Adages boursiers

«Lors de toute ruée vers l'or, n'investis pas dans les orpailleurs, mais dans les vendeurs de pelles et de pioches»

Beaucoup d'investisseurs se passionnent pour les thèmes qui font l'actualité, espérant faire fortune rapidement. Comme le souligne un adage boursier bien connu: «Lors de toute ruée vers l'or, n'investis pas dans les orpailleurs, mais dans les vendeurs de pelles et de pioches». Que signifie au juste ce conseil?

Cette phrase est d'André Kostolany, un des experts en bourse et en finances les plus célèbres, qui a longtemps travaillé en tant que chroniqueur et journaliste. Beaucoup de citations légendaires sur le monde de la bourse lui sont attribuées. Roland Kläger, responsable Investment solutions, nous explique quelle part de vérité se cache dans cette affirmation.

Monsieur Kläger, que signifie cet adage sur les orpailleurs?

R. K.: Ce dicton souligne qu'il est plus judicieux, lors d'une ruée vers l'or, d'investir dans l'outillage nécessaire pour trouver de l'or. Autrement dit, si tout le monde prend le train en marche et succombe à la fièvre de l'or, les ventes de pelles et de pioches augmenteront fortement, dans la mesure où les orpailleurs ont besoin de ces outils pour chercher de l'or. Investir dans les fabricants de pelles et de pioches sera donc rentable – peu importe que les orpailleurs trouvent de l'or ou non. 

Quel est le niveau de vérité de ce dicton?

Voici un exemple: l'avènement d'Internet, au début des années 1990, a créé le besoin de rechercher les informations souhaitées parmi les innombrables contenus disponibles sur le web. D'où la nécessité de développer des moteurs de recherche. C'est ainsi qu'est né le modèle d'affaires de Yahoo et de Google, qui est aujourd'hui omniprésent et leader du marché appartenant au groupe Alphabet. Ou prenons le thème des crypto-monnaies: au lieu de faire des placements dans les crypto-monnaies comme le bitcoin, dont la valeur est susceptible de connaître d'importantes fluctuations, il vaut mieux investir dans la technologie blockchain sous-jacente, respectivement dans les entreprises actives dans ce domaine. La véracité de cet adage est donc indéniable.

 

Pour sortir du niveau métaphorique: pourquoi investir dans l'or?

Investir non seulement dans la pelle, mais également dans l'or, n'est pas une mauvaise chose. Dans ce contexte, il faut souligner le mot-clé «corrélation»: l'évolution de la valeur d'un titre ou d'un placement peut avoir une grande influence sur les autres, sachant que les marchés financiers sont étroitement imbriqués. Plus la corrélation – et donc l'interdépendance entre deux placements – est élevée, plus le risque total pour l'investisseur est élevé. En effet, le risque demeure que les placements perdent tous de la valeur, en cas d'évolution négative, sachant qu'ils sont liés aux autres (donc corrélés).
En revanche, l'or affiche une corrélation faible avec les autres catégories de placement. En d'autres termes, si les cours des titres évoluent dans une certaine direction, le prix de l'or ne suit généralement pas. Il augmente même dans certains cas, si les cours des actions baissent. On parle alors d'une corrélation «inverse» ou «négative». Cela peut donc faire sens de diversifier le portefeuille en y rajoutant de l'or, afin de minimiser le risque.

 

Les fonds Raiffeisen Gold ETF Solid Gold et Solid Gold Ounces offrent une possibilité simple d'investir dans le métal jaune. Par ailleurs, l'or est déposé physiquement et peut être livré en cas de besoin.

Roland Kläger - Responsable Investment solutions chez Raiffeisen Suisse