Vers un chauffage neutre en CO2 grâce à un conseil adapté

Il y a 30 ans déjà, Markus et Helen Schärli-Reinhard posaient la première installation solaire thermique sur leur maison. Aujourd’hui, il n’y a selon eux plus d’alternative au chauffage alimenté aux énergies renouvelables. Pour trouver la solution la plus adaptée à leur maison, le couple a fait appel aux conseils d’un expert.

Markus Schärli est loin d’être un novice en ce qui concerne le tournant énergétique. En effet, avec son épouse, ils exploitent déjà leur troisième installation solaire, après avoir utilisé deux systèmes thermiques. Le premier système thermique a été installé il y a 30 ans sur leur ancienne maison située à Berne et le deuxième il y a 10 ans sur leur maison actuelle dans le quartier Wesemlin-Dreilinden à Lucerne. Par conviction, la famille Schärli adopte en outre un mode de vie écologique et végétarien. En 1998, cette famille a acquis une maison individuelle à Lucerne. Il était évident que le chauffage au mazout existant devrait tôt ou tard être remplacé par un système fonctionnant aux énergies renouvelables. Ce fut le cas au printemps 2020: depuis lors, la chaleur destinée au chauffage de la surface habitable d’environ 300 mètres carrés provient d’une pompe à chaleur. L’installation solaire thermique placée sur le toit a laissé place à une installation photovoltaïque, qui fournit désormais de l’électricité sans générer d’émissions de CO2. Les capteurs de l’installation solaire thermique pourront peut-être même être réutilisés sur un autre toit.

 

Les faits concernant le projet:

  • Maison individuelle à l’adresse Dreilindenstrasse 62 (année de construction 1960, 6 chambres, 358 m2 de surface de référence énergétique)
  • Maison déjà équipée de 2007 à 2014 d’une isolation thermique et de nouvelles fenêtres
  • Première discussion avec le conseiller en énergie en automne 2019
  • Installation d’une pompe à chaleur à sonde géothermique au printemps 2020 (début des travaux en avril 2020)
  • Mise en service de la pompe à chaleur à sonde géothermique en mai 2020 et de l’installation photovoltaïque en juin 2020
  • Planification et mise en oeuvre avec trois fournisseurs et leurs sociétés partenaires
  • Subventions de la commune et du canton (ou de la Confédération via les contributions globales) pour la pompe à chaleur à sonde géothermique et subventions de la commune et de la Confédération pour l’installation photovoltaïque
  • Économies d’impôts (déduction pour entretien)
  • Durée des travaux env. 3 mois

 

Précédent
  • La maison individuelle des années 1960 se situe dans le quartier Dreilinden à Lucerne.
  • Au lieu du chauffage au mazout, néfaste pour le climat, il y a maintenant une pompe à chaleur écologique dans la maison.
Suivant

    Quand et comment procéder au remplacement du chauffage au mazout?

    Durant la phase de planification, Helen et Markus Schärli-Reinhard se sont avant tout posé deux questions: à quel moment remplacer le chauffage et comment procéder au mieux? La réponse à la première question allait de soi: la famille avait acquis une maison des années 1960 équipée d’un chauffage fossile et était déjà parvenue à diminuer de moitié la consommation de mazout grâce à une isolation thermique et à de meilleures fenêtres. Mais pour Markus Schärli, utiliser du mazout – non renouvelable – pour le chauffage est un non-sens tant écologique qu’économique. Lorsque le chauffage est arrivé au terme de sa durée de vie, la famille était donc convaincue qu’il était temps d’économiser la deuxième moitié de la consommation de mazout: l’ancien chauffage fossile devait laisser place à une installation indépendante du mazout ou du gaz.

