Adages boursiers

«Boursicoter à tort et à travers peut vous ruiner»

Cet L'adage boursier «Attention: boursicoter à tort et à travers peut vous ruiner» est-il toujours vrai? Christoph Kuhn, responsable Gestion de portefeuille chez Raiffeisen Suisse, y répond dans notre entretien.

Ch. Kuhn vous explique quelles sont les conséquences pour votre dépôt si vous achetez et vendez des titres en permanence, quel est le degré de véracité de l'adage mentionné et quelles leçons que vous pouvez en tirer.

 

D'où vient cet adage?

«Attention: boursicoter à tort et à travers peut vous ruiner» est une citation d'André Kostolany, expert financier, boursier ainsi que journaliste. Elle signifie qu'il ne sert à rien de redisposer en permanence son portefeuille car cela entraîne des frais de transaction, qui deviennent importants lorsque l'on boursicote fréquemment.

Quel est son degré de véracité?

Les professionnels de la bourse peuvent toujours tirer avantage de ce proverbe. Celui-ci met en garde contre les coûts et les impôts de ce boursicotage, mais surtout, il déconseille d'être trop actif. En effet, les investisseurs sont enclins à agir de manière procyclique, c'est-à-dire qu'ils suivent les tendances. Ils saisissent l'occasion en cas de tendance haussière mais achètent trop cher, ayant loupé le bon moment. Enfin, ils vendent les actions lorsque les cours baissent, à nouveau trop tard, dans la plupart des cas. En d'autres termes, Il est extrêmement difficile de trouver le bon timing pour une durée de détention à court terme. Cependant, il s'est toujours avéré efficace d'investir sur le long terme. La NZZ a récemment publié un article à ce sujet qui concluait à propos du SMI: quiconque a investi dans des actions du SMI pendant au moins six ans, n'a encore jamais essuyé de perte. Même si l'investisseur a acheté des titres le jour d'une hausse record, puis a vécu un krach comme la bulle Internet ou la crise financière, il a recouvert ses pertes au bout de six ans et s'est retrouvé gagnant. Cela ne signifie cependant pas qu'il ne faut pas régulièrement contrôler sa stratégie de placement et l'ajuster si nécessaire. Lisez ici en détail pourquoi un horizon de placement à long terme fait sens.

Que doit alors faire l'investisseur?

La patience et la discipline de se tenir coûte que coûte à sa stratégie de placement sont les grandes vertus de tout investisseur performant. Pour les investisseurs privés, il est généralement difficile de garder patience et de rester investi alors que les marchés sont en récession. D'autre part, le dépôt doit être orienté de manière optimale vers les événements qui dominent le marché. Enfin, nous recommandons aux clients qui n'ont que peu d'intérêt, de temps ou de connaissances à consacrer de façon intensive à leurs dépôts, de conclure un mandat de gestion de fortune ou un fonds stratégique. Ainsi, ils peuvent déléguer leurs décisions à la Banque et restent investis de manière adéquate au contexte boursier, en fonction de leur stratégie de placement. Sachant que le mandat dispose d'une «all-in-fee», il permet de saisir les opportunités du marché de manière active, sans se ruiner en boursicotant.

 Christoph Kuhn - Responsable Gestion de portefeuille chez Raiffeisen Suisse