Raiffeisen Rio – L'app qui vous permet d'investir de manière simple

Newsfeed

Imprimer

Vous êtes informé en permanence grâce aux news quotidiennes concernant votre portefeuille, les tendances à long terme et l'actualité des marchés financiers. Lisez des histoires passionnantes qui éclairent le contexte général et retrouvez les conseils de nos experts en placement directement dans l'app.

 

News

Actualités

Nos experts analysent les événements actuels sur les marchés et les tendances qui se dessinent. Soyez informé en permanence de ce qui anime les marchés financiers. ► Lire un exemple

News

Mises à jour concernant les composantes de placement

Restez informé à tout moment de l'évolution de vos thèmes de placement et des produits dans lesquels vous avez investi. Lire un exemple

News

Tout sur le thème des placements

Approfondissez vos connaissances sur les placements grâce à des aperçus à ne pas manquer! ► Lire un exemple

 

Actualités

Graphique de la semaine #05/21

Marché du travail en berne

Les nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus plombent le moral du marché du travail: l'indicateur de l'emploi du Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ (KOF) marque un effondrement pour le début de l'année. La reprise des deux trimestres précédents ne s'est pas poursuivie. C'est surtout les perspectives du secteur de l'hôtellerie / restauration qui se sont dégradées. Elles ont atteint leur plus bas niveau depuis l'introduction de l'indicateur de l'emploi, en 1989.

 

Indicateur de l'emploi du KOF en points

Indicateur de l’emploi du KOF en points

Sources: KOF, CIO Office Raiffeisen Suisse

 

Mises à jour concernant les composantes de placement

Update: actions Suisse

Affichant une perte de 0,4%, le module d'investissement «Actions Suisse» n'a pas pu maintenir sa tendance à la hausse en janvier. Il a tout de même légèrement dépassé son indice de référence.

L'année boursière 2021 a commencé de la même manière qu'elle s'est terminée en 2020: elle est volatile. L'euphorie et la panique se sont succédées en janvier. Cette tendance devrait se poursuivre pendant le reste de l'année, car même si l'économie mondiale devrait se redresser, des incertitudes subsistent.

 

Retour au point de départ

Le Swiss Market Index (SMI) a connu un démarrage en trombe au début de l'année. Il a progressé de près de 3% dans les trois premières semaines de l'année. Ce gain de cours a plus que fondu pendant les trois derniers jours de négoce du mois, entraînant une perte de près de 1% à la fin janvier. Les bouclements annuels publiés en janvier étaient pourtant encourageants. La grande banque UBS a affiché le meilleur résultat depuis 10 ans. Le fournisseur pharmaceutique Lonza a également présenté des chiffres très solides. Néanmoins, la réaction sur le marché boursier a été limitée car ses acteurs avaient anticipé un tel résultat du marché. Le résultat de Novartis a été accueilli de façon moins réjouissante. Le géant pharmaceutique a certes gagné davantage, mais il a freiné les attentes des investisseurs avec des perspectives timides. D'autres entreprises se sont également montrées prudentes dans leurs prévisions pour l'année en cours.

 

Gagnants et perdants

Au sein de notre sélection, la pharmacie en ligne Zur Rose a obtenu les meilleurs résultats avec une augmentation de 44,7%. Cette société basée à Frauenfeld a affiché une forte croissance au quatrième trimestre 2020. Elle a terminé l'exercice 2020 mieux que les analystes ne l'avaient prévu. Les autres gagnants sont ams (+15,5%), entreprise basée en Autriche mais cotée à la SIX, et, comme en décembre, le producteur de soupapes à vide VAT (+12,4%). Le détaillant de voyages Dufry a enregistré la plus mauvaise performance en janvier, avec une baisse de 13,5%.

 

Tout sur le thème des placements

On investit mieux avec la tête froide

L'intuition peut s'avérer utile dans certaines situations. Elle nous aide à évaluer les choses spontanément et à agir rapidement. Mais en matière de placements, l'intuition est souvent mauvaise conseillère.

