Qui, dans le monde, a le plus besoin d'espace pour vivre au quotidien?

Quelle nation est la plus représentée?

La réponse à la question de ce mois-ci est simple, c'est pourquoi je vous la donne immédiatement: il s'agit du résident suisse! Plus précisément, il s’agit des ménages vivant en Suisse, avec ou sans origine migratoire. Nulle part ailleurs dans le monde, les gens n’exigent de plus grande surface habitable. Les célibataires ont évidemment besoin du plus grand espace, et de loin. En moyenne, ils vivent ainsi dans environ 85 m2. Les ménages de deux personnes ou plus occupent, par habitant, seulement la moitié de la surface habitable (42 m2). Le fait que la surface diminue autant pour les ménages de plusieurs personnes n'est pas dû aux synergies des salles d'eau, des cuisines et du nombre de places assises ou des balcons, dont la surface chez les ménages à plusieurs personnes est bien sûr partagée. La diminution de surface s’explique principalement par les besoins fonciers élevés et même légèrement croissants de la population résidente suisse. Et bien sûr, aussi par le fait que la Suisse compte de plus en plus de ménages monoparentaux.

 

Attention aux moyennes

Les moyennes mathématiques ont sans aucun doute de nombreux avantages. Les quantités complexes peuvent être réduites à un nombre, les valeurs extrêmes sont relativisées et permettent des comparaisons, qui sont particulièrement appréciées dans mon domaine. Mais prudence avec celles-ci, car les moyennes ignorent de nombreux éléments et ne sont pas toujours pertinentes, même si elles sont parfois paradoxalement d’une importance capitale. Par exemple, lorsque l’on sait que l'on peut se noyer dans des eaux d'une profondeur moyenne de 20 cm déjà. Le fait que nous revendiquions en moyenne, en Suisse, le plus d'espace par habitant pour vivre constitue une bonne mesure de notre prospérité. Cependant, qui voudrait se situer «dans la moyenne»? On préfère ainsi souvent se mesurer à ce qui est le plus proche de soi. Vous habitez Zurich? Alors oubliez les 40 m2 ou 80 m2 et réfléchissez à ce que cela signifierait, de vivre dans un 1'200 m2. Puis pensez au prix. L’objet immobilier devrait coûter entre 10 et 15 millions de CHF. Mais Ira Rennert, propriétaire de Fair Field Estate à Sagaponack N.Y., s'en moque, avec son incroyable surface habitable de 10'000 m2, ses 29 chambres, 39 salles de bains, sa salle à manger de 28 mètres de long, ses trois piscines et son terrain à perte de vue. Finalement, ce n'est pas la moyenne qui compte, mais plutôt de savoir mesurer ses choix et de savoir si l’on peut vraiment se permettre tel ou tel achat. Faire des comparaisons fait donc toujours sens, surtout lors de l'achat d'une propriété. Nous restons volontiers à votre disposition pour vous conseiller.

 

Les célibataires suisses sont le plus représentés.

Les célibataires suisses sont le plus représentés.

Avez-vous une question?

Nous avons bien reçu votre formulaire. Merci!

Le traitement du formulaire a échoué. Veuillez essayer de renvoyer le formulaire ultérieurement.

Nous avons bien reçu votre formulaire et vous en remercions. Malheureusement l'accusé de réception n'a pas pu être envoyé à votre adresse e-mail {0} en raison d'une erreur technique.

Martin Neff, le chef économiste de Raiffeisen

Martin Neff, le chef économiste de Raiffeisen

Martin Neff, le chef économiste de Raiffeisen, est le chef économiste de Raiffeisen Suisse depuis début 2013.  Il a étudié l'économie à l'université de Constance. De 1988 à 1992, il a travaillé au sein de la Société suisse des entrepreneurs (SSE) de Zurich,  avant d'entrer à l'Economic Research du CS et d'y mettre en place le «Suisse Research».