     

    Un conseil judicieux est déterminant

    Pour répondre à la deuxième question, la famille a fait appel à un conseiller en énergie, qui s’est rendu sur place. En effet, les expériences précédentes de la famille avec des projets liés au chauffage étaient dépassées, tout comme les installations ellesmêmes. Markus Schärli voulait par ailleurs miser sur la sécurité avec le nouveau système, comme il l’affirme après-coup: « Le conseil m’a apporté une certaine sécurité, car on ne pose pas une telle installation tous les jours! »

     

     

    «Le conseil m’a apporté une certaine sécurité, car on ne pose pas une telle installation tous les jours! »

    Markus Schärli, Propriétaire de maison

    Markus Schärli-Reinhard

    Markus et Helen Schärli-Reinhard produisent leur électricité à l’aide d’une installation photovoltaïque placée sur leur propre toit.

    Le conseil prodigué par la Ville de Lucerne et les échanges avec les artisans ont montré que la combinaison d’une pompe à chaleur à sonde géothermique et d’une installation photovoltaïque intégrée au toit représentait la meilleure solution en guise de nouveau chauffage pour leur bien situé à la Dreilindenstrasse. En outre, les anciennes tuiles vieilles de 60 ans posées sur le toit étaient devenues fragiles et il était judicieux de les remplacer. Grâce à l’aide du conseiller, il a été facile d’obtenir des offres et les questions ouvertes ont pu être clarifiées avec ce dernier, ce qui a constitué une bonne base pour les travaux de transformation.

    Planifier un financement suffisamment tôt

    Étant donné que le remplacement du chauffage au mazout n’était qu’une question de temps, Markus et Helen Schärli-Reinhard ont pu prévoir suffisamment tôt le financement nécessaire. Lorsque le remplacement a enfin été d’actualité, ils n’ont plus eu besoin de se soucier du financement, cet aspect ayant déjà été réglé. Ils ont par ailleurs pu indiquer au conseiller le budget dont ils disposaient pour le nouveau chauffage. Cet élément essentiel a ainsi déjà pu être clarifié lors du conseil et être pris en compte dans la recherche de la solution optimale.

    Soutien apporté par votre Banque Raiffeisen

    Quand on a une vue d’ensemble, on peut évaluer l’investissement nécessaire et, sur cette base, établir avec la banque une planification financière optimale pour la mise en œuvre. Faut-il effectuer un retrait depuis la caisse de pension? Les fonds nécessaires doivent-ils être épargnés préalablement? L’augmentation de l’hypothèque est-elle une solution envisageable? Votre banque principale vous présentera volontiers les possibilités concrètes qui s’offrent à vous.

    Voulez-vous passer, vous aussi, aux énergies renouvelables? Contactez-nous sans plus tarder!

     

    Des applications pour voir la production, la consommation et les économies

    Le chauffage alimenté aux énergies renouvelables fonctionne depuis début juin 2020. Deux applications sur téléphone portable donnent accès à l’installation et montrent la production de l’installation PV-pompe à chaleur et la consommation du ménage. La famille Schärli est entièrement satisfaite de ce service: « Le fait de produire soi-même la totalité de l’énergie sur l’année procure un sentiment agréable. Nous produisons de l’électricité même lorsqu’il pleut. Durant le premier mois, nous avons économisé environ 1,5 tonne de CO2 et produit en moyenne 100 kWh de courant chaque jour. » Cette quantité est nettement supérieure à la consommation du ménage, car il n’y a pas de chauffage en été. Le calcul de l’installation repose en effet sur une production nette d’énergie solaire supérieure aux besoins du ménage sur l’ensemble de l’année.

    L’excédent est injecté dans le réseau. Markus Schärli espère, d’une part, que des possibilités de stockage attrayantes verront bientôt le jour grâce aux progrès techniques et, d’autre part, que les conditions cadres politiques seront telles que le chauffage aux énergies renouvelables sera encore plus intéressant comparativement au mazout et au gaz.

    Ce reportage a été réalisé en collaboration avec la Ville de Lucerne, qui soutient activement le programme «chauffez renouvelable».

    Erneuerbar Heizen