L'économie en temps de crise: ces questions préoccupent les entrepreneurs

Cinq questions et leurs réponses: voici comment les PME surmontent la crise du coronavirus

Imprimer

Pour les entrepreneurs, l'enjeu à court terme est de surmonter la crise du coronavirus. Cela implique tout d'abord d'assurer les liquidités, l'oxygène de l'entreprise. Nous avons résumé pour vous les questions que se posent les PME suisses et leurs réponses ci-dessous.

Demandez un crédit

Si vous avez déjà épuisé le crédit-relais COVID-19 sans pour autant atteindre 10 % de votre chiffre d'affaires, vous pouvez demander un crédit-relais COVID-19 Plus.

Question 1: «Jusqu'à présent, je n'ai pas encore contracté de crédit-relais COVID-19. Avec le temps, je commence à douter, dois-je quand même en demander un?»

Si vous craignez que la crise actuelle entraîne un manque de liquidités dans les semaines ou mois à venir, prenez un crédit COVID-19. Vous ne paierez aucun intérêt et pourrez rembourser l'argent à tout moment, si vous n'en avez pas besoin. Vous ne renoncez donc à rien, mais cela vous procure de la sécurité.

 

Question 2: «Comment savoir si je risque de manquer de liquidités?»

Etablissez un budget de trésorerie. En faisant un état des lieux et en envisageant différents scénarios, vous détecterez plus facilement les éventuels manques de liquidités futurs. Vous trouverez un outil gratuit pour vous aider à établir votre budget de trésorerie sur www.rce.ch/planificationliquidites.

 

Question 3: «J'ai déjà obtenu un crédit COVID-19, mais il ne suffit plus. Puis-je refaire une demande?»

Non, on ne peut demander le prêt qu'une seule fois. Cela dit, si vous avez épuisé votre crédit COVID-19 et n'avez pas encore atteint 10 % de votre chiffre d'affaires habituel, il existe une option supplémentaire: le crédit COVID-19 Plus.

 

«Etablissez un budget de trésorerie, c'est simple et très utile.» 

Stefan Schenkel, Directeur de la Banque Raiffeisen Aarau

 

Question 4: «Quelles aides supplémentaires Raiffeisen me propose-t-elle pour garantir ma trésorerie?»

Nous participons à différents programmes d'aide cantonaux, pour la plupart indépendants du programme de cautionnement de la Confédération. En outre, pour les crédits en cours, il est possible de reporter jusqu'à deux échéances d'amortissement.

 

Question 5: «Mon entreprise a beaucoup souffert. Puis-je demander un sursis pour le remboursement du crédit COVID-19?»

Avec le «sursis COVID-19», le Conseil fédéral veut éviter que les entreprises qui se trouvent à court de liquidités en raison de la crise aient à se déclarer en faillite. Ce dispositif donne aux entreprises le temps de trouver des solutions avec leurs créanciers, et de se restructurer de manière indépendante. La condition préalable est que l'entreprise ait été financièrement saine à la fin de 2019 et que le surendettement soit résorbé d'ici la fin de l'année. Important: tenez compte des règles d'un sursis concordataire.

3 conseils

  1. En cas de doute, optez pour un crédit COVID-19 sans intérêts, vous n'avez rien à y perdre.
  2. Planifiez avec soin vos liquidités! Vous pourrez ainsi voir venir les éventuels manques de liquidités.
  3. Si vous investissez, préférez le leasing à l'achat, afin de préserver votre trésorerie.