Pack de soutien aux PME, à l'heure du coronavirus

3 conseils pour le règlement de la transmission à l'heure du coronavirus

Imprimer

Toute transmission d'entreprise à l'heure du coronavirus conjugue un défi interne déjà notable en temps normal et les conséquences difficilement prévisibles d'un choc exogène. Vous vous demandez peut-être, à juste titre, si vous pouvez encore transmettre votre entreprise dans ce contexte. La réponse de nos experts est affirmative, à condition d'appliquer ces trois conseils.

 

1. Prenez votre temps

Dans l'absolu, rien ne s'oppose à ce que vous commenciez petit à petit à planifier la transmission de votre entreprise – après tout, le processus de transmission dure souvent plusieurs mois, voire quelques années. Cependant, si vous l'aviez déjà entamé avant le début de la pandémie, mieux vaut être prudent et suspendre peut-être temporairement les opérations. Prenez votre temps et employez-vous à maintenir la stabilité et les liquidités de votre entreprise. Relancez votre projet de transmission une fois que votre entreprise aura renoué avec un cadre plus ordonné. Cela peut prendre plus ou moins de temps selon le secteur. Dans tous les cas, il est capital que vous communiquiez de manière transparente avec votre famille, vos collaborateurs, votre clientèle, vos fournisseurs et vos repreneurs potentiels. Informez-les des prochaines étapes – la confiance s'en trouvera renforcée.

 

2. Vérifiez votre modèle d'affaires

Cela vous semble peut-être tenir du cliché, mais considérez la crise comme une opportunité. Remettez en question le modèle d'affaires de votre entreprise et, si nécessaire, cherchez des moyens pour l'affûter ou l'adapter. Posez-vous un certain nombre de questions: quels sont les secteurs opérationnels rentables? Quels nouveaux produits, marchés et segments de clientèle pourraient, à long terme, renforcer la compétitivité de votre entreprise? Pouvez-vous investir dans des systèmes digitaux et automatisés pour mieux faire face aux crises? Votre entreprise sera ainsi parée pour l'avenir et aura éventuellement davantage de valeur à long terme.

 

3. Adressez-vous à des spécialistes pour les questions d'estimation et de financement

Compte tenu des incertitudes persistantes, une évaluation pertinente des risques est quasiment impossible pour beaucoup de PME à l'heure actuelle. C'est pourquoi il est recommandé d'attendre un peu que la situation se soit normalisée avant de faire estimer votre entreprise et de fixer son prix. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas attendre, procédez à l'aide de scénarios – worst case, base case, best case – et fixez des conditions de reprise et des modèles de financement pour chaque scénario avec l'acheteur potentiel. A noter: si vous avez fait appel à un crédit COVID-19, il se peut que le choix de modèles de financement autorisés soit plus limité. En cas de doute, adressez-vous à des professionnels qui vous permettront d'avoir une base décisionnelle pour la suite de la procédure.