 

Les émotions ne sont pas bonnes conseillères, en matière de finances

Chaque jour, nous prenons des myriades de décisions et la plupart d'entre elles sont intuitives. Vais-je poursuivre cette lecture ou non? Faut-il dépasser la voiture devant moi ou patienter? Après le travail, un verre avec des amis ou plutôt le fitness? Nous agissons souvent d'après un instinct viscéral. Mais aussi efficace que l'instinct puisse être au quotidien, il est généralement sujet à l'erreur et il ne faut donc pas céder à sa première impulsion en toute circonstance, surtout lorsqu'il s'agit d'investir son argent. En effet, si on se laisse porter par ses sentiments, on a de fortes chances de réaliser de mauvais placements, avec des conséquences fâcheuses.

Quand tout va bien sur les marchés, investir est réjouissant. En revanche, si les cours tendent à la baisse, on est vite enclin à prendre des décisions précipitées ou peu réfléchies. Ce comportement typique des investisseurs privés dans les hauts et les bas des marchés boursiers est illustré dans le graphique suivant:

Source: BhFS Behaviourals Finance Solutions, graphique: Raiffeisen Suisse

Voici encore quelques exemples, qui montrent pourquoi les émotions et intuitions sont de mauvaises conseillères, en matière de placements:

  • Votre beau-frère est considéré par sa famille comme un investisseur chevronné. Lors d'une fête de famille, il se félicite haut et fort de son dernier coup d'éclat en Bourse et conseille d'investir sans tarder. Alors, la confiance en votre famille et l'espoir d'un gain rapide vous poussent à acheter, sans analyser vous-même les risques.
    Résultat: si votre placement s'avère être une erreur, vous êtes non seulement ennuyé par la perte, mais aussi par le fait que vous n'avez pas prêté attention aux risques.
  • Les médias et les blogs ne cessent de mettre en avant la vigueur du marché boursier. Vous observez la scène mais décidez d'attendre: d'abord, vous voulez voir si la hausse des cours est soutenable et durable. A un moment donné, vous estimez qu'il est plus que temps d'embarquer sur la tendance et achetez, vous aussi, des actions.
    Résultat: en fait, vous vous y êtes pris beaucoup trop tard, car quelques semaines après votre placement, les cours atteignent leur apogée puis retombent.
  • Vous vous intéressez beaucoup aux nouvelles technologies, dans votre métier mais aussi par passion. Bien entendu, il ne vous a pas échappé que les actions des grandes entreprises technologiques américaines ont très bien évolué. Vous aussi, vous voudriez en profiter et investissez donc une bonne partie de votre patrimoine dans vos trois entreprises favorites.
    Résultat: vous avez tout misé dans un seul panier, le secteur des technologies, en espérant qu'il continue de grimper. Or, si le secteur subit un revers – peut-être suite à un resserrement de la réglementation – vous en serez affecté de manière disproportionnée. En adoptant une approche stratégique et une diversification plus large, vous pourriez considérablement réduire vos risques.

 

L'instinct grégaire dangereux

Dans ce contexte, les psychologues parlent alors d'instinct grégaire. Celui-ci pousse les gens à imiter ce que font les autres, en partant du principe que ce qui est bon pour la majorité est forcément aussi bon pour eux.

Les investisseurs privés sont particulièrement sujets à cet instinct grégaire: ils ont tendance à embarquer tardivement sur une tendance haussière et donc à rester à la traîne du marché. Ils achètent lorsque les prix ont déjà bien augmenté, et vendent aussi très tard. Et cela a des conséquences: bon nombre d'études empiriques ont démontré que ce comportement procyclique («buy high, sell low») entraîne un manque à gagner annuel de 4 à 6 %.

Conclusion: Mieux vaut s'appuyer sur la rationalité et l'analyse, que sur l'instinct ou l'émotion, si l'on veut «performer» dans les placements financiers. Néanmoins, il est bon de savoir quelle influence la sphère des émotions peut avoir sur notre comportement d'investisseur.

 

Fiez-vous aux experts

Pour ne pas laisser place aux émotions et à l'instinct, la plupart des particuliers comptent sur les compétences de leur Banque. Nos spécialistes en placement fondent leurs décisions sur des modèles éprouvés, pour garantir une diversification judicieuse et un contrôle des risques optimal. Ils ont des décennies d'expérience et la discipline nécessaire.

 

Lancez sans attendre Raiffeisen Rio et investissez de manière très simple grâce à la gestion de fortune digitale Raiffeisen!