L'économie en temps de crise

Cinq règles d'or pour la survie dans la «nouvelle normalité»

Imprimer

La pandémie de coronavirus met les PME à rude épreuve: elles doivent être flexibles et innovantes. Pour beaucoup d'entre elles, la révision du modèle d'affaires est indispensable. L'expert Raiffeisen en clientèle entreprises Stefan Käsermann et l'accompagnant du RCE Felix Heimgartner vous donnent cinq conseils utiles pour mieux traverser la crise.

 

1. Cash is king: sécurisez vos liquidités

Garantir la liquidité est pour les entreprises la première des priorités. C'est la seule façon pour elles de conserver leur capacité d'agir. «En période de crise, le leasing, financement qui préserve les liquidités, a fait ses preuves», indique Stefan Käsermann. De plus, la tendance pour le crowdlending et le crowdfunding s'est accentuée: les entrepreneurs demandent au grand public de soutenir financièrement leurs projets ou produits – par exemple sur la plate-forme de crowdfunding heroslocaux.ch de Raiffeisen.

 

2. Parlez à vos clients – mais en digital

Avec la disparition des nombreux contacts directs, la digitalisation a pris une place encore plus importante. Mentionnons en guise d'exemples les boutiques en ligne et les modèles de click & collect. Le client les utilise pour commander en ligne et vient ensuite lui-même chercher les marchandises. Le marketing digital est aussi important pour survivre: «Les entreprises doivent s'adresser à leurs groupes cibles là où ils se trouvent», précise Felix Heimgartner. 

 

3. Réduisez la voilure

Suivez de près vos revenus et dépenses: les coûts fixes, par exemple, peuvent être réduits par une remise en question critique de l'infrastructure existante ou une renégociation des baux et des contrats d'approvisionnement. Examinez aussi vos processus, de la production à l'administration: «Par une optimisation des processus, les PME augmentent leur efficacité et diminuent par exemple les déchets et le gaspillage et, par conséquent, leurs coûts structurels», explique Felix Heimgartner.

 

4. Eliminez les gros risques

Une entreprise qui propose des produits variés sur différents marchés cibles et par l'intermédiaire de plusieurs canaux est moins vulnérable. «Le coronavirus a permis à de nombreuses entreprises d'identifier ce qui les exposait à de gros risques du point de vue des fournisseurs, produits, clients ou débouchés», fait remarquer Stefan Käsermann. Il s'agit donc à l'avenir d'intensifier la diversification.  

 

5. Evitez de stagner

Regardez vers l'avenir: observez de près les tendances qui se dessinent dans votre propre branche ainsi que dans les autres. Si vous savez les exploiter avec flexibilité, vous arriverez plus facilement à traverser les crises. «Les innovations qui s'imposent – que ce soit au niveau des produits, des processus ou du marketing – doivent faire l'objet d'une réflexion en profondeur et d'un ciblage bien précis», indique Felix Heimgartner.

 

Précédent
  • Stefan Käsermann est responsable Clientèle entreprises pour la Suisse du Nord-Ouest chez Raiffeisen. Il conseille les entreprises suisses depuis 25 ans.
  • Felix Heimgartner est responsable Stratégie et responsable de la région Espace Mittelland au Raiffeisen Centre des Entrepreneurs (RCE) et un ancien entrepreneur du secteur MEM.
Suivant