L'économie en temps de crise

Surmonter la crise grâce à des produits innovants

Imprimer

Chez l'entreprise Richnerstutz, la crise du coronavirus a quasiment vidé les carnets de commandes. Grâce à un nouveau produit, ce spécialiste de la publicité et de l'événementiel a su éviter un effondrement de son chiffre d'affaires. Découvrez ici comment Richnerstutz a tiré son épingle du jeu, et quelles opportunités d'avenir elle s'est ouvertes.

 

Des carnets de commandes complètement vides

C'était un début d'année rêvé. André Stutz, co-CEO, se souvient: «Janvier et février 2020 ont probablement été les meilleurs mois de l'histoire de notre entreprise.» Puis en mars, c'est la catastrophe: tous les salons, foires et autres événements à travers l'Europe sont annulés en raison du coronavirus. Pour Richnerstutz, spécialiste des techniques publicitaires, de l'événementiel, des salons et de l'aménagement de magasins, cela signifiait – au moins pour sa branche événementielle – des carnets de commandes complètement vides. «Le chiffre d'affaires était inférieur de plus de moitié par rapport au budget. Les salons et manifestations ont été annulés sans autre forme de procès, et au vu de l'incertitude générale, nos clients étaient très réticents à passer des commandes, quelles qu'elles soient», explique André Richner, l'autre co-CEO.

 

Précédent
  • L'entreprise Richnerstutz est spécialiste des techniques publicitaires, de l'événementiel et de l'aménagement de salons et de magasins.
  • Les commandes se sont effondrées, les machines restées à l'arrêt, en raison de la pandémie.
  • Ses co-CEO André Richner (à gauche) et André Stutz ont alors développé CountMe.
  • Un système qui veille à ce qu'il n'y ait jamais trop de monde dans un magasin.
  • Les collaborateurs qui construisaient les stands ont été reformés: ils assemblent maintenant les bornes CountMe.
Suivant

    Quatre mesures contre la crise

    Au début, les deux entrepreneurs ont eu l'impression que le ciel leur tombait sur la tête. Mais, très vite, ils sont sortis de leur «état de choc», selon les mots d'André Stutz. En un temps record, cette entreprise suisse a mis en œuvre quatre mesures pour contrer la crise:

     

    1. Développement d'un produit inédit

    Avec sa filiale informatique Netvico, Richnerstutz a développé CountMe – un système de comptage qui surveille le flux de personnes aux différentes entrées des supermarchés, afin qu'il n'y ait jamais trop de monde.

    «Le chef de notre service informatique nous a écrit tard dans la nuit, peu après le début du confinement, pour organiser une réunion», explique André Richner. «Le lendemain matin, il nous rapportait que les grossistes comptaient à la main le nombre de clients dans leur magasin.» Les trois ont tout de suite compris qu'une solution technique plus moderne s'imposait. Au cours du week-end, les différents départements de Richnerstutz ont développé un prototype de système de comptage digital des flux de personnes.

    Sans le savoir, Richnerstutz avait posé les fondements de ce projet quelque deux ans plus tôt. En 2018, le groupe a racheté l'éditeur de logiciels allemand Netvico, pour acquérir son savoir-faire informatique. Ces appareils surveillent désormais près de 5'000 magasins. Grâce à CountMe, Richnerstutz a réussi à limiter la baisse du chiffre d'affaires en 2020 à environ 20% par rapport au budget.

    Le fait que le nouveau système se soit imposé si rapidement est également dû à une coïncidence, comme le raconte André Richner: «Le responsable d'une spin-off de Migros a visité notre siège social – pour d'autres raisons, mais nous lui avons présenté CountMe.» Le concept a été bien accueilli et les premiers magasins Migros étaient équipés dans la semaine. D'innombrables demandes ont alors suivi, de Suisse mais aussi de toute l'Europe. Si cela a naturellement réjoui les deux dirigeants, ce système a également soulevé de nombreuses questions. André Stutz: «Nous avons remarqué que nous avions mis pied dans un domaine promis à un bel avenir. Mais ça nous obligeait à prendre des décisions: combien pouvons-nous et voulons-nous investir pour promouvoir ce concept?» Car comme beaucoup d'entreprises suisses, Richnerstutz était confronté à des problèmes de trésorerie.

     

    2. Demande de crédits COVID

    L'entreprise a été parmi les premières du canton d'Argovie à demander un crédit COVID pour couvrir les dépenses courantes. Cela a libéré des ressources pour le nouveau projet CountMe.

