La durabilité vécue par les PME suisses

Réinventer le bois de hêtre

Imprimer

Fagus Suisse est une pionnière: grâce à elle, le hêtre suisse est passé de bois de chauffage à un précieux matériau de construction. Pour y parvenir, cette start-up jurassienne a développé une nouvelle méthode de traitement. Le procédé s'est révélé avantageux lors de la recherche de moyens.
 

Bois de hêtre indiscipliné

Le hêtre est l'essence feuillue la plus répandue en Suisse. Cependant, son bois, difficile à travailler, a longtemps été considéré comme impropre à la construction. «Le bois de hêtre est tordu et très dense», explique Eric Müller, CEO de Fagus Suisse SA. «Avec des outils conventionnels, il est presque impossible de produire de longues planches sans fissures ni déformations.» Jusqu'à récemment, le hêtre suisse n'avait que deux utilisations: comme bois de chauffage, ou comme exportation vers l'Asie, où il sert à fabriquer des meubles bon marché.

Précédent
  • Le bois de Fagus est aussi solide que l'acier ou le béton – Eric Müller, CEO de Fagus Suisse, sur un composant fini de son entreprise.
  • Cette start-up a développé une toute nouvelle méthode de traitement du bois de hêtre. Jusqu'à récemment, le hêtre suisse était soit exporté, soit brûlé.
  • A l'usine Fagus des Breuleux (JU), le hêtre est transformé en un matériau de construction performant: ce bois est en effet trois fois plus dur que l'épicéa ou le sapin.
  • Le CEO Eric Müller, qui travaillait auparavant dans l'informatique, a personnellement contribué au développement du système de production, entièrement automatisé.
  • La première usine de bois dur de Suisse a ouvert ses portes au printemps 2020, largement financée par la Banque Raiffeisen Winterthur.
Suivant

    Construire en bois: une mégatendance

    Une situation absurde, se sont dit quelques propriétaires forestiers et exploitants de scieries; ils ont alors fondé Fagus Jura (aujourd'hui Fagus Suisse) en 2014. Objectif de la start-up: produire des matériaux de haute qualité à partir du hêtre, pour la construction locale. Des études de marché les ont confortés dans leur ambition. «Bâtir en bois, est aussi devenu une mégatendance en Suisse», affirme Eric Müller. «Les communes, les cantons et les maîtres d'ouvrage privés ont de plus en plus recours à des matériaux de construction durables.» A cela s'ajoute que depuis 2015, la réglementation anti-incendie n'impose plus de limites de hauteur aux structures en bois. Aujourd'hui, il existe même des tours de bureaux en bois! «La demande de bois de construction haute performance a donc fortement augmenté.» Par ailleurs, le hêtre est extrêmement résistant, trois fois plus que l'épicéa ou le sapin.

    Quatre années de recherches intensives ont débuté, avec des partenaires de haute volée comme l'EPF, l'Empa et la Haute école spécialisée de Bienne. A l'automne 2018, la solution était trouvée: le collage bidimensionnel. Par ce procédé, une multitude de petites lattes de bois sont collées ensemble pour former une grande poutre. Résultat: un matériau de construction capable de remplacer l'acier ou le béton.

     

    Digitalisation et mécanique de pointe, pour un traitement sur mesure

    Toutefois, pour obtenir un produit compétitif et abordable, un système de production entièrement automatisé était nécessaire. Un énorme défi: «Personne avant nous n'avait osé s'essayer à la transformation industrielle du hêtre», déclare Eric Müller. Après la méthode de traitement, il s'agissait de développer le processus de fabrication. Le CEO s'en est chargé lui-même. «Je ne viens pas de la menuiserie », explique cet homme de 56 ans, «mais de l'informatique». Eric Müller a conçu un processus de production spécifique, et a relié les différentes machines entre-elles. En coopération avec leurs fabricants, il s'est également occupé des interfaces digitales.

    Mais des outils sur mesure étaient également nécessaire. Eric Müller: «Aucune des machines n'avait été conçue pour le bois de hêtre.» La raboteuse, par exemple, a dû être recalibrée pour traiter de petits morceaux de bois, les moyens de transport pour les pièces tordues. «A cause de la densité du hêtre, presque toutes les machines doivent être plus puissantes.»

     

    Financement grâce à une limite de crédit Raiffeisen

    Ces installations complexes exigeaient naturellement des moyens financiers appropriés. C'est principalement la Banque Raiffeisen Winterthur qui les a fournis: appuyée par une garantie de l'Office fédéral de l'environnement, elle a accordé une limite de crédit de 3 millions de francs. «Nous sommes toujours intéressés par les projets originaux», expliquent Robert Merz, responsable clientèle entreprises, et Andrea Herzog, conseillère clientèle entreprises. Bien entendu, l'aspect écologique était particulièrement convaincant: «En tant que banque coopérative, très active dans les opérations hypothécaires, la durabilité dans la construction nous tient à cœur.»

    Lorsque Fagus Suisse s'est rendue chez Raiffeisen, les études techniques étaient déjà bien avancées; la start-up les avait d'ailleurs financées principalement avec des fonds propres. «L'avancement des études préparatoires nous a également séduits», déclarent Robert Merz et Andrea Herzog, «L'entreprise prouvait ainsi son sérieux.» Par ailleurs, «la communication avec Fagus Suisse a été très transparente; nous avons obtenu une bonne idée du modèle d'affaires et des débouchés.»

     

    Investissement dans un projet générationnel

    Chez Fagus aussi, on est enthousiaste: «Nous recherchions un partenaire bancaire qui croit en notre idée et qui soit prêt à accompagner notre entreprise», explique Eric Müller. «Raiffeisen a investi dans un projet générationnel.»

    En mars 2020 Fagus Suisse a commencé à produire ses matériaux de construction en hêtre, aux Breuleux dans le Jura. Prochaine étape de croissance: le traitement d’autres bois durs. «Nous espérons également coller du bois de frêne ou de chêne selon notre procédé», explique Eric Müller. Le secteur du bâtiment en Suisse devrait donc utiliser encore plus de bois local.

     

    3 projets phares de Fagus Suisse

    Précédent
    • Patinoire de Porrentruy – Principaux piliers et poutres de l'annexe et des tribunes
    • Bâtiment administratif de la Confédération à Ittigen – Piliers haute performance au rez-de-chaussée
    • Empa Nest Dübendorf – Murs et plafonds
    Suivant
      Usine de Fagus Suisse SA
      Fagus Suisse SA

      Cette start-up produit des éléments pour la construction en bois ainsi que des pièces pour l'aménagement intérieur et le mobilier. Sa matière première: le bois feuillu issu des forêts suisses, en particulier le hêtre. En mars 2020, l'entreprise créée en 2014 a ouvert sa première usine aux Breuleux (JU). Ses actionnaires sont des propriétaires forestiers, des bureaux d'architectes et d'ingénieurs ainsi que des entreprises de construction et des investisseurs privés.