Prix du public et concours: «La meilleure maison individuelle 2020»

Choisissez dès maintenant votre maison préférée afin de remporter le prix d'architecture «La meilleure maison individuelle 2020». Le projet qui recevra le plus de voix remportera le prix du public. Par votre vote, vous prendrez automatiquement part au tirage au sort de un prix très attractif.

RaiffeisenCasa est le sponsor principal des prix d'architecture dont le but est d'aider les propriétaires, et ceux qui souhaitent le devenir, à aménager leur intérieur. Le prix d'architecture «La meilleure maison individuelle 2020» donne des exemples de conception ainsi que des idées sur la culture de construction suisse haut de gamme. Un prix du jury et un prix du public grâce auxquels vous pouvez soutenir votre maison préférée sont attribués.

1er projet: habitation privée (Angela Deuber Architekten, Coire)

Précédent
  • La maison en béton apparent est conçue pour une personne.
  • La cuisine et le séjour forment un ensemble à l’agencement minimaliste.
  • Toutes les chambres ont une vue dégagée sur les montagnes environnantes.
Suivant

    Cet immeuble d’habitation destiné à une personne seule, situé à Thusis (GR), est composé de trois espaces à l’ambiance unique, disposant chacun d’une ouverture sur le jardin. Cela crée une résidence généreuse, à l’architecture minimaliste, réalisée sur un niveau. Elle est située sur un petit plateau qui se délimite par un talus sur la partie supérieure et inférieure. Organisé en plusieurs couches et délimité par des angles précis, le volume a une longueur totale de 24 mètres et s’étale sur un petit jardin. Les murs, d’aspects très variés, s’imbriquent dans la topographie, ce qui amplifie l’espace intérieur. La structure se compose d’une colonne, de deux murs et de quatre angles en béton gris clair, dont l’ensemble forme une unité.

     

    Images: Schaub Stierli Fotografie

    Architectes: Angela Deuber Architekten

     

    2e projet: maison au Schopfacker (Bernardo Bader Architekten, Brégence AT)

    Précédent
    • Un appartement indépendant est conçu au rez-de-chaussée, au-dessus duquel se situe une maison individuelle de deux étages.
    • La grande salle de séjour s’élève jusqu’au toit. La vue sur les environs de Trogen est à couper le souffle.
    • Dans les chambres aussi, le bois et le béton dominent.
    • Le nouveau bâtiment se fond parfaitement au village de Trogen.
    Suivant

      La «Maison au Schopfacker» est issue d’une tradition architecturale qui caractérise de nombreux villages de l’Appenzell. Son langage esthétique évoque clairement la vie traditionnelle et bourgeoise locale. Le nouveau bâtiment résidentiel, avec son appartement indépendant de plain-pied, se dresse fièrement à l’endroit où se trouvait jadis l’annexe arrière de la ferme. Le projet tenait à respecter l’utilisation efficace et durable du terrain. Un facteur essentiel d’économie – dans la construction et la vie quotidienne – est une volumétrie simple ainsi qu’une enveloppe thermique minimale du bâtiment. Un système domotique intelligent garantit un climat intérieur écologique et sain.

       

      Images: Adolf Bereuter

      Architectes: Bernardo Bader Architekten

       

      3e projet: maison pour deux familles (Blättler Dafflon Architekten, Zurich)

      Précédent
      • Située au centre du village, la maison offre une vue sur le lac et la lisière de la forêt.
      • Des embrasures judicieusement situées relient l’intérieur à l’environnement immédiat.
      • L’espace se constitue de deux différentes typologies d’habitat.
      Suivant

        Cette maison pour deux familles se situe au centre du village, en bordure d’un ravin aux contreforts boisés. A première vue, sa forme s’intègre à merveille dans son environnement. De plus près, on découvre une diversité d’échelles et de fonctions. En raison de la forme angulaire et divisée de cette construction en bois, la grandeur de l’édifice se remarque à peine. Cette habitation généreuse contribue à densifier le cœur du village en optimisant l’espace à disposition. Sur la pente douce, les demi-étages suivent le terrain naturel. L’espace est constitué de deux différentes typologies d’habitat disposant même d’une pièce modulaire, qui peut être reliée à l’un ou l’autre des logements.

