Les PME à l'heure du digital

Pourquoi mes posts Facebook ne sont-ils pas lus?

Imprimer

Avez-vous déjà lu un post Facebook sans importance? Découvrez ici la lutte incessante qui existe pour attirer l'attention dans le News Feed, l'algorithme de Facebook, et la sélection inconsciente que le cerveau des utilisateurs effectue. Lisez également quelques astuces permettant de rendre un post Facebook plus intéressant pour vos lecteurs.

Facebook, le plus grand réseau social au monde

Facebook, le plus grand réseau social au monde

La lutte pour attirer l'attention dans le News Feed

Jour après jour, les entreprises du monde entier rivalisent d'imagination pour attirer l'attention sur le plus grand des réseaux sociaux. Tous essayent de créer le post Facebook parfait, le tweet optimal: achetez, «likez», partagez … «Psst! Salut, c'est moi! Non, ne va pas voir plus loin, lis-moi d'abord! Mais pourquoi personne ne s'intéresse à moi? S'il vous plaît, juste un peu d'attention pour ma photo, mon message, ma vidéo ...» Pas si simple de sortir du lot sur Facebook, le plus vaste réseau social de la planète ... Ou peut-être que si, après tout?

 

Comment les messages sont-ils sélectionnés?

A la base de la sélection, il y a l'algorithme du News Feed Facebook. Il décide de ce qui est suffisamment important pour être mis à l'honneur parmi les informations et les articles. Ensuite, il y a l'utilisateur ‒ ou son subconscient ‒ qui fait sa propre sélection. Chez la plupart des gens, une partie des informations sensorielles sont automatiquement ignorées. Mais pas de panique: seulement les moins importantes! C'est-à-dire que le cerveau «zappe» les choses insignifiantes, pour se concentrer sur les impressions jugées déterminantes.

L'ensemble des contenus d'un Feed Facebook passe donc à travers le «filtre» de notre cerveau, qui les trie en une fraction de seconde et les écarte en fonction de leur pertinence, nous permettant ainsi de les ignorer inconsciemment. C'est la raison pour laquelle un utilisateur ne lira jamais un message jugé sans importance. 

 

Un haut niveau d'interaction entraîne un intérêt accru pour le message

«Take the best, ignore the rest». A chaque titre, article ou autre post retenu dans notre filet, nous consacrons en moyenne 1,7 seconde d'attention. C'est le temps qu'il faut pour attirer notre attention et qui fait toute la différence: «bof, c'est nul» ou «oui, c'est génial!». C'est cette dernière réaction que l'on veut susciter pour entrer en matière.

Toute interaction de celui qui surfe à travers les images, vidéos et articles publiés constitue un important facteur favorisant l'algorithme de Facebook. En d'autres termes, plus il y a de monde qui lit votre post sur Facebook, plus sa pertinence pour le groupe cible est jugée supérieure, et plus sa diffusion est donc favorisée. Bref, la portée d'un post augmente avec un nombre croissant d'interactions. 

 

Cinq astuces pour rédiger un post Facebook avec de l'impact

quintly, un cabinet d'analyse des réseaux sociaux situé à Cologne, a évalué plus de 10 millions de posts Facebook du monde entier selon des critères quantitatifs, pour savoir ce qui influence le plus sur l'interaction. Sur la base de cette étude, voici quelques astuces faciles à appliquer:

  1. Limitez votre texte à 50 caractères.
  2. Utilisez des images ou des vidéos.
  3. Utilisez entre 1 et 3 émoticônes (attention: pas de symboles ambigus, comme les fruits).
  4. Publiez vos posts le week-end.
  5. N'utilisez pas de #hashtags.

 

Que vous soyez professionnel des réseaux sociaux ou non, appliquez ces astuces afin d'attirer l'attention sur vos messages et d'augmenter leur diffusion. Et, leçon primordiale à retenir, veillez à ce que vos contenus soient les plus pertinents possibles pour votre public cible! En effet un post Facebook, même techniquement parfait, n'aura aucune utilité s'il n'intéresse personne. Pour conclure, osez essayer de nouvelles formules … et peut-être publierez-vous bientôt le post parfait!

 

Quels sont les contenus présentés à l'utilisateur?

Que voit le client? L'algorithme du News Feed Facebook (aussi nommé «EdgeRank») détermine les contenus qui sont affichés dans ce dernier. Différents facteurs conditionnent ce que les utilisateurs voient:

  • Affinité: la qualité de la «relation» entre le public cible et l'expéditeur. Quel est l'intérêt que l'utilisateur porte à votre page Facebook?
  • Importance: quel taux d'engagement votre article déclenche-t-il?
  • Durée: combien de temps s'est-il écoulé entre la dernière connexion de l'utilisateur et la publication du post sur Facebook? Il faut savoir que les anciens articles apparaissent moins souvent.

 

Et si vous croyez pouvoir tromper l'algorithme Facebook par des annonces payées, vous êtes mal parti! En effet, même dans ses activités publicitaires, Facebook tient à présenter à ses utilisateurs des contenus appropriés. La formule «plus d'argent = plus d'adéquation» ne s'applique pas en l'occurrence. Encore heureux!