Raiffeisen PMI PME (indicateur conjoncturel)

D'après les PME industrielles, la reprise prendra du temps

Imprimer

L'indice PMI PME de Raiffeisen a certes repris quelques couleurs après le choc du coronavirus des mois de mars et avril. Mais ce n'est pas une embellie significative. Le recul des affaires se poursuit et l'effondrement des carnets de commandes préoccupe beaucoup les PME.
 

«Nous repoussons nos investissements jusqu'à une date indéterminée», déclare le directeur d'une entreprise de construction de machines du Jura bernois, exprimant ainsi l'état d'esprit animant nombre de PME industrielles actuellement. En effet, même après les deux premières étapes d'assouplissement des mesures de protection, il règne une grande incertitude quant à l'évolution future de l'activité commerciale. S'il est passé de 30,6 points à 37,4 en mai, l'indice PMI PME de Raiffeisen est resté nettement en-dessous du seuil de croissance de 50 et continue par conséquent de présenter une sévère récession. La baisse de l'activité commerciale a donc seulement ralenti, rien de plus. Selon les entreprises interrogées par Raiffeisen, les carnets de commandes, la production et l'emploi ont à nouveau accusé une forte diminution (voir tableau), toutefois plus tout à fait aussi massive qu'en avril.

 

Bien loin du niveau d'activité normal

Des règles de distanciation et des mesures d'hygiène doivent également continuer d'être observées dans l'industrie, ce qui affecte parfois la production. Quelques PME déclarent être loin d'avoir retrouvé leur niveau d'activité normal. Selon un constructeur de machines de la région du Zimmerberg dans le canton de Zurich, «il n'y a pas encore de changement vers le mieux, la production continue d'être fermée et la totalité du personnel est au chômage partiel». Toutefois, l'effondrement des commandes, déjà en baisse avant la pandémie, pèse encore davantage que les mesures de confinement de la Confédération. Depuis décembre 2019, la composante correspondante de l'indice PMI PME de Raiffeisen n'a cessé de s'inscrire sous le seuil de croissance de 50. Ainsi, un fabricant de taille moyenne de produits métalliques de la vallée du Rhin signale actuellement une chute des carnets de commandes de 60 % de la valeur moyenne pluriannuelle, ce qui «dans la fabrication concernera principalement les mois de juin à août». En conséquence, la crise du coronavirus continuera de peser lourdement ces prochains mois sur l'industrie orientée vers les exportations. C'est aussi ce que prévoit une entreprise métallique du Thurtal dans le canton de Saint-Gall dont l'activité suit l'évolution conjoncturelle avec retard et qui «en conséquence subira aussi les répercussions avec un décalage.»

gauche: Raiffeisen PMI PME mai 2020 | droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

gauche: Raiffeisen PMI PME mai 2020 ­ droit: Raiffeisen PMI PME – Sous-composantes (I)

 

Le Raiffeisen PMI PME – sous-composantes (II)

  Janvier Février Mars Avril Mai
Indice global
45.0 45.3 41.4 30.6 37.4
Carnet de commandes
45.2 46.8 34.1 23.8 33.1
Production
45.8 43.5 37.7 20.0 34.3
Emploi
43.2 41.8 43.8 26.8 34.8
Délais de livraison
42.5 47.5 52.4 58.2 51.7
Stocks de marchandises
49.3 48.7 50.6 43.6 41.7


50 = seuil de croissance

Ne manquez plus aucune évaluation économique: abonnez-vous à notre newsletter mensuelle!

Vous trouverez davantage de publications de la Raiffeisen Economic Research ici.  

 

Domagoj Arapovic, économiste Raiffeisen

Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse
Domagoj Arapovic, Senior Economist chez Raiffeisen Suisse

Domagoj Arapovic a étudié l'économie à l'Université de Zurich avant de travailler, de 2007 à 2012, dans les départements Economic Research et Gestion des risques de la Banque nationale suisse. Il est titulaire d'un diplôme de Chartered financial analyst depuis 2011 et travaille en tant qu'économiste senior chez Raiffeisen Suisse, depuis 2013.

Faire partie maintenant de l'indicateur conjoncturel (réservé aux PME industrielles) et gagner CHF 5000 

Vous êtes une petite ou moyenne entreprise du secteur industriel? Nous recherchons des PME pour participer à notre enquête mensuelle (< 5 min.). Participez à notre idée innovante, car l'indice économique est un baromètre important pour reconnaître au plus tôt les tendances positives ou négatives du marché.

Parmi toutes les PME industrielles participantes nous tirons au sort une prime de 5‘000 francs. Vous recevrez en outre tous les résultats d'enquête et analyses encore avant leur publication.