, les plans, l'évaluation énergétique et les photos du bien, afin que votre conseiller bancaire puisse estimer sa valeur, en vue d'un financement ultérieur. Cette estimation du prix de vente par la banque peut également s'avérer très utile, pour une prochaine négociation. Elle vous permet en effet de voir rapidement s'il existe une différence injustifiée, par rapport au prix proposé par le vendeur. 

 

3 conseils pour votre financement: 

1.    A l'aide de notre calculateur de capacité financière, vous pouvez déterminer si vous pouvez vous permettre d'acheter le bien immobilier de vos rêves. Vous pourrez également établir vous-même une première proposition de financement en ligne. Si vous souhaitez effectuer tout le processus de financement en ligne, cela est désormais possible 24 h sur 24, grâce à l'hypothèque en ligne Raiffeisen
2.    Vous êtes intéressé par une construction ancienne, mais il n'existe aucune estimation énergétique de ce bien? A l'aide de quelques informations, votre conseiller Raiffeisen pourra calculer si vous devriez ou non envisager une rénovation, et à combien les frais liés s'élèvent. Vous pouvez aussi estimer les frais en ligne vous-même, avec l'outil eVALO, et faire vos calculs selon différents scénarios de rénovation!
3.    L'achat d'un bien immobilier soulève de nombreuses questions et craintes concernant la planification financière. Abordez ce thème ouvertement, lors du rendez-vous avec votre conseiller bancaire. Demandez-lui de vous présenter les garanties à disposition, pour vous prémunir contre les imprévus

Informez le vendeur de votre intérêt

Si, en tant qu'acheteur potentiel, la banque vous a promis un financement, vous devriez rapidement déposer une lettre d'intention d'achat auprès du vendeur. Evitez cependant de l'accompagner d'un bouquet de fleurs ou d'un autre cadeau, qui donnerait sans aucun doute l'impression que vous en faites trop. En revanche, vous laisserez une impression très positive en écrivant, par exemple, une courte lettre de motivation. Listez objectivement les raisons pour lesquelles vous souhaitez emménager dans ce quartier en particulier. Démontrez votre enthousiasme en quelques phrases. Une courte présentation de votre famille donnera également un plus à votre profil!

Le processus d'achat commence au moment où vous avez exprimé votre intention d'achat. Il peut prendre différentes formes en fonction de la situation initiale (présence d'autres personnes intéressées, agences immobilières impliquées, processus d'appel d'offres, etc.). En fonction de la situation, une confirmation de financement à faire établir par votre banque (après l'examen de crédit) peut par exemple être demandée. 

Attention, la prudence est de mise si vous soupçonnez des pratiques déloyales. Un paiement de réservation élevé, à verser sur un compte privé, est un exemple de pratique où il faudrait savoir garder une certaine prudence. En cas de doute, il est recommandé d'en discuter avec votre conseiller bancaire. Ces pratiques s'observent de plus en plus dans les régions où la demande en biens immobiliers est très forte, comme par exemple à Zurich. 

 

Faites estimer le bien qui vous intéresse

S'il existe un écart important entre le prix de vente annoncé et l'estimation de la banque, vous devriez envisager de faire expertiser le bien immobilier une seconde fois. Si l’expert mandaté conclut que le prix de vente publié est trop élevé, vous disposerez alors d'une base indépendante et professionnelle pour négocier avec le vendeur ou pourrez stopper les frais, si un compromis n’est pas envisageable.

Votre conseiller bancaire Raiffeisen vous sera d'une grande aide pour choisir un expert, en mesure de procéder à une estimation immobilière complète et professionnelle. 

 

Achetez le bien immobilier de vos rêves

Ça y est, l'achat s’est finalement concrétisé! Voici un bref résumé des démarches administratives nécessaires, lors de tout achat immobilier:  

1.    Trouvez le bien immobilier, visitez-le et prenez la décision de principe

2.    Clarifiez le financement avec votre banque (valeur et capacité financières)

3.    Communiquez votre intention d'achat définitive

          a.    En fonction de la situation: remettez la confirmation de financement*

          b.    En fonction de la situation: faites établir le contrat de réservation*

          c.    En fonction de la situation: versez un acompte*

4.    Faites le calcul préalable et provisoire de l'impôt sur les gains immobiliers

5.    Commandez le projet de contrat d'achat auprès de l'office du registre foncier

6.    Signez les formalités de crédit et de mise à disposition des fonds propres

7.    Faites établir la promesse de paiement irrévocable par la banque

8.    Inscrivez l’achat (acte authentique) auprès du registre foncier

9.    Faites transférer/enregistrer la propriété

          a.    Déclenchez le paiement

*Attention: tous les achats immobiliers ne se déroulent pas suivant le même modèle. Si un agent immobilier est impliqué, un contrat de réservation est habituellement conclu et un acompte doit être versé. Si un bien immobilier est au contraire vendu à titre privé, les points 3b et 3c sont généralement ignorés.