         

        Images: Joël Tettamanti

        Architectes: Blättler Dafflon Architekten

         

        4e projet: maison mitoyenne (HILDEBRAND, Zurich)

        Précédent
        • La conception de l’espace intérieur permet une utilisation très souple.
        • Du fait de la situation en pente, chacune des quatre unités bénéficie d’un rez-de-jardin et d’une mansarde, disposant d’une vue généreuse.
        • Une finition sobre mais avec des détails originaux.
        Suivant

          Cette maison mitoyenne est située dans un endroit calme et très dégagé. Les quatre logements, de tailles différentes, bénéficient de leur propre agencement et de pièces bien proportionnées. Les transitions fluides entre l’intérieur et l’extérieur créent un espace harmonieux. La situation en pente et l’orientation plein sud offrent aux résidents de vastes mansardes avec vue panoramique ainsi qu’un étage en relation avec le jardin généreux. Les proportions spatiales variées, les jeux de lumière et le rapport à l’extérieur font ressortir différentes qualités d’espaces et renversent la hiérarchie conventionnelle des usages. Cela permet aux résidents de s’approprier librement les espaces: on peut habiter dans l’étage mansardé et dormir au rez-de-jardin – ou l’inverse.

           

          Images: Roman Keller

          Architectes: HILDEBRAND

           

          5e projet: maison individuelle (Kloter Architekten AG, Bâle)

          Précédent
          • Cette maison individuelle neuve se dresse sur les fondations d’un bâtiment des années 1950.
          • La vue depuis le salon sur les environs est à couper le souffle.
          • La façade est caractérisée par une maçonnerie de moellons massive.
          Suivant

            Cette maison individuelle de deux étages a été érigée sur le sous-sol existant d’un bâtiment des années 1950, en périphérie de Riehen. Les espaces de vie et de repos s’organisent autour d’un noyau assurant une protection antisismique. Particularité intéressante: la maison dévoile un vaste paysage champêtre. La gradation des niveaux a permis de concevoir un espace de séjour surélevé, ouvert sur le paysage remarquable des environs de Bâle. Les murs extérieurs sont faits d’une maçonnerie massive, crépie puis pourvue d’un vernis à trois couches, qui offre un effet de profondeur.

             

            Images: Basile Bornand

            Architectes: Kloter Architekten AG

             

            6e projet: Stöckli «Four Sisters House» (Kretz Architekten, Lucerne)

            Précédent
            • Une tonnelle définit un espace extérieur généreux et protégé.
            • La construction en bois conçue avec sobriété offre une vue panoramique sur le lac et les Préalpes.
            • La demeure multigénérationnelle se fond harmonieusement dans le hameau de Buholz.
            Suivant

              Surplombant le lac de Sempach, les deux fermes en bois forment un petit hameau composé de divers bâtiments rustiques: granges, remises, étables et habitations. D’aspect serein, le bâtiment est conçu en béton et en bois. Les soubassements en béton supportent une structure en bois de trois étages. Les façades sont recouvertes de coffrage en bois brut, et les murs intérieurs sont renforcés par des panneaux 3 plis. Une tonnelle spacieuse, grande et ouverte sur le lac, se déploie devant le bâtiment de trois étages. Le passage entre les espaces intérieurs et extérieurs a lieu de manière fluide. Dans cette demeure multigénérationnelle, les architectes ont conçu un logement familial stratifié, fonctionnel et polyvalent.

               

              Images: Anna Müller und Basil Kretz

              Architectes: Kretz Architekten

               

              7e projet: petite maison (Lukas Lenherr Architektur, Zurich)

              Précédent
              • Cette discrète construction à l’atmosphère agréable se fond parfaitement dans le village.
              • Les espaces reliés rappellent les intérieurs japonais.
              • L’espace de vie intérieur s’élève en spirale sur trois étages.
              Suivant

                Sur le plan carré d’une ancienne remise au centre du village se dresse aujourd’hui une petite maison de 99 m2 habitables et de trois pièces superposées en décalage, qui créent un espace de vie en spirale sur trois niveaux. Les ouvertures à l’intérieur relient les pièces les unes aux autres, une configuration qui rappelle l’architecture japonaise. La maison n’a pas d’espace de circulation, uniquement des espaces de vie. Ceux-ci se découvrent en différentes séquences: reliés les uns aux autres sur un plan horizontal, cela crée un espace en flottement. Les matériaux, épurés, sont laissés au naturel. Tout en respectant l’esthétique locale et le contexte historique, la bâtisse a un effet durable sur ses environs.

