Comment un conseiller en immobilier peut-il vous aider à vendre votre maison?

Il est plus difficile de vendre un bien immobilier qu’une voiture d’occasion. RaiffeisenCasa vous indique les aspects auxquels vous devez absolument prêter attention et vous accompagne, de la stratégie de vente jusqu’à la conclusion du contrat.

Si vous souhaitez vendre votre bien immobilier, vous avez deux options: tout prendre en charge vous-même ou faire appel à un conseiller en immobilier. Le processus de vente nécessite de l’expérience, de l’intuition et un vaste réseau. Avoir un conseiller en immobilier à vos côtés est non seulement rassurant, mais vous décharge aussi beaucoup.

 

Car en effet, il y a beaucoup à faire: évaluer la valeur du bien, le photographier et préparer les documents de vente… et ce ne sont là que les premières étapes. Il faut y ajouter la publication d’annonces, de longues négociations et les visites. Un bon conseiller peut faire la différence, lors des négociations de prix finales.

 

Vente immobilière - Aide d'un conseiller en immobilier

RaiffeisenCasa vous prodigue des conseils en vente immobilière et vous explique en quoi un conseiller peut vous être utile.

N’hésitez pas à nous contacter!

Les quatre principaux composants de la vente immobilière

La situation du marché

Pour réussir la vente d’un bien immobilier, il est important de tenir compte du contexte du marché. Les taux d’intérêt pour les hypothèques à taux fixe sur 5 ans se trouvent à leur plus bas niveau. La hausse des taux d’intérêt attendue semble à nouveau s’éloigner. En 2019 également, ils devraient augmenter de façon modérée seulement, voire pas du tout. Les hypothèques sont ainsi à bas prix, ce qui stimule la demande en propriété du logement et contribue au niveau record des prix de l’immobilier.

 

Évolution des taux d’intérêt depuis 1985

Évolution des taux d’intérêt depuis 1985

La commercialisation

Même si la demande en propriété du logement prospère, il est judicieux de faire appel à des professionnels pour mettre votre bien immobilier sur le marché. Plutôt que d’accomplir ce travail laborieux et complexe de vous-même, un conseiller en immobilier vous assiste avec l’expertise nécessaire. Il travaille plus rapidement que l’amateur sans perdre l’objectif de vue, prospecte le marché de manière efficace et trouve un acheteur capable de proposer un meilleur prix. Afin de réussir la vente de votre maison, une analyse exacte est primordiale. C’est pourquoi, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à faire confiance à un conseiller professionnel.

Un conseiller professionnel en immobilier clarifie les points suivants:

  • A quels clients peut-on s’adresser avec le bien immobilier à vendre?
  • Où trouver ces clients?
  • Quels sont les prix attendus et leurs limites?

Le conseiller en immobilier utilise les résultats pour mettre sur pied une campagne de commercialisation et la mener à bien. Pour cela, il est important que les documents de vente soient transparents, présentent toutes les informations pertinentes et soient adaptés au segment de clientèle. Les photos et informations doivent refléter la réalité.

Les frais d’un bon conseiller en immobilier, capable de prendre tous ces aspects en compte, en valent la peine. En procédant de cette façon, vous êtes assuré-e de tirer le maximum de la vente.

 

La stratégie de prix adaptée

En termes d’immobilier, le bon prix n’existe pas. Il est plus important de miser sur la bonne stratégie de prix. Si le prix annoncé dépasse de 10% la valeur réelle du bien immobilier, la durée de commercialisation se prolongera énormément. De plus, en proposant un prix trop élevé pour un immeuble, on attire le mauvais profil d’acheteurs, ce qui n’a pas d’intérêt pour le vendeur. Rien que sur ce point, on constate que de nombreux conseillers en immobilier ne disposent souvent pas d’une expérience suffisante. Il est donc primordial d’opter pour un conseiller professionnel et expérimenté. Cependant, il est aussi important de lui laisser le temps nécessaire à la commercialisation du bien immobilier. Notre chef économiste, aidé d’un conseiller en immobilier, a lui aussi son mot à dire sur la vente

Toute estimation apporte son lot de subjectivité, impossible d’y échapper. RaiffeisenCasa utilise en permanence plusieurs outils d’évaluation afin d’estimer le prix de manière réaliste et transparente.

On peut dire que les rénovations avant la vente ont globalement des répercussions positives sur le prix de vente. Il faut bien sûr veiller à ce que tout fonctionne et que le bien immobilier soit propre et totalement en ordre. L’ensemble doit être attrayant. Un autre point qui gagne en importance est l’état énergétique du bien immobilier, comme la question de savoir si les pièces sont bien isolées. En règle générale, les rénovations énergétiques ont un effet positif sur le prix de vente. En revanche, la croyance selon laquelle le prix de l’immobilier dépend de la saison est fausse. Aucune saison n’est plus propice qu’une autre! Cette idée se base peut-être sur le fait qu’à certaines périodes de l’année, les offices notariaux sont fermés.

La décision d’achat

Avec la bonne stratégie de vente et de prix, le plus difficile devrait être derrière vous. Cependant, une fois l’acheteur trouvé et peu avant le rendez-vous chez le notaire, les parties prenantes sont souvent un peu nerveuses: le vendeur craint d’avoir accepté un prix trop bas, tandis que l’acheteur pense avoir trop payé. Beaucoup d’émotions entrent en jeu lors de la décision d’achat. Là encore, un conseiller professionnel en immobilier joue un rôle important. Il lui incombe de rassurer toutes les parties prenantes et de répondre à leurs questions.

RaiffeisenCasa recommande au vendeur du bien de ne pas être présent lors de la visite. Celui-ci apporte en général un trop-plein émotionnel. L’acheteur, quant à lui, doit pouvoir exprimer ses émotions.

Voici quelques indices, signes d’un conseiller en immobilier peu scrupuleux:

1. Le conseiller en immobilier n’est pas membre d’une association officielle.

2. Il ne possède pas de références de clients.

3. Il facture des frais en plus de la commission.

4. Le conseiller en immobilier exige des avances de paiement et demande des virements vers l’étranger.

5. Il calcule un prix de vente trop élevé.

6. Ses compétences ne sont pas convaincantes, il semble peu sûr de lui.

7. Le conseiller en immobilier n’a pas de remplaçant.