La place économique suisse est très attractive

Industrie MEM: peut-elle se lancer dans la course au rattrapage?

Près de la moitié des entreprises MEM ont enregistré des annulations de commandes pendant le confinement. Plus d'un tiers des membres de Swissmem tablent sur une perte pour 2020. Les CEO se sont montrés modérément optimistes, lors d'une rencontre organisée par le Raiffeisen Centre des Entrepreneurs (RCE), réunissant des entreprises de l'industrie MEM.

Le conseil de crise est activement utilisé

Et les plus de 300'000 employés de la branche MEM ressentent également les impacts de la crise. Leur taux de chômage atteint 4,5 %, ce qui est nettement plus élevé que la moyenne (3,4 %). Les Raiffeisen Centres des Entrepreneurs ont proposé leur aide dès le début de la crise. Les offres comme le conseil en situation de crise ont été fortement sollicitées. Dans le cadre d'un entretien avec Matthias Weibel, le directeur des RCE, les propriétaires et CEO se montrent désormais optimistes. Bien qu'il soit encore difficile d'évaluer si la course au rattrapage sera fructueuse ou non sur la base des entrées de commandes.

La force d'innovation est décisive

Ce n'est pas la première fois que l'industrie MEM (industrie des machines, des équipements électriques et des métaux) doit s'adapter à une situation difficile. Les ventes sur les principaux marchés ont ralenti l'an dernier (la part d'exportations s'élevant à 80 %). Les chocs provenant des taux de change, de même que l'abandon du taux plancher, ont mis ce secteur à rude épreuve. Les marges déjà relativement faibles ont continué de baisser. Pendant la crise, les entrepreneurs se concentrent sur leur propre force d'innovation et l'indépendance de leurs chaînes de production. Matthias Weibel, directeur des RCE, est convaincu que c'est cette faculté de s'adapter qui permettra finalement de surmonter la crise.