Digitalisation – la mutation se poursuit

Digitalisation – la mutation se poursuit

Imprimer

La digitalisation apporte des changements de plus en plus profonds au sein de l'économie mondiale et touche tous les secteurs, toutes les branches, toutes les entreprises, et même notre vie quotidienne depuis bien longtemps déjà.

 

La digitalisation est présente dans notre quotidien

Les nouvelles selon lesquelles un ordinateur quantique construit par Google a été en mesure de résoudre, pour la première fois, un problème qui dépasse la capacité de calcul des meilleurs ordinateurs ordinaires font la une. Pour les néophytes, il est quasi inimaginable comment un tel ordinateur avec des bits quantiques supraconducteurs peut maîtriser des opérations de calcul à l'aide de processus relevant de la mécanique quantique. A l'avenir, ces ordinateurs quantiques ne joueront aucun rôle dans notre vie quotidienne et ne seront pas non plus utilisés en dehors de la recherche et de la science.

Mais l'exemple de l'ordinateur quantique démontre l'immense dynamique qui sous-tend la digitalisation. Les limites du possible ne cessent de reculer. Ce qui paraît encore impossible aujourd'hui, le sera sans doute demain. Cela ne touche pas seulement les technologies de pointe. L'évolution rapide dans la digitalisation se manifeste de manière insidieuse dans notre vie quotidienne à notre insu. Aujourd'hui, nous faisons machinalement des choses qui étaient encore inimaginables, il y a quelques années.

Vite commander de nouvelles chaussures chez Zalando, se servir de l'app bancaire pour payer l'addition du restaurant, contourner un embouteillage grâce à un nouvel itinéraire proposé par le système de navigation ou accéder au téléphone portable par reconnaissance faciale, ce ne sont que quelques exemples des applications digitales désormais indispensables dans notre quotidien.

La digitalisation est bel et bien là dans notre quotidien et elle nous offre de nombreuses opportunités: on peut créer des modèles d'affaires nouveaux et repenser les processus traditionnels. Le système des taxis Uber, par exemple, a bien bouleversé l'approche établie de toute une branche de l'économie. Ou encore Airbnb qui est devenu un défi de taille pour l'hôtellerie classique. D'autres changements majeurs nous attendent et les voitures autonomes n'en sont qu'à leurs premiers débuts.

En effet, l'accès digital permet de remodeler les secteurs de l'économie qui n'avaient guère évolué pendant des décennies ou plus encore. Et l'accès se généralise de plus en plus. Ces quinze dernières années, la part d'utilisateurs internet a triplé et celle des foyers disposant d’un accès internet est passée, sur la même période, d'environ 17 % à près de 57 %. Ce dernier chiffre est très parlant: dans les pays industrialisés, 87 % des foyers ont accès au world wide web, mais dans les pays des marchés émergents, ce chiffre descend à 47 %. Un immense potentiel de digitalisation sommeille encore et ne tardera pas à se déployer les années à venir.

 

Indice de digitalisation 

Indice de digitalisation en termes d'intégration dans les entreprises

Sources: Commission européenne, Raiffeisen Suisse Investment Advisory

Nul doute que la digitalisation ne cessera de progresser. Des octets et des bits, même quantiques, gagneront en importance et le traitement des données électroniques sera, bien plus qu'aujourd’hui, la base de nombreux modèles d'affaires de demain. Soyons clairs à ce propos: la voie qui s'ouvre est semée d'embûches; des revers seront donc inévitables. Les soucis accrus concernant la protection de grandes quantités de données, en partie très personnelles et sensibles, pourraient impliquer un durcissement de la législation, car la mise en œuvre concrète de la digitalisation est susceptible de provoquer de graves problèmes. Prenons l'exemple des voitures autonomes qui ont déjà causé des accidents de la route.

En effet, il y a déjà eu des scandales liés à l'abus de données personnelles par le passé et même un accident mortel impliquant une voiture Uber autonome. Ces exemples démontrent clairement que les soucis sont fondés et que la digitalisation s'accompagne de nombreux risques. Les nouvelles technologies telles que la motorisation ou l'aviation n'ont pas toujours apporté que du bien. Notre société doit prendre conscience des risques sous-jacents et apprendre à les gérer.

Nous sommes donc convaincus que la digitalisation ne sera pas arrêtée. Il est donc important de ne pas se laisser écraser, mais plutôt de sauter dessus – tant dans votre vie quotidienne que dans vos décisions d'investissement personnelles.

 

Mise en œuvre: fonds en actions «Franklin Technology Fund»

Il s'agit d'un fonds en actions international et proche de l'indice de référence axé sur les entreprises à grande capitalisation dans le secteur de la technologie de l'information. Le portefeuille largement diversifié compte entre 60 et 90 positions.

+  Opportunités                                   

–  Risques

  • L'équipe mise en place chez Franklin dispose d’une longue expérience dans l'industrie et peut se rendre rapidement sur les lieux pour des analyses, vu sa proximité avec Silicon Valley.
  • Tant le portefeuille que l'indice de référence sont fortement axés sur les titres américains. Or, les entreprises génèrent leur chiffre d'affaires à l'échelle mondiale. 
  • Dans les phases de marché en forte baisse, aussi bien le taux de référence que le groupe de comparaison devraient dépasser le fonds en raison de son caractère cyclique.
  • Les investissements sont effectués en monnaies étrangères et donc soumis aux fluctuations du cours des actions ainsi que du taux de change.                                  

 

Conseils personnalisés

Vous avez des questions ou souhaitez de plus amples informations sur ce thème de placement? Profitez vous aussi des offres remarquables de votre Banque Raiffeisen.

 

 

Les contenus ci-dessus sont destinés à des fins commerciales et d'informations. Vous trouverez de plus amples informations juridiques ici.