                 

                Images: Florian Amoser

                Architectes: Lukas Lenherr Architektur

                 

                8e projet: Kopfhaus Hinterhueb (Marazzi Reinhardt, Winterthour)

                Précédent
                • La maison se fond parfaitement dans la structure hétérogène du hameau.
                • La géométrie triangulaire épouse la forme du terrain.
                • L’intérieur se caractérise par des situations spatiales multidimensionnelles.
                • Une galerie relie la cuisine au rez-de-chaussée et au salon un étage plus haut.
                Suivant

                  Malgré son tracé triangulaire peu usuel, le bâtiment s’intègre naturellement dans le groupement de fermes. Il reprend les proportions et l’alignement des constructions existantes, le toit étant en harmonie avec le paysage. La réalisation et les ouvertures respectent le tableau habituel, mais sont optimisées pour un usage résidentiel. Le bâtiment est de construction hybride: la façade en bois porte des plafonds en béton, l’escalier en béton apparent relie les étages en une sculpture spatiale verticale. Une galerie relie la cuisine au salon. En raison de la surface réduite au sol, les différents usages sont superposés et organisés verticalement. La structure est conçue pour être vécue et les matériaux pour être ressentis.

                   

                  Images: Ramon Spaeti

                  Architectes: Marazzi Reinhardt

                   

                  9e projet: habitation pavillonnaire (Oliver Christen Architekten, Baden)

                  Précédent
                  • Cette maison individuelle moderne s’intègre parfaitement dans son environ.
                  • Quatre doubles piliers en bois portent le toit, de forme épurée.
                  • Le pavillon est entièrement vitré.
                  • Des cloisons sobres délimitent les espaces intérieurs.
                  Suivant

                    Cet immeuble d’habitation pavillonnaire, conçu pour deux personnes, se fond subtilement dans le centre villageois, tant dans son emplacement que dans son articulation. Sur son versant ascendant, la maison semble s’enfoncer dans le terrain, alors qu’elle surplombe légèrement la vallée de l’autre côté. Deux autres bâtiments neufs (bâtiment d’exploitation agricole) et une piscine naturelle sous forme d’étang complètent et densifient l’ensemble existant d’écuries et de granges, créant une nouvelle référence autonome. Les bâtiments d’exploitation agricole (sobres, plutôt fermés, sans rebord de toiture – en écho aux écuries) se démarquent de l’immeuble d’habitation, plus expressif, ouvert et élaboré.

                     

                    Images: Valentin Jeck

                    Architectes: Oliver Christen Architekten

                     

                    10e projet: maison individuelle (Pool Architekten, Zurich)

                    Précédent
                    • Le bois brut, les carreaux faits à la main et les textiles sélectionnés confèrent à la maison une atmosphère raffinée.
                    • La volumétrie du nouveau bâtiment rappelle fortement celle de l’ancien édifice central.
                    • L’étage mansardé est conçu pour accueillir un espace de vie animé et stimulant.
                    Suivant

                      Cette reconstruction complète a été conçue comme une maison en bois massif. Des planches d’épicéa et de sapin brutes, empilées et boulonnées, forment un système d’éléments imposants, sans colles ni isolants. Alors que les façades extérieures sont recouvertes d’un enduit minéral brossé, les murs intérieurs conservent leur état brut. Les pièces exposées à l’humidité sont protégées par un revêtement d’argile et de calcaire ainsi que par des peintures minérales de haute qualité, afin de mieux contrôler le climat interne. Les surfaces gardées à l’état brut, les carreaux «Karak» faits à la main et les textiles sélectionnés confèrent à l’intérieur un aspect hautement raffiné, contemporain et intemporel.

                      Images: Ralph Feiner

                      Architectes: Pool Architekten

                       

                      Voici comment vous pouvez gagner:

                      Nous avons bien reçu votre formulaire. Merci!

                      Le traitement du formulaire a échoué. Veuillez essayer de renvoyer le formulaire ultérieurement.

                      Nous avons bien reçu votre formulaire et vous en remercions. Malheureusement l'accusé de réception n'a pas pu être envoyé à votre adresse e-mail {0} en raison d'une erreur technique.

                      Pflichtfeld