Comment réussir ses opérations à l'étranger

Une couverture adéquate des risques à l'exportation

Imprimer

De nombreuses entreprises suisses sont orientées vers l'exportation. Celui qui ose exporter à l'étranger a de bonnes opportunités de croissance: la demande de produits «Made in Switzerland» est en effet forte et les accords de libre-échange créent des avantages concurrentiels. Cependant, ceux qui vendent leurs produits à l'étranger prennent aussi des risques.

A l'exemple d'une usine suisse fabriquant des machines, qui livrerait une installation d'emballage à un acheteur brésilien, nous vous montrons comment instaurer la confiance dans vos affaires à l'étranger et couvrir les risques à l'exportation, de façon adéquate.

 

Instaurez une relation de confiance, grâce aux garanties bancaires

La confiance détermine souvent le choix du fournisseur. Une bonne façon de prouver votre fiabilité à votre partenaire commercial est d'offrir une garantie bancaire. Les garanties bancaires sont des crédits d'engagement, convenus dans la limite de dépôt prévue. La banque ne prête pas directement de l'argent, mais se porte garante d'un paiement ou de la fourniture d'un service.

Etablissement d'une base de confiance, grâce aux garanties bancaires

Défi: Le fabricant suisse reçoit un acompte de la part de l'acquéreur brésilien.

Couverture: En contrepartie, l'acheteur brésilien exige une garantie, assurant que l'acompte versé soit bien consacré à la production de l'installation d'emballage commandée. Raiffeisen émet une garantie de remboursement d'acompte au bénéfice de l'acheteur, assurant ainsi la conformité de l'affectation du montant versé. 

Assurez vos besoins de liquidités lors de la phase de production

Comme la phase de production est souvent très coûteuse et que les risques dans le pays importateur sont souvent politiquement et économiquement plus élevés qu'en Suisse, Raiffeisen propose également des crédits de fabrication aux PME suisses. La coopération avec l'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV), une organisation de droit public de la Confédération suisse soumise à la surveillance du SECO, couvre aussi les opérations d'exportation.

Assurez vos besoins de liquidités lors de la phase de construction

Défi: Le fabricant suisse a besoin de liquidités, pour mettre au point l'installation commandée.

 

Couverture: Grâce à un einem crédit de fabrication, Raiffeisen lui avance les coûts de production. Les paiements du client brésilien permettent au fabricant suisse de rembourser son crédit.

Assurez les besoins de liquidités de votre client

Une autre variante de financement des exportations est le crédit acheteur, qui présente l'avantage principal que l'exportateur suisse devient plus compétitif, en étant en mesure d'offrir à l'acheteur étranger le financement nécessaire à son achat. Ce type de crédit est établi en collaboration avec la SERV ou une autre caisse d'assurance des risques à l'exportation, ce qui lui permet de couvrir un large éventail de risques.

Assurez les besoins de liquidités de votre client

Défi: L'acheteur ne dispose pas de suffisamment de liquidités, pour acheter l'installation d'emballage commandée au fabricant.

Couverture: Raiffeisen lui avance le montant de l'achat au moyen d'un crédit acheteur et paie la facture au fabricant. L'acheteur rembourse ce prêt à Raiffeisen à moyen terme. 

La couverture des variations de cours

La couverture des variations de cours

Défi: Le cours de la monnaie du pays destinataire fluctue, entre le moment de l’offre et la date de paiement.

Couverture: En concluant une opération à terme sur devises, le fabricant suisse se protège contre tous risques de change, en fixant avec Raiffeisen la contre-valeur en francs suisses au moment du paiement de l'installation d'emballage. 

Ces prestations sont également d'intérêt pour les PME présentant de petits volumes à l'exportation. Raiffeisen travaille en effet avec l'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV), afin de vous garantir le niveau de sécurité le plus élevé qui soit.