Adages boursiers

«Investissez dans ce que vous connaissez»

Dans quelle mesure l'adage boursier «N'investissez que dans une action entreprise dont vous connaissez son activité comprenez l'activité» est-il vrai? Paul Hirschi, responsable Investment Advisory chez Raiffeisen Suisse, vous l'explique dans cette interview.

La citation vient du plus célèbre des investisseurs qui est aussi l'une des personnes les plus riches de la planète: Warren Buffett. Après plusieurs décennies d'investissements couronnés de succès, il est devenu une légende vivante de la bourse en raison de ses «règles de base pour investir».

Monsieur Hirschi, que signifie cette maxime?

P. H.: Le principe de Warren Buffet est assez clair: on devrait uniquement investir dans des entreprises dont on comprend le principe du modèle d'affaires, et dont la compétitivité à long terme ne fait pas de doute.

Cet adage se vérifie-t-il dans la réalité?

Il s'agit d'un principe de base essentiel pour chaque investisseur. Warren Buffet lui-même en fournit un excellent exemple: après avoir évité les titres technologiques pendant des années – justement parce qu'il n'y connaissait pas grand-chose – il a fini, en 2011, par négliger son propre précepte et a investi massivement dans le géant de l'informatique IBM. Un investissement qui s'est rapidement avéré être une erreur. Entretemps, l'investisseur-vedette avait déjà cédé la quasi-totalité de ses parts, enregistrant des pertes importantes. Le tout pendant une période au cours de laquelle le marché américain des actions avait plus que doublé. Il faut toutefois souligner que cette stratégie n'est pas sans comporter d'inconvénients: c'est le cas par exemple, quand il s'agit d'exploiter des opportunités dans des technologies ou des tendances novatrices, avec lesquelles on ne s'est pas encore familiarisé. Cette maxime a donc une valeur générale. Un investisseur ne devrait pas placer son argent dans une entreprise dont il ne comprend pas l'activité, ni investir dans un produit dont il ne comprend pas le fonctionnement.

Dans cet esprit, quel conseil donneriez-vous aux investisseurs?

Cela prend beaucoup de temps et de ressources de s'intéresser aux différentes entreprises, à leurs modèles d'affaires et à l'analyse de leurs bilans. Dans des secteurs spécifiques, il peut donc être rentable d'investir dans des fonds actifs et d'avoir ainsi accès à un savoir spécialisé. En l'occurrence, des experts se chargent de la sélection ciblée des placements adéquats. Ils suivent l'évolution et les tendances autour du thème correspondant et adaptent leur sélection de titres en fonction du marché.

Paul Hirschi - Responsable Investment Advisory chez Raiffeisen Suisse