Planification de la retraite

C'est faux! Ces 10 mythes sur la retraite sont erronés

On ne prend sa retraite qu'une seule fois dans sa vie. Il est d'autant plus important de se fier au savoir des experts: car tout ce qu'on raconte sur la rente n'est pas toujours exact. Et beaucoup de ce qui semble au premier regard noir ou blanc présente en réalité de nombreuses nuances, en fonction de la situation personnelle.

#1 «J'organise ma retraite exactement comme je veux.»

Irrtum 1

Oui et non. Vous avez bien sûr une certaine marge de manœuvre. Mais ce sont aussi les circonstances qui décident de ce qui est possible et judicieux:

  • Finances: tout le monde ne peut pas se permettre de partir à la retraite de manière anticipée. Une retraite anticipée nécessite en principe un solide matelas financier.
  • Caisse de pension: c'est le règlement de la caisse de pension qui définit par exemple à partir de quand une retraite partielle est possible, et dans quelle mesure.
  • Employeur: toutes les entreprises n'autorisent pas le travail au-delà de l'âge ordinaire de la retraite.
  • Famille: votre situation familiale, selon que vous êtes marié ou que vous vivez en concubinage, influe sur le montant de votre rente et sur votre protection mutuelle.
Guide Raiffeisen de planification de la retraite
Guide Raiffeisen de planification de la retraite

La meilleure solution pour moi est-elle une rente mensuelle ou la perception en une fois de mon capital? Comment planifier un budget pour ma retraite et comment adapter ma prévoyance vieillesse à mes besoins? 

 

Le Guide de la retraite (PDF, 1.4MB) de Pro Senectute, que vous pouvez télécharger ici, vous aidera à faire le point. 

#2 «L'AVS et la caisse de pension suffiront à garantir le maintien de mon niveau de vie actuel à la retraite.»

Irrtum 2

Non. Dans la plupart des cas, c'est faux. Les revenus provenant de l'AVS et de la caisse de pension ne représentent en général que 60% du dernier salaire perçu. Pour les salaires élevés, cela a même tendance à être moins. Si cela ne vous permet pas de conserver votre niveau de vie actuel, vous avez besoin de moyens financiers supplémentaires provenant de votre patrimoine, du 3e pilier ou éventuellement de prestations complémentaires.

 

#3 «Mes dépenses diminueront après mon départ à la retraite.»

Irrtum 3

Pas forcément. L'expérience montre qu'une réduction supérieure à 20% n'est pas réaliste. Bien sûr, à la retraite, la charge fiscale diminue – mais rarement autant qu'on le pensait, car beaucoup de déductions liées à l'exercice d'une activité lucrative ne sont plus appliquées. A ceci, il faut ajouter les primes d'assurance que payait jusqu'alors l'employeur. Et n'oubliez pas que durant vos premières années de retraite, vous aurez enfin davantage de temps pour vous adonner à vos hobbies ou faire de grands voyages. Cela peut revenir cher.

 

#4 «La rente AVS me sera versée automatiquement après mon dernier jour de travail.»

Irrtum 4

C'est faux. Si vous ne vous en occupez pas, vous ne percevrez pas votre rente. Pour que votre rente vous soit versée à temps, vous devez contacter votre caisse de compensation au moins trois mois avant. Découvrez ici comment vous y prendre.

#5 «En tant que rentier, je ne paierai presque plus d'impôts.»

Irrtum 5

Oui et non. Bien sûr, les revenus sont en général moins élevés à la retraite, mais certaines déductions, par exemple pour les frais professionnels, ne sont plus applicables. Et si vous avez réduit votre hypothèque dans la perspective de votre retraite, vous ne pourrez plus déduire autant d'intérêts débiteurs de vos impôts.

#6 «En raison des risques, il est préférable que je cesse d'investir mon argent quand je serai plus âgé.»

Irrtum 6

Faux! Dans le contexte actuel de taux bas, placer son argent uniquement sur un compte épargne ne génère presque plus de rendement. Cela vaut donc la peine de penser en étapes de 10 ans: partagez votre patrimoine et placez judicieusement l'argent dont vous n'aurez pas besoin durant les premières années de votre retraite. Votre patrimoine pourra ainsi continuer à fructifier.

 

#7 «En cas de retraite anticipée, je ne paierai plus de cotisations AVS.»

Irrtum 7

C'est faux. L'obligation de cotiser demeure jusqu'à l'âge ordinaire de la retraite, 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Comme les cotisations ne sont plus déduites automatiquement du salaire, vous devez contacter vous-même l'AVS. Même si, dans le cadre d'une retraite anticipée, cela peut représenter une charge importante, il est important de continuer à payer vos cotisations – sans quoi votre prévoyance vieillesse pourrait présenter des lacunes.

 

AVS, lacunes de cotisation etc.: de quoi parle-t-on au juste? Vous trouverez dans le glossaire une explication claire de tous ces termes importants. 

#8 «Cela vaut la peine de réduire son hypothèque.»

Irrtum 8

Pas forcément. A la retraite, vous vivrez du revenu de vos rentes mais aussi grâce à votre patrimoine. Si vous réduisez votre hypothèque, cet argent sera immobilisé dans l'immeuble et ne sera plus disponible pour couvrir vos dépenses courantes. De plus, en raison des paiements d'intérêts hypothécaires moins élevés, vous pourrez déduire moins d'argent de vos impôts. Vous devez évaluer quelle est la meilleure option en fonction de votre situation patrimoniale individuelle.

 

 

#9 «Avec l'héritage et la rente de survivant, mon partenaire est parfaitement couvert.»

Irrtum 9

Non. Vous devez vous en occuper en partie vous-même. En outre, il existe des différences entre le mariage et le concubinage.

  • Héritage: si votre conjoint ou votre concubin doit hériter de la totalité de vos biens, vous devez le noter dans votre testament.
  • Rente: seuls les conjoints ont droit à une rente de veuf ou de veuve de l'AVS et de la caisse de pension. Certaines caisses de pension offrent la possibilité d'enregistrer un concubin pour qu'il bénéficie le cas échéant d'une rente de survivant.

Retrouvez ici de plus amples informations sur la couverture en cas de concubinage.

 

#10 «Si je prends ma retraite à l'âge ordinaire de 64 ou 65 ans, je n'ai pas besoin d'un conseil en planification de la retraite.»

Irrtum 10

C'est faux. Une planification budgétaire et patrimoniale vous permet d'avoir une vue d'ensemble de votre situation financière et de vous faire une idée de ce qui vous attend – indépendamment de votre modèle de retraite. En effet, même en cas de retraite ordinaire, vous avez des décisions à prendre, et il est utile d'examiner les possibilités d'optimisation. Plus vous y réfléchirez tôt, plus votre marge de manœuvre sera importante: le meilleur moment pour cela est entre 50 et 55 ans.

 

Faites-vous montrer les différentes options et convenez pour cela d’un entretien conseil.

 

 

Ceci pourrait également vous intéresser