Comment réussir ses opérations à l'étranger

«Swiss Made»: un atout précieux pour les exportations

Imprimer

Le 100 % «made in Switzerland» est un excellent argument de vente: des études montrent qu'un tel label permet d'augmenter ses prix de 20 %, et de jusqu'à 50 % pour les articles de luxe. Mais qu'est-ce qui rend la qualité suisse si appréciée? Quel sont les avantages du «Swissness» pour les producteurs suisses? Et quelles sont les différentes déclinaisons du «Swissness»?

 

Le «Swiss Made» est très demandé à l'étranger

Un couteau de poche Victorinox

Montres, médicaments ou machines: la fabrication suisse est garante de qualité, de sûreté et de fiabilité.

 

Les exportations suisses sont en effet florissantes: elles représentent près de 47 % du produit intérieur brut. En intégrant les services, ce chiffre s'élève même à 65 %. Les principaux partenaires commerciaux de la Suisse sont l'Allemagne, les Etats-Unis et la Chine. La Chine est et restera un marché attractif pour les entreprises suisses, car il offre aux acteurs de niche de bonnes opportunités de croissance. Ce marché bénéficie de la hausse du pouvoir d'achat des ménages chinois et de la forte demande de produits de luxe étrangers. Montres, médicaments et machines suisses sont très appréciés par les Chinois, car ils sont garants de qualité, de sûreté et de fiabilité. 

 

La qualité suisse est avantagée, lors du passage en douane

A cause des coûts de production élevés en Suisse et de la force du franc, beaucoup d'entreprises exportatrices subissent une pression sur les prix. Celles-ci bénéficient cependant d'accords de libre-échange avec de nombreux pays, et notamment la Chine. Ces accords permettent d'importer des marchandises en réglant peu de droits de douane – voire en en étant totalement exempté – aussi longtemps que les marchandises respectent les règles du Swissness

Depuis le 1er janvier 2017, la législation «Swissness» règle en effet l'utilisation de la «marque Suisse» et exige que les produits annoncés comme étant d'origine suisse soient effectivement fabriqués dans le pays. Pour les produits industriels, 60 % des coûts de production doivent être réalisés en Suisse et les principales étapes de fabrication doivent avoir lieu en Helvétie. Pour les produits alimentaires, le seuil est de 80 % du poids des matières premières devant provenir de Suisse (100 % pour le lait). L'étape principale de la fabrication doit également se dérouler dans le pays. Les services sont quant à eux qualifiés «Swissness», si le siège principal et le lieu de la gestion effective se situent en Suisse. Certains secteurs, comme l'industrie horlogère, ont élaboré des règles spécifiques dans le cadre de cette loi.

 

Attention en cas de modifications du produit

Pour pouvoir déclarer un produit «Swiss Made», il faut documenter très précisément sa composition et sa création de valeur. Au plus tard lorsque l'entreprise exportatrice déclare sa marchandise en douane, elle doit y joindre un certificat de circulation des marchandises ou un certificat d'origine, qui décrit en détail la part suisse à la valeur du produit ou du service.

Pour le calcul de la part à la valeur d'une machine par exemple, il faut tenir compte de chaque pièce, même de la plus petite. Si quelque chose change dans le processus de production, cela affecte directement le calcul des coûts de fabrication et donc potentiellement l'obtention et/ou le maintien de la certification «Swiss Made». 

 

Des affaires basées sur la confiance

En plus de l'argument «Swiss Made», la confiance est également un important argument de vente
En plus de l'argument «Swiss Made», la confiance est également un important argument de vente.

Il n'y a pas que le «Swiss Made» comme argument de vente. Les clients étrangers apprécient les relations de confiance et sont sensibles au prix; des aspects pour lesquels Raiffeisen peut offrir son soutien par le biais de garanties bancaires et du financement des exportations.

Exemples et identification de produits

Demandez dès maintenant conseil pour vos exportations, sans engagement