Combien coûte une rénovation énergétique?

Combien coûte l’isolation d’une façade? Combien doit-on prévoir pour un nouveau chauffage? Le meilleur moyen de savoir quelles mesures de rénovation sont avantageuses, sur le plan énergétique et pour savoir à combien se chiffrent les investissements nécessaires, est de faire réaliser un CECB® Plus. Vous pouvez toutefois déjà vous faire une idée des coûts grâce au tableau suivant et aux exemples proposés. Un fichier Excel est également mis à votre disposition pour estimer les coûts de la rénovation énergétique.

Estimation standard des frais de rénovation

Coûts de rénovation pour une estimation approximative de l’investissement nécessaire.

Coûts de rénovation pour une estimation approximative de l’investissement nécessaire.

Deux exemples typiques de rénovation énergétique

En plus d’un CECB® Plus ou du calcul avec le fichier Excel (XLSX, 68.4KB) fourni, vous pouvez également effectuer une rénovation virtuelle de votre domicile sur evalo.ch. Grâce à cet outil de rénovation en ligne, nous avons calculé les frais pour deux exemples typiques.

 

Rénover un bâtiment des années 1960

Situation donnée: maison individuelle, 170 m2, toit à pignon, année de construction 1965, chauffage au mazout

 

Évaluation:

  • Selon les calculs, l'ancien bâtiment affiche la classe d'efficacité énergétique inférieure, F; afin d'obtenir une meilleure classe, comprise entre A et C, d'augmenter le confort et de baisser considérablement les coûts d'énergie, il faudrait procéder à un assainissement global.
  • La façade et le chauffage présentent des potentiels de renouvellement particulièrement élevés, d'après eValo.ch. Le toit, le plafond de la cave, les fenêtres et les portes pourraient également faire l'objet d'une modernisation. Il faudrait donc investir entre CHF 138'000.00 et 232'000.00 afin d'atteindre la meilleure classe d'efficacité énergétique A.
  • On pourrait, néanmoins, déjà améliorer la classe énergétique (de F à C) de l'ancienne construction en isolant simplement la façade et en remplaçant les fenêtres, ce qui signifierait des coûts nettement moins élevés.
  • Des économies d'énergie considérables pour des coûts de construction moyens.

 

Transformer un immeuble locatif des années 1990

Situation donnée: propriété par étages, quatre propriétaires, immeuble isolé, superficie totale 500 m2, toit plat, année de construction 1996, chauffage au gaz

 

Évaluation:

  • L'immeuble affiche la classe d'efficacité énergétique moyenne D, selon les calculs sur eValo, et pourrait profiter de quelques mesures de modernisation, dont le remplacement du chauffage à gaz par une pompe à chaleur et une installation photovoltaïque, afin de passer à la classe B.
  • Certains cantons subventionnent le remplacement des chauffages fossiles par des énergies renouvelables.
  • Une isolation supplémentaire du toit, de la façade et du sous-sol ainsi que le remplacement des fenêtres permettraient de passer à la classe d'efficacité énergétique A. Les investissements pour l'ensemble de la transformation, y compris le chauffage, seraient entre CHF 116'000.00 et 205'000.00, et entre CHF 29'000.00 et 51'250.00 répartis sur chacun des propriétaires par étage. Une stratégie de rénovation planifiée à long terme, le recours au fonds de rénovation et sa gestion, dans le cas des propriétés par étages, s'imposent en particulier pour les investissements importants.
  • Investir peu pour plus d'efficacité énergétique.

 

Comment calculer les frais liés à une rénovation énergétique?

Toute rénovation énergétique entraîne des investissements initiaux importants. Les économies annuelles semblent alors faibles par rapport aux frais à court terme. La rénovation énergétique est toutefois rentable à long terme. En effet, l’analyse de la rentabilité doit prendre en compte des facteurs dont de nombreux propriétaires n’ont pas conscience: tôt ou tard, ils devront de toute façon effectuer certaines dépenses importantes (le remplacement du chauffage, la rénovation de la façade, etc.). De plus, les prix des sources d’énergie fossiles vont considérablement augmenter au cours des dix prochaines années, en raison de l’augmentation des taxes et des impôts d’incitation.

La rénovation énergétique représente également une composante importante de l’entretien d’un bien, et donc du maintien de sa valeur: elle est ainsi rentable en cas de vente. Il est également possible de déduire une partie des frais de rénovation du revenu imposable. Enfin, l’Etat vous apporte une aide. 450 millions de francs provenant de la taxe sur le CO2, prélevée sur les combustibles, sont affectés à l’aide financière des propriétaires, dans le cadre de l’augmentation de l’efficacité énergétique de leurs bâtiments.