Classe d'actifs du mois: Placements alternatifs

Classe d'actifs du mois: Placements alternatifs

Il n'y a pas que le prix de l'or qui bénéficie de la faiblesse du dollar US, de la baisse des taux d'intérêt et des incertitudes géopolitiques. Les mêmes facteurs sont également favorables à une autre «monnaie alternative»: le Bitcoin.

Le prochain cycle de bulle en vue?

La nouvelle de sa mort était prématurée. Après que la cryptomonnaie ait perdu plus de 80 % de sa valeur entre décembre 2017 et décembre 2018, tous se sont joints aux habituelles Cassandre qui commentaient l’éclatement «prévisible» d’une bulle: c’était devenu un fait.

Le cours du Bitcoin augmente (une fois de plus) de manière exponentielle

Le cours du Bitcoin augmente (une fois de plus) de manière exponentielle

Sources: Bloomberg, CIO Office Raiffeisen Suisse

Entretemps, il faut de nouveau revoir son jugement. Car le Bitcoin a vécu une vraie renaissance au cours des derniers mois. Depuis le début de l’année, la valeur de la monnaie digitale a quasiment quadruplé. Fin juin s’ensuivit alors une chute d’un quart de la valeur en l’espace de quelques heures, de l’ordre des heurts auxquelles les partisans du Bitcoin sont habitués. Qu’est-ce qui explique la nouvelle tendance à la hausse? En tant que prétendue monnaie de remplacement, le Bitcoin (et d’autres cryptomonnaies) bénéficie des mêmes soutiens que le prix de l’or: la faiblesse du dollar US, le nouvel assouplissement de la politique monétaire globale, et la baisse des taux d’intérêt ainsi que l’augmentation des incertitudes géopolitiques. Ces dernières semaines, l’annonce du géant technologique américain Facebook de préparer sa propre «monnaie mondiale» digitale sur la base de la technologie de la blockchain, a constitué un catalyseur supplémentaire. La question reste ouverte de savoir dans quelle mesure le Bitcoin pourra en profiter à long terme. Mais il est clair que cela reste volatil!