Des entreprises et leurs histoires à succès

Les femmes, plus autoritaires dans la menuiserie

Imprimer

Le banc chez les grands-parents, la chaise dans la salle à manger chez soi, l'étagère de livres dans la chambre des enfants: tous des objets fabriqués par un menuisier ou bien une menuisière comme Natalie Tanner. A 17 ans, elle effectue un apprentissage de quatre ans chez Türmlihuus AG à Flawil (SG) afin d'obtenir un CFC en menuiserie.

Précédent
  • Natalie Tanner à son travail.
    Natalie Tanner, fille de menuisier, à son travail.
  • Natalie Tanner misst Holz ab.
    Natalie Tanner est convaincue que les femmes pourront s'imposer dans les métiers manuels à l'avenir également.
  • Natalie Tanner mesure du bois.
    La part des femmes dans la menuiserie reste stable – entre 13 et 14 pour cent.
  • Natalie Tanner mesure du bois.
    Le bois – utilisé pour fabriquer des fenêtres, des tables, des armoires et bien plus encore – en est le principal.
  • Natalie Tanner à son travail.
    En effet, le quotidien d'une menuisière est extrêmement diversifié.
  • Natalie Tanner vérifie du matériel à l'aide de sa liste de contrôle.
    Natalie fabrique un meuble pour son exposition.
  • Natalie Tanner dans son atelier.
    Natalie travaille avec les matériaux les plus divers.
Suivant

    Natalie Tanner – un cas unique dans un métier typiquement masculin? Pas du tout. Selon les données de l'Association Suisse des maîtres menuisiers et des fabricants de meubles VSSM, la part des femmes dans la menuiserie reste stable – entre 13 et 14 pour cent. C'est pourquoi Natalie Tanner est convaincue que les femmes pourront s'imposer dans les métiers manuels à l'avenir également.

    En effet, le quotidien d'une menuisière est extrêmement diversifié. Les journées se suivent, mais ne se ressemblent pas. L'artisan est en contact avec des matériaux et des personnes complètement différentes. Le bois – utilisé pour fabriquer des fenêtres, des tables, des armoires et bien plus encore – en est le principal.

     

    9 raisons pour lesquelles les femmes devraient apprendre la menuiserie

    1. L'apprentissage de menuisier convient autant aux femmes qu'aux hommes. Les vieux clichés (comme le fait de pouvoir porter des charges lourdes) sont obsolètes, grâce au recours à la technologie.
    2. Les femmes se montrent beaucoup plus autoritaires et ambitieuses dans la menuiserie. Elles savent exactement ce qu'elles veulent et rencontrent un écho très positif auprès du client grâce à leur amabilité et leur compétence.
    3. Les menuisières portent des vêtements et des chaussures de travail soignés, décontractés et surtout confortables. Le maquillage qui prend du temps le matin passe ainsi à la trappe.
    4. Les femmes ont souvent une très bonne compréhension des formes, des proportions et des couleurs. Par conséquent, les possibilités de carrière dans ce domaine sont très prometteuses.
    5. Les femmes ont de très bonnes opportunités de carrières, par exemple dans les secteurs de l'architecture d'intérieur, le marketing, la gestion de produits, la technique et l'ingénierie.
    6. Les menuisières peuvent être fières de leurs tâches journalières. En effet, c'est plus que gratifiant de pouvoir admirer sa propre œuvre, son meuble ou sa décoration intérieure après une journée de travail.
    7. Le domaine de la menuiserie offre différentes sections (salle de machines, assemblage, traitement des surfaces et finition, montage). Une menuisière peut se spécialiser dans un domaine spécifique une fois qu'elle a terminé son apprentissage.
    8. Les menuisières sont de vraies «coéquipières». Elles travaillent toujours ensemble et maintiennent un bon contact avec les clients, les fournisseurs et les autres artisans.
    9. Normalement, le métier de menuisier présente l'avantage de laisser les weekends libres et d'avoir des horaires fixes.