Bien anticiper et aborder la planification de la transmission

Imprimer

Qu' arrivera-t-il à votre entreprise à l'avenir? Le règlement de la succession fait partie des tâches les plus délicates de la vie d'un entrepreneur. De plus, elle prend surtout du temps. Selon la situation initiale, la planification et la mise en œuvre peuvent prendre cinq ans ou même plus. Vous pouvez lire dans notre article les préparatifs nécessaires pour avoir assez de temps.

Comment préparer au mieux votre succession

1. Préparez votre entreprise à la transmission.

2. Planifiez vos revenus futurs.

3. Trouvez et préparez votre successeur.

4. Réfléchissez à la forme juridique de la société.

5. Préparez le financement de la transmission.

 

1. Préparez votre entreprise à la transmission.

La transmission, c'est comme un déménagement: C'est l'occasion de se débarrasser de tout ce qui n'est pas indispensable. Parce que votre entreprise doit être «fit et lean» le jour X et donc prête à la cession ou à la transmission. Ce qui veut dire que vous devez rationaliser votre structure organisationnelle et vous débarrasser de tout ce qui n'est pas nécessaire au fonctionnement de l'entreprise. Il peut s'agir, par exemple, de biens immobiliers, de participations ou de coopérations. Votre successeur ne souhaite pas un magasin général, mais une entreprise clairement axée sur son cœur de métier. L'acheteur ne veut pas non plus acheter de l'argent. Réduisez donc vos liquidités de manière judicieuse autant que possible.

 

Rester moderne et investir

Continuez à faire les investissements nécessaires, même si vous avez l'intention de vendre votre entreprise dans un avenir prévisible. En effet, une entreprise dotée d'une infrastructure moderne et adaptée et d'un personnel formé se vend mieux.

 

Présenter des comptes annuels transparents

Présentez-vous les rapports de vos comptes annuels en y incluant d'éventuels allègements fiscaux? Si tel est le cas, vous devez opter pour des comptes annuels transparents au moins cinq ans avant la vente votre entreprise. Réduisez progressivement vos réserves latentes. Après tout, une situation de rendement saine est le critère le plus important pendant l'évaluation de votre entreprise 

Certains pièges peuvent être évités si les conséquences fiscales sont abordées à un stade précoce et de manière ciblée dans le processus de succession.

 

2. Planifiez vos revenus futurs.

L'AVS, la caisse de pension et votre patrimoine libre doivent vous garantir le niveau de vie souhaité lorsque vous ne travaillez plus. La planification de la prévoyance en temps opportun vous permettra de savoir comment vos revenus, vos dépenses et votre patrimoine évolueront à la retraite et à quelles conditions celle-ci sera possible. Les éventuels écarts de revenus peuvent ainsi être comblés et les liquidités excédentaires de votre entreprise versées à votre caisse de pension exonérées d'impôt.

Une grande partie du patrimoine se trouve dans l'entreprise pour de nombreux propriétaires. Une planification prospective permet d'améliorer considérablement la marge de négociation, de sorte que vous ne dépendez pas uniquement du produit de la vente.

 

3. Trouvez et préparez votre successeur.

Qui doit continuer à diriger votre entreprise? Les collaboratrices et collaborateurs, des membres de votre famille ou des tiers? Traitez cette question en temps utile. Ainsi, vous gardez toutes les options de transmissions ouvertes et sans pression. Vous n'envisagez pas de vendre à des tiers? Si tel est le cas, vous devez intégrer vos successeurs potentiels à l'équipe de management à un stade précoce et les lier à votre entreprise Envisagez également une participation par anticipation, par exemple via un modèle d'actionnariat attractif. Remarque très importante: Rendez autonomes vos successeurs pour leur permettre de remplir leur future mission. Les bons professionnels ne sont pas forcément des cadres dirigeants nés. Donnez-leur la chance d'acquérir les connaissances qui leur manquent. Cela prend aussi du temps.

 

4. Réfléchissez à la forme juridique de la société.

Le droit des sociétés joue un rôle de premier plan dans toute transmission d'entreprise. Par ailleurs, la vente ou la succession, par exemple, d'une société de personnes (telle qu'une société en nom collectif) a généralement des conséquences fiscales – si, par exemple, des réserves latentes sont liquidées. Là aussi, le principe est le suivant: il est donc crucial de planifier un changement de forme juridique de la société à temps. Veuillez également noter qu'une fois que vous avez changé une société de personnes en personne morale, elle ne peut être vendue exonérée d'impôt qu'au bout de cinq ans. Ce délai de blocage s'applique en cas de scission d'une succursale d'une personnelle morale en une nouvelle société de capitaux (par exemple, société d'exploitation, société immobilière).

 

5. Préparez le financement de la transmission.

Les acheteurs n'ont pas toujours les capacités de financer entièrement le coût par leurs propres moyens. Vous êtes donc concerné par les questions de financement en tant que vendeur. Si un crédit bancaire conventionnel est envisagé, le tout dépendra du prix demandé et des compétences du successeur. La Banque finance normalement jusqu'à 60 % du prix d'achat. La règle d'or est que vous devriez être en mesure de rembourser le prêt à partir du cash-flow disponible sur une période de cinq à sept ans. Si les capitaux propres et le prêt bancaire ne suffisent pas, vous pouvez aider l'acheteur à financer le solde en lui accordant un prêt contractuel (appelé prêt vendeur). Si vous souhaitez transmettre votre entreprise à des collaboratrices et collaborateurs, la planification du financement commence plus tôt: Les programmes de participation et les augmentations de salaire correspondantes aident les successeurs à constituer des capitaux propres. Prenez ces mesures en temps utile afin d'éviter que le manque de financement ne compromette les chances de succès de la transmission.

 

Un entretien personnel donne une orientation

Une transmission d'entreprise soulève de nombreuses questions. Nous serions ravis de vous offrir une première consultation avec le Raiffeisen Centre des Entrepreneurs (RCE). Vous pourrez ainsi échanger des idées avec un expert qui est également entrepreneur et connaît la situation de par sa propre expérience.

Comment les autres PME ont-elles résolu leur succession?

Transmission de l'entreprise familiale

Un processus long mais réussi

Aux termes de longs préparatifs et après avoir surmonté de nombreux obstacles, Peter et Hansjörg Plüss ont transmis l'œuvre de toute une vie à un proche et à deux collaborateurs de longue date.

Vers l'article

Vente anticipé de l'entreprise pour Hiestand Hauswartungen

Anticiper la vente de son entreprise: une décision mûrement réfléchie

Patrick Hiestand avait anticipé la vente de son entreprise, mais le moment venu, il ne lui a pas été facile de franchir le pas.

Vers l'article