L'économie en temps de crise

Sept facteurs pour maîtriser les crises

Imprimer

La pandémie de coronavirus oblige les PME suisses à revoir leurs modèles d'affaires et les oblige à trouver des idées novatrices et à être flexibles. Renforcez la résistance aux crises de votre entreprise grâce à sept facteurs clés pour réussir dans la nouvelle normalité.

 

Les crises accélèrent le changement

La pandémie de coronavirus a mis les PME face à des défis énormes et de toutes sortes: chaînes d'approvisionnement brisées, fermetures de locaux, baisse des ventes, télétravail ... Force est néanmoins de constater que la plupart des entrepreneurs ont su s'adapter aux nouvelles conditions: plus des trois quarts des PME suisses gravement touchées par la pandémie ont remanié leur modèle d'affaires. Pour la plupart d'entre elle, cette réorientation leur permettra probablement de survivre à la crise. Une enquête auprès des chefs d'entreprise et des indépendants à l'automne 2020 a également révélé que près d'un tiers des PME ont intensifié leurs efforts de prospection de la clientèle dès les premiers mois de la pandémie. Un tiers ont également investi dans la digitalisation et l'automatisation. Une fois de plus, on constate que la crise accélère le changement: la priorité est notamment à la digitalisation des processus – à la fois internes et externes, vis-à-vis des clients.

 

7 conseils pour faire face aux crises

Plusieurs mesures aident les entreprises à mieux surmonter les crises. Selon une étude de la Haute école spécialisée de Berne, les sept facteurs suivants renforcent leur résistance aux crises:

 

1. Un vaste réseau de fournisseurs et des stocks suffisants

Les entreprises à forte création de valeur et disposant d'un vaste réseau de fournisseurs ont mieux traversé la crise. En revanche, dépendre d'un petit nombre de partenaires ou de fournisseurs étrangers est un facteur négatif. Par exemple, la perte de maillons dans la chaîne de valeur en amont a entraîné l'arrêt des livraisons de matières premières de l'étranger. 

 

2. Diversifiez votre portefeuille de clients et misez sur différents canaux de distribution

Les entreprises résistantes aux crises servent différents groupes de clients et ont des commandes ou ventes récurrentes. En revanche, les entreprises qui comptent peu de (gros) clients et celles qui se concentrent sur un seul segment de marché sont moins bien loties dans les temps difficiles.

 

3. Développez vos infrastructures de communication digitale

Lorsque les magasins et les salles d'exposition sont fermés et les salons commerciaux sont annulées, il est difficile d'atteindre les clients. Il est alors d'autant plus important de disposer de canaux alternatifs. Communiquer avec la clientèle via des canaux digitaux – tels que les réseaux sociaux – est particulièrement crucial.

 

4. Encouragez les modèles de travail digitaux, tels le home-office

La pandémie a contraint bien du monde à travailler depuis chez soi. Cela nécessite certaines conditions-cadres matérielles et organisationnelles du côté de l'employeur: ordinateurs portables ou tablettes, accès à distance aux données de l'entreprise, utilisation d'outils collaboratifs. 

 

5. Diversifiez vos sources recettes

Les gros risques, que ce soit du côté des produits ou des clients, sont à réduire autant que possible. Une meilleure diversification, combinée à une offre indépendante du lieu et de l'heure – par exemple services de livraison ou portail de prestations en ligne – sont des solutions gagnantes, et pas seulement en temps de crise. 

 

6. Assurez-vous un financement à long terme

Les entreprises disposant de liquidités suffisantes réussissent à mieux traverser différentes crises. Faibles coûts fixes, processus optimisés, formes de financement alternatives (leasing, crowdfunding) sont autant d'avantages.

 

7. Soyez créatif et ouvert au changement

La souplesse organisationnelle permet aux entreprises de mieux résister aux crises. Cela inclut une ouverture fondamentale au changement, et la capacité d'adopter des solutions inédites, même sous certaines restrictions.