«On ne peut pas tout planifier, lors d’une rénovation»

Entretenir une maison de plus de 200 ans et la rénover selon les exigences de l’efficacité énergétique moderne peut s’avérer très onéreux et très complexe. Le marathonien Viktor Röthlin en a fait l’expérience. Pour ce coach en running résidant à Ennetmoos, un projet de rénovation est comparable à une course de longue distance!

En tant que marathonien de renommée mondiale, Viktor Röthlin se préparait autrefois avec minutie à ses courses. Il mettait au point une tactique, suivait un régime nutritionnel et analysait l’itinéraire. En dépit de sa rigueur, il était régulièrement surpris par des imprévus au cours de la compétition. Cet homme de 44 ans né à Kern, dans le canton d’Obwald, expérimente également ce genre de surprises avec la rénovation de sa maison, datée de plus de 200 ans. «Si l’on tente de réaliser uniquement ce que l’on a décidé de faire, on manque de flexibilité», constate Röthlin.

Et en particulier dans une habitation historique pour laquelle les plans font défaut, il est impossible de tout planifier en amont! Viktor Röthlin, qui a été l’un des meilleurs coureurs longue distance du monde, a toujours rêvé de vivre dans une vieille maison. Après de nombreuses années passées loin de chez lui, à Berne, Macolin, La Neuveville, au Kenya et à Sempach, il est retourné il y a neuf ans dans sa patrie d’origine, la Suisse centrale. Son conseiller bancaire connaissait alors le propriétaire du bien immobilier à Ennetmoos et ses intentions de vente, et il savait aussi que son client Viktor recherchait un bien similaire. La banque les a donc rapprochés.

Viktor Röthlin n’a pas regretté une seule fois que la Banque Raiffeisen en charge du financement ait abordé avec lui le thème de la rénovation énergétique. «Elle m’aide à me développer, en tant que propriétaire immobilier», indique Viktor. Il apprécie beaucoup cette approche globale du conseil et le fait que l’assistance de la Banque ne s’arrête pas à la conclusion du prêt hypothécaire. Vous découvrirez dans l’interview suivante ce qui l’anime, en tant que «chargé de rénovations».

Entretien

En qualité de marathonien, vous faisiez partie de l’élite mondiale. Qu’en est-il de votre activité de «chargé de rénovations»?

Il était plus simple de remporter des victoires en tant que marathonien car chaque course avait une fin. Par contre, une rénovation est un éternel projet qui semble ne jamais vouloir s’arrêter! Le sport et la rénovation ont toutefois un point commun: ils requièrent de l’endurance et une réflexion à long terme si l’on veut changer quelque chose. Mais la rénovation comme le marathon sont à la merci des imprévus. On ne peut pas tout prévoir.
 

Vous sentez-vous plus à l’aise en tant que marathonien ou en tant que chargé de rénovations?

(Viktor réfléchit brièvement.) Je courais le marathon pour moi, alors que pour les rénovations, je fais appel à une main-d’œuvre qualifiée qui réalise les différents travaux.
 

Quel a été le déclic pour votre rénovation en matière d’énergie?

J’ai souvent réfléchi à ce que je pourrais encore améliorer dans ma maison. Dès notre emménagement, il était clair que nous devions isoler le toit dans un premier temps, puis remplacer le chauffage au fuel. L’hiver dernier, nous avons pris conscience du fait qu’il nous fallait une analyse précise de l’état de la maison pour les futures étapes de rénovation, afin de garantir une certaine cohérence dans les travaux.
 

Vous avez fait réaliser cette analyse: comment avez-vous pu obtenir une vue d’ensemble, avec ce rapport de 40 pages?

L’étendue de l’analyse a constitué un véritable défi (rires)! Je me suis facilité la tâche en discutant du rapport avec l’expert CECB. Il a pu me présenter les principaux enseignements à en tirer.
 

