Financement de la croissance

Une marge de manœuvre pour vos investissements, grâce au leasing de machines

Imprimer

«Prendre en leasing plutôt qu'acheter», telle est la nouvelle tendance. De plus en plus d'entreprises ont recours au leasing pour leurs biens d'investissement au lieu de les acheter. Les coûts étant mensualisés et s'étalant sur une durée relativement longue, il est possible de les budgétiser de manière réaliste et d'investir les liquidités, pour développer son activité.

 

Prendre des machines en leasing plutôt que de les acheter: une nouvelle tendance

Le leasing de machines donne aux entreprises une marge de manœuvre flexible pour leurs investissements, il diminue les coûts de capital et préserve les liquidités.

Combien d'entreprises suisses ont recours au leasing?

L'étude «Leasing for Growth», réalisée en 2017 par la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest (FHNW) et le BAK Basel Economics AG, démontre que le leasing est de plus en plus répandu: 36% des entreprises suisses ont déjà recours au leasing comme instrument de financement et 6,5% du total des investissements des entreprises en Suisse se fait par le biais du leasing.

 

Marc Hintermeister, responsable Leasing chez Raiffeisen, confirme cette tendance: de plus en plus d'entreprises viennent chez Raiffeisen pour financer des biens d'investissement mobiliers par le leasing, tels que des équipements informatiques, des lignes de production entières ou des appareils médicaux, afin de garder leurs liquidités disponibles pour le développement de leurs activités. Selon lui, grâce à l'automatisation – mais également après l'abandon du seuil de taux plancher par rapport à l'euro – le besoin en investissement a fortement augmenté: «De nombreuses PME doivent investir afin de rester compétitives. Cela concerne aussi bien l'entreprise du secteur des biotechnologies, qui utilise pour sa production des robots de haute précision, que l'agriculteur, qui améliore sa productivité grâce à une trayeuse automatique».

Afin de trouver la solution adaptée à l'entreprise, le conseiller passe en revue différentes possibilités de financement avec le client. D'après Marc Hintermeister, le leasing est une alternative intéressante au crédit en compte courant ou à un prêt à taux fixe – afin d'épargner les fonds propres ainsi que les limites de crédit (capacité d'endettement) de l'entreprise, grâce à la prise en compte de la couverture sous-jacente de l'objet. Raiffeisen propose des contrats de leasing à partir d'un montant de 15'000 francs suisses.

 

Etude FHNW «Leasing for Growth»

L'étude «Leasing for Growth», réalisée en 2017 par la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest (FHNW) et le BAK Basel Economics AG, fournit des faits et chiffres et le démontre clairement: le leasing progresse en Suisse. Voici les principaux faits à connaître sur le leasing:

  • Le leasing permet à l'entreprise de préserver ses liquidités car elle n'utilise pas ses fonds propres. Cela lui laisse une marge de manœuvre financière pour ses investissements et sa croissance.
  • La gestion des liquidités est simplifiée, car tous les paiements sont définis dès le départ.
  • Le leasing permet de réduire les coûts de capital et d'optimiser la structure du capital (avec une gestion hors bilan).
  • Lors de la restructuration ou de la transformation de modèles d'affaires traditionnels (digitalisation), le leasing peut jouer un rôle clé en termes de financement.
  • En 2015, l'industrie suisse du leasing a généré une valeur ajoutée brute de 490 millions de francs. Cela représente environ 2'700 emplois (à temps plein).
  • La plus forte impulsion conjoncturelle provient non pas de l'économie du leasing elle-même, mais des dépenses de consommation et des investissements financés par le leasing.
Téléchargez l'étude FHNW (PDF, 989KB)

A quelles entreprises s'adresse le leasing de machines?

Le leasing de biens d'investissement est intéressant pour toutes les entreprises qui investissent dans des machines et appareils coûteux, mais qui souhaitent préserver leurs liquidités ou utiliser leurs fonds propres disponibles pour d'autres projets stratégiques. Le leasing est particulièrement intéressant pour les entreprises qui ont besoin d'avoir des dépenses prévisibles pendant toute la durée du financement.

 

Pour qui le leasing n'est-il pas adapté?

Marc Hintermeister explique: «Il est souvent difficile à une entreprise dans sa phase de création de s'engager sur plusieurs années ou de réunir les garanties requises, car les mensualités de leasing doivent être versées à la banque même lorsque la marche des affaires est mauvaise. L'entreprise peut certes rendre l'objet du leasing pendant la durée du contrat, mais elle doit compter avec des frais de résiliation».

 

Que se passe-t-il, lorsque l'objet du leasing subit un dommage?

D'après Marc Hintermeister, toutes les sociétés de leasing suisses exigent une couverture d'assurance suffisante pour la durée totale du contrat. Si un objet en leasing subit un dommage total, l'assurance règle les dommages directement à la société de leasing. L'éventuel excédent provenant du financement par leasing est remboursé au client.

 

Encadré: comment fonctionne le leasing de machines?

Du poids lourd au tour universel en passant par l'imprimante 3D, il est aujourd'hui possible d'avoir recours au leasing pour pratiquement toutes les machines. Le donneur de leasing (généralement une banque) fournit et finance l'objet du leasing (par exemple un véhicule utilitaire ou une machine) et le transmet au preneur de leasing (l'entreprise) pour son utilisation pendant une durée déterminée en contrepartie d'une certaine somme convenue. Contrairement à ce qui se passe en cas d'achat, le preneur de leasing n'est pas le propriétaire légal de l'objet. Il doit néanmoins prendre lui-même en charge la maintenance de l'objet du leasing et se couvrir contre les risques pendant toute la durée du leasing. Lorsque le contrat arrive à son terme, l'entreprise peut soit acheter l'objet du leasing à un prix convenu à l'avance, soit prolonger la valeur résiduelle convenue.

Le Vendor-Leasing est une autre forme de leasing. Les distributeurs proposent à leurs clients des biens d'investissement sur un modèle de leasing ou de location. Un exemple: Menzi Muck permet à ses clients de prendre une pelle mécanique en leasing au lieu de l'acheter. Pour ce faire, Menzi Muck travaille en coopération avec une banque, en l'occurrence Raiffeisen. La banque conclut le contrat de leasing directement avec le client et règle au fournisseur (ici Menzi Muck) le prix d'achat total. Le client paye les mensualités de leasing pendant toute la durée du contrat convenue. Pour les modèles de refinancement (pour des contrats de location ou de location et services incluant l'entretien), le distributeur (partenaire vendeur) est le cocontractant vis-à-vis du client final et il est refinancé par Raiffeisen. En Suisse, une entreprise sur huit a recours au Vendor-Leasing afin de stimuler ses ventes.

 

A propos de Marc Hintermeister

Marc Hintermeister, responsable Leasing chez Raiffeisen.
Marc Hintermeister, responsable Leasing chez Raiffeisen.

Marc Hintermeister, MSc., travaille pour Raiffeisen Leasing depuis 2018 et exerce la fonction de responsable Leasing depuis le 01.06.2018.