Interviews et rapports d'expérience

Voici les dispositions à prendre afin de prévenir les crises au sein d'une entreprise familiale

Imprimer

Une maladie, un décès, un conflit ou un divorce peuvent perturber le bon fonctionnement de l'entreprise familiale, voire menacer son existence. Afin d'éviter une faillite et d'être préparées à toutes les éventualités juridiques, les entreprises familiales peuvent prendre les dispositions suivantes:

Passer un contrat de mariage

Si les époux entrepreneurs n'ont pas conclu de contrat de mariage, c'est le régime matrimonial de la participation aux acquêts qui s'applique. Dans ce cas, tout devra être partagé à parts égales entre les époux, en cas de divorce. Si l'un des deux partenaires doit payer l'autre et ne dispose pas des liquidités nécessaires, l'entreprise devra être vendue. La perte est alors importante car on est tenu de vendre l’entreprise rapidement et en dessous de sa valeur. Il est également conseillé de rédiger un testament suffisamment tôt.

 

Règles et procédures afin de régler les différends

Lorsque plusieurs membres d'une même famille sont propriétaires d'une entreprise, il est vivement recommandé d'établir des règles et procédures permettant de gérer les conflits potentiels. Ces règles doivent être impérativement consignées par écrit avant qu'un véritable conflit n'éclate.

Des mains posées les unes sur les autres

Pour qu'un différend familial ne détruise pas la cohésion, fixer des règles est utile.

Des règles transparentes pour les changements en matière d'actionnariat

 Un conflit familial peut parfois devenir un obstacle incontournable. Dans ce type de cas, une fin horrible vaut mieux qu'une horreur sans fin. L'accès (ou le départ) d'un nouveau membre de la famille à l'actionnariat de l'entreprise familial doit par conséquent être réglé le plus tôt possible de manière claire.

 

Établir une «Family Governance»

On entend par Family (Business) Governance un processus permettant à la famille d'entrepreneurs de pouvoir réagir en matière de droits et de besoins de ses parties prenantes en particulier des membres de la famille. Cela crée une trame d'institutions et de règles que la famille commande et contrôle. La Family Governance compte généralement trois composantes: La stratégie familiale / la «charte familiale», le conseil de famille et une réunion de famille ayant lieu régulièrement. Pour ce processus complexe visant à définir et mettre en œuvre une Family Governance, un coaching professionnel semble judicieux.

 

Protection d'assurance

La souscription précoce d'une assurance risque décès et indemnités journalières en cas de maladie est recommandée pour tout entrepreneur familial. Ainsi, en cas de besoin, une dissolution forcée de la société peut être évitée.

 

Partager le savoir et les relations

Afin de prévenir la désagrégation de l'entreprise suite à un décès soudain par accident ou maladie, les entrepreneurs familiaux devraient partager leur savoir et leurs relations au sein de l'entreprise et s'appuyer sur une large base. Cela vaut pour la direction comme pour le conseil d'administration et surtout pour le flux d'information entre ces deux organes. Il est également recommandé de mener un mode de vie sain afin de réduire la probabilité de ce scénario.