La formule magique devient une formule de pouvoir: présentation du livre «Das Bundesratslexikon»

Imprimer

Le 16 décembre 2019

 

Le nombre de voix obtenu par les partis n'est à lui seul déterminant pour la composition du Conseil fédéral. Lors de la dernière manifestation de 2019 au Forum Raiffeisen, l'historien et professeur émérite Urs Altermatt, éditeur du «Bundesratslexikon», a démontré de manière convaincante que ce principe est appliqué depuis la fondation de l'État fédéral et que la politique de pouvoir joue un rôle décisif dans la composition du gouvernement fédéral suisse. 

«Das Bundesratslexikon»* est un ouvrage de référence sur la vie et l'œuvre de tous les conseillers fédéraux et toutes les conseillères fédérales jusqu'à nos jours. Le 16 décembre 2019, Urs Altermatt a présenté au Forum Raiffeisen la version entièrement révisée et mise à jour, présentant tous les membres du Conseil fédéral de 1848 à nos jours. Par chance, la composition du gouvernement n'avait pas changé lors des élections des sept conseillers fédéraux cinq jours avant la manifestation au Forum Raiffeisen.

Mais n'aurait-il pas été approprié d'élire Regula Rytz au Conseil fédéral après la victoire électorale des Verts en octobre ? Cette question a été posée à Urs Altermatt lors de la présentation du livre, mais il y a répondu par la négative: «La revendication de la proportionnalité ne suffit pas à elle seule.» Par exemple, avant la formule magique actuellement appliquée (2-2-2-1) et introduite en 1959, le parti radical avait toujours détenu la majorité absolue au gouvernement fédéral jusqu'en 1943. Et cela, malgré que le PS, plus grand parti à l'époque, ait voulu accéder au Conseil fédéral depuis 1929 déjà. Cela démontre, selon Altermatt, que la politique du pouvoir est un facteur décisif lors des élections au Conseil fédéral. La formule magique a été rendue possible par une grand rocade en 1959, alors que quatre conseillers fédéraux se sont retirés presque simultanément.

Lors des élections au Conseil fédéral, le droit proportionnel à un siège doit en principe exister pendant une longue période avant que la composition ne soit adaptée aux réalités arithmétiques, selon l'historien du Conseil fédéral Altermatt. Si, toutefois, la tendance selon laquelle certains conseillers fédéraux en place représentent une proportion de plus en plus faible de l'électorat se poursuit, la prochaine adaptation de la composition politique du gouvernement fédéral sera peut-être inévitable après les prochaines élections.

* L'édition révisée de «Das Bundesratslexikon» existe seulement en allemand. En 1993, les éditions Cabédita avaient  sorti une édition en français sous le titre «Conseil fédéral – Dictionnaire biographique des cent premiers conseillers fédéraux».

Zauberformel wird zur Machtformel – Buchpräsentation «Das Bundesratslexikon»