    Depuis trois ans, Richnerstutz poursuivait une stratégie de croissance. Cela immobilisait les liquidités de l'entreprise, explique André Richner: «2020 aurait été en fait l'année où nous espérions récolter les premiers fruits de ce travail. Mais la pandémie a réduit ces espoirs à néant.» Or Richnerstutz a relevé le défi avec l'aide de son conseiller clientèle Raiffeisen. «Surtout les premiers temps, nous étions en contact très étroit avec la banque. Avoir Marc Hofer comme interlocuteur unique pour toutes nos questions nous fut d'une grande aide», ajoute André Stutz. «Richnerstutz a réagi très rapidement aux nouvelles circonstances», explique le conseiller clientèle.

     

    3. Chômage partiel et remaniement du personnel

    Les dirigeants ont travaillé sur les coûts et les structures existantes afin de se donner plus de marge de manoeuvre. Par exemple, l'entreprise est immédiatement passée au chômage partiel. Lorsqu'aucune amélioration de la situation ne se profilait, des licenciements sont devenus inévitables.

     

    4. Reformation du personnel

    Richnerstutz a fait tout son possible pour garder le plus grand nombre possible de collaborateurs. «Nous avons pu réaffecter de nombreux collaborateurs qui avaient auparavant travaillé dans l'aménagement de salons, par exemple, pour les employer à la construction des bornes CountMe», rapporte André Richner. Dans tous les cas, les deux co-CEO voient dans leurs salariés les principaux atouts qui leur ont permis de surmonter la crise. «Il nous était important que tout le monde soit derrière nous. Dès le départ, nous leur avons fourni des informations transparentes, fait preuve de positivité et, en retour, nous avons reçu énormément d'engagement et de reconnaissance de la part de nos employés», affirme André Stutz.

     

    Un projet d'avenir

    André Richner et André Stutz sont convaincus que le projet CountMe n'est pas un feu de paille, mais le début d'une nouvelle activité prometteuse. D'une manière ou d'une autre, le secteur de l'événementiel et des salons se relèvera, estime André Richner: «Le besoin des gens de se rencontrer en face à face n'a pas disparu. Si les manifestations et assemblées physiques reprennent, des mesures de sécurité seront nécessaires. Le comptage des visiteurs en est une.» Avec ses investissements dans les technologies digitales en général et dans CountMe en particulier, Richnerstutz se place en pole-position.

    Les deux CEO voient d'ailleurs un potentiel supplémentaire pour leurs nouveaux dispositifs dans le secteur de la vente au détail. André Richner: «Actuellement, les magasins mesurent simplement le nombre de personnes présentes dans les locaux. Or avec notre technologie, on peut également enregistrer quel jour de la semaine et à quelle heure la fréquence est la plus élevée, ou combien de temps les clients restent dans le magasin – puis en déduire des mesures de marketing ou une meilleure planification du personnel.» Peut-être que Richnerstutz se serait aventurée tôt ou tard dans ce nouveau marché. Mais pour André Stutz, une chose est sûre: «La pandémie a donné un grand coup d'accélérateur à notre digitalisation.»

     

    Cinq bons conseils pour surmonter la crise

    Une telle crise ne s'affronte pas seulement avec des mesures mais aussi par une attitude combative. Lisez ici comment les entrepreneurs ont fait face à l'adversité, ce qu'ils ont appris de la crise et les conseils qu'ils donnent à leurs semblables.

    1. Changez de perspective
      Rien ne sert de nier la crise. Mieux vaut chercher des compétences utiles faces aux circonstances dans sa propre exploitation.
    2. Exploitez votre propre réseau de relations
      Il peut être intéressant de s'appuyer sur des contacts éprouvés, même pour de nouveaux projets.
    3. Elargissez toujours votre horizon
      L'argument «on a toujours fait comme ça» n'a plus aucune pertinence. Face à une crise, il est essentiel de donner leur chance aux idées nouvelles.
    4. Soyez courageux
      Si vous n'êtes pas convaincu de vous-même et de votre idée, vous n'irez guère loin. Vous devez croire en vos propres forces.
    5. Faites confiance à vos collaborateurs
      Sans son équipe, tout entrepreneur se retrouve vite hors-jeu. Il doit écouter ses collègues, s'occuper d'eux et mettre l'accent sur le fait d'«être ensemble», surtout en temps de crise.
    Richnerstutz, spécialiste des techniques publicitaires, de l'événementiel et de l'aménagement de salons et de magasins
    Richnerstutz, spécialiste des techniques publicitaires, de l'événementiel et de l'aménagement de salons et de magasins

    Richnerstutz a été fondée en 2005 à Villmergen, dans le canton d'Argovie. Cette entreprise de 140 salariés développe et produit toutes sortes de dispositifs de communication tridimensionnels. Cela comprend les techniques publicitaires, les constructions temporaires et chapiteaux, l'aménagement de salons, d'expositions et de magasins, la publicité en extérieur, l'affichage digital et bien plus encore. Le groupe Richnerstutz comprend le spécialiste de l'événementiel et des chapiteaux India Zelt & Event AG, la firme de publicité Movingposter AG et l'éditeur de logiciels Netvico GmbH.