Des constats qui changeront votre regard sur les placements

La peur exagérée de perdre

Imprimer

La peur de perdre empêche de nombreuses personnes d'investir en bourse. Découvrez ce qui se cache derrière cette aversion à la perte typiquement humaine et quelles stratégies mettre en œuvre pour surmonter cette peur.

 

Les pertes attristent davantage que les gains ne réjouissent

La peur de la perte nous suit comme notre ombre au quotidien: nous nous agaçons d'une amende de stationnement, de frais cachés ou du paiement rétroactif des impôts. Même si nous ne perdons que peu d'argent, ces pertes monétaires peuvent s'avérer extrêmement douloureuses. A contrario, un gain de la même somme nous impressionnera nettement moins. L'économie comportementale nous enseigne également que la plupart des êtres humains estiment que les pertes «pèsent» en moyenne deux fois plus lourd que les gains. 

L'origine de cette aversion à la perte se trouve dans l'histoire de l'évolution. Lorsque l'être humain était encore chasseur cueilleur, sa priorité était de trouver chaque jour suffisamment de nourriture pour survivre. Pour lui, la perspective de gains à long terme importait peu, car ils ne pouvaient pas être compensés par les pertes. En effet, même si le chasseur de l'âge de pierre tuait trois animaux en une journée, il ne pouvait en consommer qu'un seul. Ce comportement est encore présent en nous aujourd'hui. 

 

Nous agissons souvent de manière irrationnelle

Les économistes comportementaux et lauréats du prix Nobel Daniel Kahneman et Richard Thaler ont étudié l'aversion à la perte. Les chercheurs ont réalisé une expérience afin de démonter comment cette peur s'exprime: les participants possédaient un certain nombre de tasses à café et ils devaient les vendre tout en achetant de nouvelles tasses. Lorsqu'il s'agissait de leurs propres tasses à café, les participants les proposaient à la vente pour sept dollars en moyenne. Parallèlement, ils n'étaient prêts à payer que trois dollars pour une nouvelle tasse. La perte de leurs propres tasses à café avait une valeur deux fois supérieure à celle de la possession d'une nouvelle tasse. 

L'expérience le montre: nous attribuons une valeur aux biens que nous possédons largement supérieure à celle attribuée aux biens qui ne nous appartiennent pas. Les chercheurs en concluent que ce comportement serait irrationnel, car objectivement parlant, la valeur des tasses à café devrait être exactement la même. L'aversion à la perte conduit donc encore et toujours à prendre de mauvaises décisions irrationnelles. 

L'aversion à la perte influence notre prise de décision en matière de finances. Nous cherchons à éviter les éventuelles pertes, même lorsque les chances de gains seraient très importantes. Ce comportement irrationnel se retrouve aussi lorsqu'il s'agit de se constituer un patrimoine: de nombreuses Suissesses et de nombreux Suisses préfèrent laisser leur argent sur leur compte épargne plutôt que de l'investir en bourse. Bien que les investissements dans les titres soient plus prometteurs d'un point de vue rationnel, la peur de la perte les empêche d'investir.

 

Les stratégies pour dépasser la peur de subir des pertes

Il existe pourtant deux recettes simples  contre l'aversion à la perte. Avec les stratégies suivantes, les débutants peuvent dépasser leur peur de perdre et investir avec succès.

 

Stratégie 1: des placements à long terme

Etant donné que les investisseurs ont peur de perdre de l'argent avec un placement, ils prévoient souvent leur planification financière sur quelques mois, voire quelques semaines seulement. Il serait pourtant plus judicieux de concevoir une planification financière sur le long terme. En effet, un horizon temporel à long terme améliore les opportunités de rendement et réduit les peurs de pertes.

En misant sur un horizon de placement long et en restant fidèle à sa stratégie, nous sommes moins vulnérables aux revers momentanés. Il est ainsi possible de dépasser un peu plus son aversion à la perte. Et pour celles et ceux qui recherchent la sécurité avant tout, il est possible de confier la gestion de son patrimoine à des experts grâce à un mandat adéquat. Ainsi, impossible d'être tenté(e) de céder à la peur de subir des pertes et de vendre ses actions au mauvais moment.

 

Stratégie 2: se débarrasser du schéma du regret

Celui ou celle qui souhaite investir avec succès en bourse devrait en outre apprendre à faire rapidement le deuil des pertes sporadiques. Pour une amende de stationnement: plus vite nous payons l'amende, plus vite nous pouvons passer à autre chose et moins cela nous agace. La même chose s'applique à notre manière de gérer les pertes en bourse. 

Pour les placements, il s'agit de la «Stratégie Rollover». L'objectif de cette stratégie est d'agir de façon moins émotionnelle par rapport aux pertes cumulées. Cela est possible lorsque les investisseurs vendent les positions perdantes et réinvestissent immédiatement les fonds ainsi libérés dans de nouveaux placements. Les pertes sont ainsi moins perçues comme telles. Au lieu de s'apitoyer sur les pertes, il s'agit de se concentrer sur de nouvelles opportunités de gain. Différentes études indiquent que la «Stratégie Rollover» conduit à prendre de meilleures décisions en matière d'investissement.

 

Il n'y a pas que la peur de subir des pertes qui nous empêche d'investir