«Messages clés» – Notre vision des marchés

«Messages clés» – Notre vision des marchés

Encore aucune occasion (d'achat): Le ton plus acerbe dans les propos de Trump a surpris le marché des actions au mois dernier. Ce dernier est en cours de consolidation. Nous restons légèrement sous-pondérés jusqu’à nouvel ordre.

Le conflit commercial s'envenime

Le différend entre les USA et la Chine a atteint un nouveau niveau d'escalade ces dernières semaines. Le président américain Donald Trump a une fois de plus resserré la vis des tarifs douaniers et la Chine a répondu par des mesures douanières supplémentaires. Un accord rapide devient toujours plus improbable, car le conflit est plus qu'une (simple) guerre commerciale. Les deux parties ne souhaitent pas perdre la face. Seule une pression accrue de la part des marchés financiers aboutira à une «solution». La croissance économique souffrira des deux côtés cette année en raison de ce différend.

 

Chiffres positifs de croissance

Le produit intérieur brut suisse a surpris positivement au premier trimestre 2019, augmentant de 0,6 %. Le reste de l'Europe et le Japon ont également annoncé des données de croissance réjouissantes en mai. Jusqu'ici, il n'existe aucune tendance durable à la stabilisation, selon les indicateurs avancés. L’économie mondiale poursuit donc son chemin de la croissance, plus lent qu’à l'année précédente.

 

Les élections européennes, (presque) sans intérêt

La vague, tant redoutée, du populisme a échoué lors des élections européennes. Or, le futur parlement européen est plus fragmenté que jamais. Les marchés financiers y ont accordé que peu d’intérêt. Les regards se tournent à présent sur Bruxelles et les changements de personnel – beaucoup plus importants pour les marchés. En effet, la Banque centrale européenne devra repourvoir le poste de directeur jusqu'à l'automne. Une élection d'un «faucon» à sa tête aura d'importantes répercussions sur la politique monétaire européenne.

Une saison des bénéfices qui se termine bien:

La saison des publications pour le premier trimestre est terminée, et les résultats sont plutôt positifs, contrairement aux attentes. Les bénéfices des entreprises aux USA ont légèrement augmenté, tandis que ceux en Europe et au Japon ont stagné. Les ventes ont augmenté dans toutes les régions. La récession, tant redoutée, des bénéfices devrait pouvoir être évitée dans le courant de l'année, en l'absence d'une euphorie en ce qui concerne les perspectives des résultats ces prochains mois.

 

Encore aucune occasion (d'achat)

Le ton plus acerbe dans les propos de Trump a surpris le marché des actions au mois dernier. Ce dernier est en cours de consolidation,  devrait durer un certain temps et provoquer de nouveaux revers. Les niveaux de cours plus bas devraient créer des occasions pour des achats tactiques d'actions. Nous restons légèrement sous-pondérés jusqu'à nouvel ordre, y compris pour les obligations, encore moins attrayantes récemment après les gains de cours.