Manifestations

Open Situation Room: que faire dans une situation de harcèlement sexuel? – 18 mai 2018

Imprimer

L'objectif de l'atelier organisé par Le Temps en collaboration avec foraus, le think tank de politique étrangère, et Alliance F, était de trouver des solutions concrètes au harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

La manifestation a été organisée sous forme d'« Open Situation Room ». Cette formule renvoie à la salle des opérations de J.F. Kennedy qui, lors des situations de crises, y réunissait des experts de diverses disciplines. Cette procédure permet d'élaborer en l'espace de quelques heures des idées concrètes sur une problématique donnée.

Les différentes perspectives d'experts et d'expertes dans le domaine du genre, de juristes, de pirates informatiques et de responsables RH ainsi que la communication ouverte ont généré des propositions de solutions variées qui doivent être mises en œuvre dans des contextes différents au cours des prochains mois. Vous trouverez davantage d'informations concernant la manifestation dans l'article du Temps
 

Précédent
  • Séverine Evéquoz – Députée au Grand Conseil Vaudois
    Séverine Evéquoz – Députée au Grand Conseil Vaudois
  • Alenka Bonnard – Directrice et co-fondatrice de Staatslabor
    Alenka Bonnard – Directrice et co-fondatrice de Staatslabor
  • Eglantine Jamet – Co-fondatrice de Artemia Executive, cabinet de chasseuses de têtes recrutant des femmes dirigeantes
    Eglantine Jamet – Co-fondatrice de Artemia Executive, cabinet de chasseuses de têtes recrutant des femmes dirigeantes
  • Gaël Hurlimann – chef de la Factory digitale chez Ringier Axel Springer Suisse
    Gaël Hurlimann – chef de la Factory digitale chez Ringier Axel Springer Suisse
Suivant