Le rapport dévoile quelques possibilités de rénovation en matière d’énergie. Quelles ont été vos réflexions à ce moment-là?

Sur la base de ce rapport, je pouvais entreprendre tant de choses... Mais au final, je devais me concentrer sur quelques travaux pouvant être réalisés et financés. L’important finalement, c’est de préserver nos ressources et d’augmenter notre confort et notre qualité de vie. C’est ce sur quoi nous nous sommes focalisés.
 

Interview Viktor Röthlin

Comment doit-on se représenter cette rénovation, concrètement?

Nous avons planifié le remplacement du chauffage pendant les vacances. Je prévoirai probablement le montage des nouvelles fenêtres également lors de nos vacances d’été, et non pas pendant la saison froide. Cela nous permettra de nous éloigner du chantier. Nous rénovons le plus possible par étapes, afin de ne pas devoir déménager pendant cette période

Un conseil?

Choisir des artisans dignes de confiance, c’est-à-dire des artisans qui se rendent également disponibles quand quelque chose ne fonctionne pas. L’artisan le moins cher n’est pas la meilleure solution. Je tiens moi-même à être rémunéré convenablement. Je suis donc disposé à traiter mes employés de la même manière.
 

Dans quel domaine avez-vous encore du potentiel en termes d’efficacité énergétique?

En matière d’éclairage et de température ambiante. Concernant cette dernière, je suis continuellement en désaccord avec ma femme, qui aimerait avoir un peu plus chaud!
 

Comment votre famille perçoit-elle le thème de l’économie d’énergie?

Comme dans beaucoup de familles, les discussions tournent autour de la lumière restée trop longtemps allumée ou du linge que j’étends plutôt que de le mettre dans le sèche-linge. Avec mes efforts d’économies, je me rends plutôt impopulaire au sein du foyer (rires).
 

Si vous achetiez cette maison maintenant, que feriez-vous différemment avec le recul, concernant la rénovation?

Je n’ai rien regretté et rien eu à refaire. À la réflexion, il aurait peut-être été plus raisonnable de changer les fenêtres plus tôt.
 

Qu’est-ce qui vous dérange, en termes de rénovations?

L’environnement intérieur me préoccupe beaucoup. J’ai le sentiment qu’une maison de 200 ans ne devrait pas être trop hermétique mais que d’un point de vue purement énergétique, je devrais mieux l’isoler. Toutefois, si je demande à un expert si une meilleure isolation conserverait cet environnement intérieur, je n’obtiens aucune réponse tranchée. Impossible d’affirmer avec précision quel serait l’impact sur cet environnement et de s’assurer que de la moisissure n’apparaîtrait pas quelque part. De même, ce serait extrêmement dommage qu’une meilleure isolation de la cheminée ne dégrade son tirage.
 

Vous devez vous reposer sur des experts lors d’une rénovation. Qui vous aide?

Outre les experts CECB, le poseur de fenêtres spécialisé dans les maisons anciennes occupe actuellement une place importante pour moi. Et pour les questions de financement, je fais naturellement appel à mon conseiller bancaire.
 

À quoi ressemble la comparaison coût-bénéfice?

Si on le fait uniquement pour des raisons de coûts, il faut renoncer à la rénovation. Il est question en premier lieu de qualité de vie et de l’avenir de nos enfants. Si chacun d’entre nous ne se préoccupe que de soi et de son porte-monnaie, alors nous devrons quitter cette planète plus tôt que nous le souhaitons. Nous n’en sommes en définitive que des hôtes.

Informations personelles

Viktor Röthlin, champion d’Europe et troisième au championnat du monde de marathon, fait bouger de nombreuses personnes avec sa société VIKMOTION (www.vikmotion.ch). Il est également employé chez OCHSNER SPORT en tant qu’expert en course à pied. Ce physiothérapeute qualifié est marié à Renate, pédiatre. Il est père de deux enfants, Luna (7 ans) et Ben (5 ans), et vit à Ennetmoos (Nidwald).