Financement

Imprimer

Le plan de prévoyance de notre Caisse de retraite est un «plan de primauté des prestations» ainsi nommé. Les prestations de vieillesse sont financées à partir de l'avoir épargné, à savoir des cotisations de l'assuré et de l'employeur effectivement versées, ainsi que des intérêts courus.

Les prestations d'assurance de la Caisse de retraite sont financées par les bonifications de vieillesse réglementaires et les cotisations de risque des assurés et des employeurs. Ces cotisations sont prélevées tous les mois directement du salaire des assurés. L'employeur et le membre payent l'ensemble des cotisations dans la proportion d'environ 60:40.

En fonction des dispositions du règlement applicable au cas d'assurance, les prestations de risque sont calculées sur la base du salaire assuré. A contrario, l'avoir de vieillesse de l'assuré existant qui est constitué de l'âge de 25 ans jusqu'à la retraite, est déterminant pour le montant de la rente de vieillesse. Les bonifications de vieillesse individuelles sont calculées en pourcentage du salaire assuré et en fonction de l'âge. L'assuré peut influencer lui-même le montant des bonifications de vieillesse (dans l'assurance de base) en fonction du choix du barème de cotisations.

 

Cotisations d'épargne

Les cotisations d'épargne vous permettent d'épargner avec votre employeur vos futures prestations de vieillesse. Chez Raiffeisen Caisse de retraite, vous contribuez à la constitution de votre avoir de vieillesse personnel, aussi bien dans l'assurance de base (assurance du salaire annuel) que dans l'assurance bonus (assurance des bonus). Raiffeisen Caisse de retraite offre en outre à ses assurés le choix entre trois barèmes d'épargne dans l'assurance de base: l'assuré individuel peut influencer personnellement le montant des bonifications de vieillesse et ainsi les futures prestations de vieillesse de par son choix du barème de cotisations.

Cotisations au risque

La prévoyance professionnelle procure une couverture financière, même en cas d'incidents tels que l'invalidité ou le décès. Les cotisations permettant de financer les prestations au risque ainsi nommées sont réparties comme suit:

Cotisations au risque

Cotisations supplémentaires

Ces cotisations dans l'assurance de base permettent aux employeurs affiliés de couvrir les frais administratifs et de contribuer à la constitution de la réserve de fluctuation de valeur ou du fonds pour allocations de renchérissement de la Caisse.

Cotisations supplémentaires