Comment réussir ses opérations à l'étranger

Six risques importants dans le secteur de l'exportation

Imprimer

Pour les PME suisses qui rencontrent le succès, le marché national helvète est souvent trop petit. C'est pourquoi beaucoup d'entreprises s'intéressent au vaste monde. L'export est synonyme d'opportunités, mais aussi de risques: la livraison arrivera-t-elle à bon port? Le client réglera-t-il sa facture? Le cours monétaire restera-t-il stable? Toutes les entreprises ne peuvent pas et ne veulent pas forcément supporter ces incertitudes.

L'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV) est là pour les épauler en couvrant les risques politiques et économiques menaçant l'exportation de biens et de services. Cette organisation de la Confédération offre les garanties nécessaires aux exportateurs. En collaboration avec Raiffeisen, elle assure une large palette d'activités. Nous vous présentons six risques à surveiller dans le cadre de vos exportations.

Un navire de transport s'est échoué.

En matière d'exportations, les entreprises font face à des risques très variables.

1. Le risque de change

Le risque de change renvoie aux fluctuations possibles des taux de change entre le moment de la conclusion du contrat et celui du paiement. En fonction des variations sur le marché des devises, le montant perçu par l'exportateur peut être inférieur ou supérieur à ce qui avait été convenu, ce qui peut considérablement réduire sa marge sur les produits exportés. 

Conseil: gérez activement le risque de change

Si possible, évitez tout risque de change en facturant en francs suisses. Votre conseiller à la clientèle entreprises Raiffeisen se fera un plaisir de vous assister. Informez-vous sur les possibilités d'opérations de couverture des risques de change.
 

2. Le risque de ducroire

Le risque de ducroire est souvent qualifié de «risques économiques». Il intervient lorsqu'un client ne veut pas ou ne peut pas payer. Cette situation peut entraîner des pertes, voire des problèmes de liquidités pour l'exportateur. Dans le pire des cas, elle peut même mettre en péril la survie économique de l'entreprise.

Conseil: couvrez le risque de ducroire

Le risque économique peut être réduit grâce à des produits d'assurance que peut souscrire l'entrepreneur auprès de la SERV. Raiffeisen collabore étroitement avec la SERV pour vous offrir une couverture optimale.
 

3. Les risques politiques

Des évènements politiques majeurs (émeutes, grèves, voire guerres) sont impossibles à prévoir. Pourtant, ils ont des conséquences importantes pour les exportations et l'exportateur. Certaines mesures prises par des banques d'émission ou des gouvernements peuvent également tout faire capoter (interdiction de virements vers l'étranger ou restriction des opérations de change, par exemple).

Conseil: la SERV couvre aussi les risques politiques

La SERV assure également les exportateurs contre les risques politiques de diverse nature. Raiffeisen collabore étroitement avec la SERV pour vous offrir une couverture optimale.
 

4. Le risque de force majeure

Les catastrophes naturelles telles que tremblements de terre, éruptions de volcans et cyclones ou encore les accidents nucléaires peuvent empêcher ou rendre trop contraignante la livraison, ce qui peut poser un problème financier pour l'exportateur.

Conseil: souscrivez une assurance pour couvrir les risques de force majeure

Beaucoup de risques de force majeure peuvent être couverts par une compagnie d'assurances. Si les conditions stipulées par l'offre initiale sont inacceptables, la SERV propose aussi une couverture adéquate.
 

5. Le risque de transport

Il peut en arriver des choses, avant que les marchandises n'arrivent à bon port! A cet égard, les dommages pendant le transport et les retards de livraison en raison de formalités de douane font partie des risques les plus fréquents.

Conseil: souscrivez une assurance privée contre les risques de transport

La SERV ne couvre pas les risques de transport. Pour cela, les entreprises doivent faire appel à des assurances privées. La plupart des compagnies d'assurances suisses proposent une couverture correspondante.
 

6. Le risque juridique

Tout comme pour les échanges commerciaux en Suisse, l'export entraîne des risques de litiges avec les partenaires commerciaux et les concurrents. Autre incertitude: le risque de changement de législation, qui peut faire tomber à l'eau un contrat ou démultiplier les frais, dans les cas où des modifications sont nécessaires.

Conseil: souscrivez une assurance de protection juridique

Renseignez-vous auprès de votre compagnie d'assurances au sujet de la possibilité de souscrire une assurance de protection juridique, valable également pour les échanges internationaux.