Dossiers politiques

Fintech/Crowdlending

Imprimer

Raiffeisen soutient la promotion de services novateurs et les cadres réglementaires créés à cette fin.

 

Depuis le 1er janvier 2019, les entreprises peuvent demander à la FINMA une autorisation Fintech qui leur permet d'accepter des dépôts du public sous des conditions assouplies. Avec une autorisation Fintech, des dépôts du public peuvent être acceptés jusqu'au montant de cent millions de francs suisses au maximum, ces dépôts du public ne pouvant être ni investis, ni porteurs d'intérêts. Une condition supplémentaire est qu'une institution avec une autorisation Fintech doit être une SA, une société en commandite par actions ou une Sàrl, avec son siège et ses activités commerciales en Suisse.