Dossiers politiques

Initiative Monnaie pleine

Imprimer

Raiffeisen rejette la transformation radicale du système financier. Cela engendrerait des risques imprévisibles pour toute l'économie et le marché des crédits qui fonctionne bien pour la population et les PME. Cette expérimentation mettrait en jeu le bien-être durement acquis du pays.

(15 juin 2018) L'initiative populaire «Pour une monnaie à l'abri des crises: émission monétaire uniquement par la banque nationale!» souhaite accorder le droit d'émettre des francs à la Banque nationale suisse (BNS) seulement. L'émission de monnaie par les banques commerciales cesserait. Le comité espère ainsi éviter les futures crises financières. La mise en œuvre de l'initiative serait cependant une expérience inconsidérée très risquée pour toute l'économie. Cela entraînerait de grandes incertitudes et des risques pour la place commerciale et financière suisse. Le système «Monnaie pleine» pourrait certes éviter un «bank run classique» sur les dépôts à vue, mais les crises financières ne peuvent pas être totalement exclues, même dans un système à monnaie pleine. En plus, l'acceptation de l'initiative renforcerait la BNS, entraînant une influence plus grande en matière de politique commerciale, ce qui est discutable du point de vue démocratique. Pour ces raisons, Raiffeisen rejette l'initiative «Monnaie pleine».

Davantage d'informations au sujet de la position et de l'engagement de Raiffeisen:
Initiative Monnaie pleine (PDF, 161.4KB)