Conférence «Densification et patrimoine bâti» – 4 mars 2019

Imprimer

La première conférence sur le patrimoine bâti et la densification s'est déroulé le 4 mars dernier. L'initiatrice du dialogue avait été l'association Green Building, qui s'engage pour la construction durable en Suisse depuis 2010. Il s'agissait de tirer un bilan intermédiaire avec son partenaire spécialisé, l'Office fédéral de la culture (OFC) et environ 60 décideurs des mondes de la politique, de l'architecture et de la construction.

Où en sommes-nous de nos jours dans la contradiction entre patrimoine bâti et densification? Est-ce que la densité a nui à l'esthétique? Quelles mesures d'aménagement sont nécessaires et comment pouvons-nous mettre en œuvre les exigences énergétiques avec une valeur identitaire?

Après une brève introduction par l'hôte des lieux, Simon Reber, Chef du Service d'État-major du Forum Raiffeisen, Peter Burkhalter a lancé les débats et souligné l'importance de la discussion et des échanges entre les différentes parties prenantes et divers groupes d'intérêts. Ce n'est que si les architectes, les conservateurs du patrimoine et le secteur de la construction tirent à la même corde que les bâtiments contribueront à la culture et qu'une densification durable apparaîtra.

Ensuite, Oliver Martin, responsable du Patrimoine culturel et des monuments historiques à l'OFC, a parlé de l'importance du patrimoine bâti et de l'équilibre nécessaire à cet égard entre technologie, économie et culture. Après son introduction, il a débattu des principaux défis avec Stefan Cadosch, président de la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA), Balz Halter, président du conseil d'administration de Halter AG et Peter Schilliger, conseiller national PLR du canton de Lucerne et directeur de Herzog Haustechnik AG. Eu égard à la tension qui existe entre patrimoine bâti et densification, les participants à la table ronde étaient étonnamment d'accord sur de nombreux points. En particulier, ils ont souligné l'importance du patrimoine bâti pour l'acceptation de la densification par la population, le rôle marquant de l'aménagement urbain et de la législation communale, ainsi que la compatibilité de l'esthétique et de l'efficacité énergétique.