La gestion de fortune: plus claire, plus simple

Manager Report 4e trimestre 2018

Le moral des marchés financiers s'est considérablement dégradé au quatrième trimestre. Pratiquement toutes les catégories de placement ont enregistré des pertes. Les bénéfices des entreprises sont certes demeurés solides lors de la dernière période de publication des rapports, mais les risques politiques (guerre commerciale, débats sur le budget en Italie, Brexit) ainsi que des perspectives de bénéfices stagnantes ont pesé sur l’humeur.

 

Manager Report

Les actions des entreprises moyennes à grandes (mid caps) ont notamment subi une forte correction. Mais ce genre d’excès ouvre aussi des opportunités. Actuellement, nous avons positionné nos investissements en actions de manière neutre. En parallèle, l’environnement des taux bas continue à jouer en faveur d’une sous-pondération des obligations. Nous maintenons une forte surpondération des placements alternatifs. Dans cet environnement des taux bas, les biens immobiliers restent attractifs, tandis que l’or sert à diversifier les portefeuilles.

 Comparaison des catégories de placement

Comparaison des catégories de placement 4e trimestre 2018

Commentaire sur le marché: 2018, une année boursière difficile

2018 a été une année difficile et finalement décevante pour les investisseurs. Aucune catégorie de placement n’a produit de revenus positifs. Le conflit commercial persistant entre les USA et la Chine ainsi que la crainte d’un ralentissement de la croissance économique ont été de grandes sources d’inquiétude. La volatilité s’est nettement accrue et devrait rester élevée en 2019.

 

Conjoncture: un fléchissement de la croissance marqué en Europe

Les données conjoncturelles des dernières semaines se sont avérées très mauvaises, en particulier dans la zone euro. Mais la Suisse n’a pas non plus été épargnée par ce recul. Au troisième trimestre, la croissance a légèrement diminué dans notre pays. Nous attendons pourtant une stabilisation et aucune récession n’est en vue.

 

Obligations: une nouvelle fuite vers les valeurs refuges

La Fed, la banque d’émission US, a augmenté son taux directeur à 2,5% en décembre. Mais, à l’avenir, elle devrait nettement ralentir son cycle de hausse des taux. La nouvelle évaluation de la politique monétaire US et les turbulences sur le marché des actions ont conduit à un rallye des obligations au dernier trimestre. Le potentiel de hausses supplémentaire est donc limité.

Actions: un revirement de tendance saisonnier à l’automne ne se produira pas

Depuis octobre, le marché des actions US haussier s’est retrouvé cette année sous pression. Les investisseurs craignent que la croissance des bénéfices soit plus faible à l’avenir. Les effets de la réforme fiscale US sur l’économie s’amenuisent. Pourtant, les valorisations se sont déjà bien améliorées. Le profil opportunités / risques des actions a retrouvé une certaine attractivité en raison des rendements sur dividendes et des valorisations plus avantageuses.

 

Placements alternatifs: l’offre excédentaire fait chuter le prix du pétrole brut

Au quatrième trimestre, le prix du pétrole a perdu environ 30%. Les dérogations accordées dans le cadre des sanctions contre l’Iran et la forte production des USA ont conduit à une offre excédentaire. Après les récentes baisses de production de l’OPEP, nous prévoyons un redressement des prix.

 

Monnaies: le franc suisse reste fort

Dans les périodes de doute, le franc suisse reste une monnaie forte et s’est apprécié vis-à-vis de l’euro en 2018. Nous pensons que le potentiel de baisse du cours EUR / CHF reste très limité. Par rapport à l’USD, nous nous attendons à un retour proche de parité prochainement.