La durabilité vécue par les PME suisses

Faites des économies d'énergie et d'argent, grâce au check-up énergétique

Imprimer

La distillerie Hecht AG à Sempach est l'une des quelques 4'000 entreprises suisses qui se sont fixé comme objectif de réduire leurs émissions de CO2 et d'économiser de l'énergie. Le spécialiste de l'énergie Thomas Pesenti vous explique comment atteindre ce but, de la manière la plus efficace possible.

Interview de Thomas Pesenti  

Thomas Pesenti

Thomas Pesenti, ingénieur-électricien ETHZ, est l'un des quelques 100 spécialistes de l'énergie qui travaillent à l'AEnEC en tant que conseillers.

A quels entrepreneurs le check-up énergétique s'adresse-t-il, en particulier?

Thomas Pesenti: Ce check-up convient aux entreprises dont les coûts énergétiques annuels atteignent entre 20'000 francs et 1 million de francs par année.

 

Comment ce genre de check-up est-il effectué?

L'entreprise fait appel à un conseiller en énergie de l'Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEc). Ce dernier rassemble toutes les données énergétiques lors d'une visite sur place, puis élabore avec le client un catalogue de mesures de réduction de la consommation l'énergie. Les objectifs sont ensuite fixés, les mesures mises en œuvre et un suivi annuel effectué. Enfin, l'entreprise obtient le label de l'AEnEc CO2 & KWH RÉDUITS.

 

Quels sont les aspects pris en compte pour le check-up énergétique?

Nous vérifions toutes les consommations d'énergie, les bâtiments et les installations.

 

Qu'en est-il des PME qui sont seulement locataires de leurs bureaux?

Ce check-up convient également à ces entreprises, s'il s'agit d'analyser l'énergie du processus de production.

 

A combien s'élèvent les économies qu'une entreprise peut réaliser?

Si nous connaissions les chiffres exacts, nous n'aurions pas besoin de faire de check-up sur place! L'objectif est en particulier de prendre des mesures d'économie d'énergie. Selon l'adaptation de l'entreprise aux évolutions technologiques, les économies réalisées peuvent être très importantes ou très faibles. C'est le cas, par exemple, si nous relevons un dysfonctionnement dans les installations d'infrastructure. Dans un cas en particulier, nous avons été en mesure de réduire de moitié la consommation de gaz naturel. En effet, un système hydraulique défectueux causait de manière latente un réchauffement, via un processus de récupération thermique provenant du Lac de Constance.

 

Quelles sont les mesures les plus rapidement rentables?

Des isolations tout à fait banales pour les applications à haute température utilisant de la vapeur, ou l'assainissement du système d'éclairage.

 

D'après votre expérience, comment le concept de durabilité s'inscrit-il dans la culture des PME?

Les PME gérées par des propriétaires ont tendance à mieux ancrer ce concept dans leur culture d'entreprise, pour des raisons économiques. Toutefois, dans de nombreux endroits, le temps ou l'expertise nécessaire pour combler les lacunes décelées fait défaut.

 

Existe-t-il une taille critique ou des différences, selon le secteur?

Non, le critère déterminant est et restera les coûts énergétiques.

 

Parlons encore de l'entreprise Hecht Distillerie AG. Quelles mesures ont été prévues, concrètement?

Principalement des mesures d'isolation au niveau des parties chaudes, telles que les raccords et la tuyauterie. Plus tard, nous allons vérifier les besoins en électricité du nouveau système de ventilation et de déshumidification. Ensuite, nous vérifions encore si la chaleur résiduelle peut être mieux exploitée.

 

Précédent
  • Chaudière isolée
    Le cœur des mesures d'assainissement: une chaudière encore à isoler permet d'importantes économies d'énergie.
  • Daniel Hecht et des cuves de spiritueux
    Daniel Hecht dans la nouvelle cave de spiritueux avec 40 réservoirs pour 220'000 litres de schnaps.
  • Daniel Hecht et sa calculatrice
    La rentabilité est également la première priorité dans une distillerie.
  • Vanne de purge
    Vanne de purge avec compteur d'eau.
  • Chaudron en cuivre pour la distillation des fruits
    Les fruits comme les pommes, les poires, les quetsches et les cerises sont chauffés et distillés traditionnellement dans une cuve en cuivre.
Suivant

    Profitez d'un check-up énergétique de l'AEnEC, avec Business MemberPlus

    Depuis sa création il y a 16 ans, l'Agence de l'énergie pour l'économie (AEnEC) s'est établie en tant que partenaire fiable et expérimenté pour la gestion de l'énergie. Les entreprises Business MemberPlus de Raiffeisen bénéficient de nombreuses offres et rabais, dont un très intéressant sur le check-up énergétique de l’AEnEC. Sur la base de ce check-up, proposé gratuitement aux  entreprises Business MemberPlus, les entrepreneurs peuvent déterminer s'il est judicieux pour eux de participer à un modèle de gestion de l'énergie de l'AEnEC.