Expériences et interviews

La digitalisation: qu'apporte-t-elle? Combien coûte-t-elle? Est-elle compliquée à mettre en place?

Imprimer

L'automatisation est le thème du moment. Elle influence durablement l'économie et la société. Dans le segment des PME, en particulier, les technologies disruptives peuvent révolutionner des modèles d'affaires traditionnels et libérer des potentiels de marché insoupçonnés. L'étude «Situation des PME 2017», réalisée par la Haute école spécialisée de St-Gall (FHS) avec le soutien de Raiffeisen, a analysé les opportunités et les défis de la digitalisation pour les PME suisses. Découvrez-en les principaux résultats!

Différentes perceptions pour la digitalisation

Le terme de «digitalisation» est perçu et défini de manière très différente selon les entreprises. L'ampleur et la rapidité avec lesquelles les processus correspondants sont mis en œuvre varient également beaucoup. Tandis que l'industrie manufacturière et le domaine du bâtiment y voient avant tout une opportunité pour augmenter leur efficacité, les entreprises du secteur des services misent tout sur l'automatisation. Le secteur TIC met en avant le développement de nouveaux concepts commerciaux, tandis que dans le commerce et l'hôtellerie-restauration, les aspects liés au marché sont définis comme les principales opportunités apportées par la digitalisation. Il s'agit par exemple de l'acquisition de nouveaux clients ou de l'accès à des canaux de distribution en ligne, grâce à la digitalisation. 

 

La digitalisation, une réelle opportunité

La digitalisation est plutôt perçue comme une opportunité par les entreprises interrogées, ce qui la rend positive à leurs yeux.
 

L'automatisation, pour une amélioration de l'efficacité

Les PME comptent sur une augmentation de leur efficacité, grâce à l'automatisation de leurs processus. Les entreprises attendent aussi de la digitalisation une amélioration de leur performance, en ce qui concerne leur stratégie de commercialisation, leurs modèles de profit et leur promesse de vente.

 

Le défi technique de la digitalisation

Ce ne sont pas seulement les aspects techniques qui sont perçus comme des défis pour la digitalisation. Souvent, les entreprises manquent de personnel formé (par exemple dans les entreprises de production) ou de temps et de moyens financiers (par exemple dans le bâtiment) pour mettre en place des projets digitaux et les finaliser.

 

Où en est la digitalisation des PME suisses?

603 entreprises de branches diverses ont été contactées et questionnées entre décembre 2016 et février 2017, pour réaliser l'étude «Situation des PME 2017». 72 % d'entre elles ont confirmé avoir un ou plusieurs projets de digitalisation en cours, au moment de l'enquête. La majorité des PME s'occupe donc déjà de la transformation digitale. Les entreprises du secteur TIC sont proportionnellement les plus nombreuses à le faire, tandis que le secteur de la gastronomie est en bas du classement, en ce qui concerne la transformation digitale.

De l'app au trafic des paiements digital

Parmi les projets digitaux évoqués dans l'enquête, on trouve par exemple le développement et la refonte du site web de l'entreprise ou encore l'optimisation de la présence sur Internet pour les appareils mobiles. L'utilisation ciblée des réseaux sociaux, ou la communication directe avec les clients via des fonctions de Chat, font également partie de ces mesures. Le passage à l’ère du digital et de l'automatisation des processus internes est par ailleurs un thème d’importance. De même, la mise en place de boutiques en ligne ou l'introduction de systèmes de paiement digitaux comme TWINT sont considérés comme étant primordiaux.

 

Manque de volonté, de temps ou de moyens

L'enquête révèle également que près de 30 % des PME ne s'occupent encore que peu, voire pas du tout, de la digitalisation. Il y a diverses raisons à cela, comme le confirme les experts en digitalisation de la Haute école spécialisée de St-Gall. Certaines entreprises ne sont pas encore disposées à réfléchir aux opportunités et aux défis de l'automatisation. D'autres encore manquent de temps, voire d'argent pour cela. Selon l'étude, lors des périodes composant avec un franc suisse fort, de nombreuses PME ont des projets d'automatisation prêts à être mis en œuvre mais qui doivent rester provisoirement dans les tiroirs, faute de financements.

 

Plus d'efficacité, de nouveaux concepts commerciaux et de nouveaux clients

Découvrons maintenant l'observation la plus importante de l'étude «Situation des PME 2017». En effet, une majorité des entreprises interrogées voit dans la digitalisation une opportunité d’améliorer sa situation actuelle. Les entreprises du secteur TIC sont particulièrement optimistes, tandis que pour les entreprises commerciales, l'automatisation est ressentie à peu près autant comme une opportunité que comme un défi. Plus de la moitié des 603 entreprises interrogées (55 %) attendent comme principale plus-value une augmentation de l'efficacité de leur entreprise, grâce à l'automatisation des processus. Le deuxième potentiel le plus important de la digitalisation, cité par 43 % des PME, est l'opportunité de développer et de mettre en œuvre de nouveaux concepts commerciaux. Suivant de près avec 42 % de mentions, l’on trouve la perspective d'acquérir de nouveaux clients en dehors des marchés géographiques existants. L'économie suisse pose donc un regard positif sur l'avenir et est majoritairement disposée à tirer profit, de manière efficace, de la transformation digitale.